Pz 68 PZ68 Description identification pictures gallery main battle tank Switzerland Army Swiss.

Pz 68 Char de combat principal
 
 

 


Description

Identification

Détails à observer

Galerie Photos

 
 
 
Description
A la fin de la Seconde Guerre mondiale, comme beaucoup d'autres pays occidentaux, la Suisse s'était tournée vers le Royaume-Uni pour faire face à ses besoins immédiats en blindés. Deux cents Centurion avaient donc été commandés à l'Angleterre, puis cent autres à l'Afrique du Sud. En 1958, les Ateliers fédéraux de Thun, qui avaient déjà mené à bien la conception du canon antichar automoteur NK I de 75 mm et du canon d'assaut NK II de 75 mm, lancèrent l'étude d'un char de combat principal suisse, le KW 30 , armé d'une pièce de 90 mm. Un second prototype vit le jour en en 1959. Dix engins de présérie, baptisés Pz 58 et dotés de la bouche à feu de 20 livres qui équipait le Centurion , furent produits entre 1960 et 1961.. C'est finalement sur une version armé d'un canon de L7 de 105 mm que se porta le choix; cent cinquante exemplaires en furent livrés à l'armée helvétique entre 1965 et 1966, sous la désignation de Pz 61. Le Pz 61 fut ensuite supplanté par le Pz 68, qui bénéficiait de certaines améliorations : remplacement du canon coaxial de 20 mm par une mitrailleuse de 7,5 mm, stabilisation de la pièce principale, nouvelles chenilles plus longues à patins élargis afin d'améliorer la tenue au sol, etc. Cent soixante-dix Pz 68 furent produits entre 1971 et 1974, suivis par cinquante Pz 68 Mk 2 (livraison en 1977), par cent dix Pz 68 Mk 3 (livraison en 1978-1979) et par soixante Pz 68 Mk 4 (livraison en 1981-1982). La conception du Pz 68 est conventionnelle : le pilote est à l'avant, la tourelle est placée au centre, le moteur et la transmission sont installés à l'arrière. la tourelle est en acier moulé; le chef de char et le canonnier se tiennent dans sa partie droite , tandis que le pourvoyeur est assis à gauche. Contrairement à ce qui se passe dans beaucoup de chars, c'est ici le pourvoyeur qui sert la mitrailleuse antiaérienne, ce qui permet au chef de bord de se consacrer entièrement à son rôle de commandement. L'armement se compose d'un canon de 105 mm qui se pointe en site de - 10° à + 21°; d'une mitrailleuse coaxiale de 7,5 mm, d'une mitrailleuse antiaérienne du même calibre, de trois tubes fumigènes placés de chaque côté de la partie arrière de la tourelle et, sur les modèles récents, de deux lanceurs Bofors Lyran montés sur le toit pour l'illumination nocturne des cibles. De nombreux engins dérivés du châssis du Pz 68 ont été réalisés, dont un poseur de pont Brückenpanzer 68, un véhicule cible et un blindé de dépannage Entpannungspanzer 68 ARC. Ce dernier est équipé dune lame-bêche stabilisatrice montée à l'avant de la coque, d'une grue d'une puissance de 15 t et d'un treuil hydraulique d'une force de 25 t pouvant être portée à 75 t grâce à des poulies coupées. Des prototypes de canon antiaérien automoteur armé de pièces jumelées de 35 mm et de canon automoteur de 155 mm avaient également été construits, mais ils n'ont pas dépassé le stade des essais.
Variantes :
Pz 65 ARV : véhicule de maintenance et de réparation, sans canon
Pz 68 AVLB : véhicule avec pont
Pz 68 véhicule cible : avec nouvelle tourelle et blindage supplémentaire
 
Armement
Un canon de 105 mm, une mitrailleuse coaxiale de 7,5 mm, une mitrailleuse antiaérienne de 7,5 mm
Pays utilisateurs
Suisse
Equipage
4 hommes
Equipements
Sur les derniers modèles, stabilisation de l'armement, système de contrôle de tir, système de protection NBC
Blindage
120 mm maximum
a
Poids
39.700 kg
Vitesse
55 km/h
Autonomie
350 km
a
a
 
 
Identification

 Retour Menu
Armement
Dispose d'un évacuateur de fumée, placé au milieu du canon, et d'un manchon thermique.
Tourelle
est placée à l'avant du véhicule, les flancs sont inclinés et plats. La partie avant de la tourelle, est recouverte par une bâche , placée à la base du canon. Sur le coin supérieur droit de la bâche, se trouve un gros épiscope de forme rectangulaire. Sur les côtés avant gauche et droit et dans la partie supérieur, on trouve deux ouvertures de forme circulaire. Le toit de la tourelle, disposent de deux écoutilles, dont les sommets ont une forme bombée. L'arrière de la tourelle, dispose d'un panier porte filet dans sa partie supérieure.
Coque
est de forme rectangulaire, avec un avant assez court et légèrement incliné. La partie arrière est également inclinée, depuis la base de la tourelle jusqu'à l'extrémité de la coque. Des coffres de rangement sont placés sur les flancs de la coque. L'emplacement du chauffeur est l'avant droit, son écoutille est également de forme bombée.
Train de roulement
est composée de six roues de route double et trois galets supports.
Accessoires
Une série de trois lance grenades fumigènes est placée à l'arrière gauche et droit de la tourelle.
 
Détails à observer
  Retour Menu
1. Gros épiscope de forme cylindrique devant l'écoutille de droite du toit de la tourelle.
2. Emplacement du chauffeur au centre de l'avant de la coque.
3. Petite plaque pare vague de forme rectangulaire à l'avant de la coque.
4. Coffre de rangement couvrant l'arrière de la tourelle.
5. Deux grandes grilles moteur à l'arrière de la partie supérieure de la coque.
a
6. Ecoutille de droite du toit de la tourelle de forme bombée.
7. Grille porte filet à l'arrière gauche et droit de la tourelle.
8. Lance-grenades fumigènes à l'arrière gauche et droit des flancs de la tourelle.
9. Série de coffres de rangement de forme rectangulaire sur le flanc droit et gauche de la coque.
10. Trois gros galets supports.
11. Six roues de routes
.
 

 
Galerie photos
 
 Retour Menu
 
 
     
 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.