English
 
Défilé militaire du 14 juillet 2009 fête nationale France française
 

 

Description
Informations générales
Le défilé militaire du 14 Juillet est une manifestation qui a lieu chaque année en de nombreux endroits de France à l'occasion de sa fête nationale. Le défilé principal est à Paris. Il descend l'avenue des Champs-Élysées, de la place de l’Étoile jusqu’à la Concorde. Il existe d'autres défilés de bien moindre envergure dans d'autres villes de France, réalisés pour la même occasion, par des régiments locaux.
Salon et date
Pays et ville
Défilé militaire du 14 juillet 2009
France Paris
 
Galerie de photos des unités qui défillent le 14 juillet 2009

152e régiment d'infanterie (152e RI)

a

Crée en 1794 à Landau, le 152e RI est le régiment des diables rouges, surnommé ainsi par les Allemands lors des terribles combats de l’Hartmannswillerkopf en 1915. Entrés les premiers en Alsace en 1914, les diables rouges totalisent sept citations à la fin du conflit. En 1945, il retrouve Colmar où le général de Gaulle lui remet son drapeau, dont les soies portent dix inscriptions de batailles prestigieuses.

Photos 152e RI au défilé du 14 juillet 2009
 

27e bataillon de chasseurs alpins (27e BCA)

a
En 1871 est créé à Rochefort le 27e bataillon de marche de chasseurs à pied, d’abord déployé en Algérie et en Tunisie. En 1888, il se transforme en bataillon alpin de chasseurs à pied, s’installe à Menton puis prend ses quartiers à Annecy en 1922. De 1955 à 1962, le bataillon est engagé en Algérie, puis rejoint Annecy.
a
Photos 27e BCA au défilé du 14 juillet 2009
 

La brigade franco-allemande (BFA)

a
Symbole de coopération entre l’Allemagne et la France en matière de Défense, la brigade franco-allemande (BFA) est une unité binationale créée en 1989, création annoncée le 1er novembre 1987 par François Mitterrand et Helmut Kohl, lors du sommet franco-allemand de Karlsruhe. En 1990 est mis en place l’état-major de Böblingen, avant que la brigade ne soit placée, en 1993, sous contrôle opérationnel du corps européen.
Photos BFA défilé du 14 juillet 2009
 

2er régiment d’infanterie de la Garde républicaine

a
Le 2e régiment d’infanterie de la Garde républicaine a été crée le 15 septembre 1978 et reçoit son drapeau des mains de monsieur Valery Giscard-d’Estaing, Président de la République, le 11 novembre 1979. Héritier du 2e régiment de la Garde de Paris créé sous le Consulat, il renoue de fait avec la tradition.
a
Photos 2e Rgt Garde Républicaiine défilé du 14 juillet 2009
 

1er régiment d’infanterie de la Garde républicaine

a
Crée le 15 septembre 1978, le 1er régiment d’infanterie de la Garde républicaine est l’héritier du 1er régiment de la Garde de Paris apparu sous le Consulat, renouant ainsi avec la tradition. Le 11 novembre 1979, il reçoit son drapeau des mains de monsieur Valery Giscard-d’Estaing, président de la République.
a
Photos 1e Rgt Garde Républicaiine défilé du 14 juillet 2009
 

École d'enseignement technique de l'armée de l'Air

a
C’est de 1945 à 1949 que l’armée de l’Air entreprend de transformer l’usine de canons « Hispano-Suiza » en école des mécaniciens et conducteurs autos. En 1949, la base aérienne 722 est créée sur le site et reçoit pour mission d’accueillir une partie puis la totalité de l’Ecole des Apprentis mécaniciens de l’armée de l’Air de Rochefort. Par décision du 25 juin 1990, la base aérienne 722 devient l’Ecole d’enseignement technique de l’armée de l’Air 722.
Photos Ecole Technique Armée de l'air au défilé du 14 juillet 2009
 

École de formation des sous-officiers de l'armée de l'Air (EFSOAA)

a

Installée à Rochefort en 1932, l’Ecole de formation des sous-officiers de l’armée de l’Air est l’héritière de l’Ecole technique de l’armée de l’Air, crée en 1916 et installée en premier lieu dans la région bordelaise. Après la fermeture de la base aérienne 726 à Nîmes en juillet 1996, la formation militaire initiale des sous-officiers rejoint également le site. C’est en 1998 que, devenue le pôle unique de formation des sous-officiers, elle prend le nom d’Ecole de formation des sous-officiers de l’armée de l’Air.

Photos EFSOAA au défilé du 14 juillet 2009
 

École de maistrance

a

L'Ecole des sous-officiers de la Marine a été créée en 1923 pour favoriser, tant par son mode de recrutement que par l'instruction qui y est dispensée, la formation d'officiers mariniers. Elle prend le nom d'École de Maistrance en 1933. Profondément réformée en 1988, année d'inauguration de l'Ecole de Maistrance dans son format actuel, elle est implantée à Brest au sein du centre d'instruction naval.

Photos Ecole de Maistrance au défilé du 14 juillet 2009
 

École nationale des sous-officiers d'active (ENSOA)

a

En 1881, Saint-Maixent accueille l’Ecole militaire de l’infanterie (EAI). De 1963, création de l’Ecole nationale des sous-officiers d’active, à 1967, départ de l’EAI, les deux écoles cohabitent sur le même site. Au fil des années, Saint-Maixent l’École, résolument tournée vers sa vocation opérationnelle, s'affirme comme une étape incontournable dans le parcours professionnel du sous-officier et le point de passage obligé de la majorité de l'encadrement de l'armée de Terre.

Photos ENSOA au défilé du 14 juillet 2009
 

École de gendarmerie (Tulle)

a

Créé le 1er juin 1983, sous l'appellation de centre d'instruction de gendarmes auxiliaires (CIGA) de Tulle, l'École de gendarmerie de Tulle prend son appellation actuelle le 1er juillet 1993. En 1999, date de la suspension du service national, l'École se voit confier la formation d'une nouvelle catégorie de militaires: les élèves gendarmes adjoints volontaires.

Photos Ecole gendarmerie Tulle au défilé du 14 juillet 2009
 

Page 3 of 6

Cookies settings

×

Functional Cookies

This site uses cookies to ensure its proper functioning and cannot be deactivated from our systems. We don't use them not for advertising purposes. If these cookies are blocked, some parts of the site will not work.

Session

Please login to see yours activities!

Other cookies

This website uses a number of cookies to manage, for example: user sessions.