S-Tank Stridsvagn 103 main battle tank Swedish army Sweden technical data sheet description FR

 
 
S-Tank Stridsvagn 103 Véhicule blindé lourd
 

 


Description

Identification

Détails à observer

Galerie Photos

 
 
 
Description
Dans l'immédiat après guerre, les chars légers constituaient l'essentiel des forces blindés de l'armée suédoise. Pour couvrir ses besoins plus pressants, la Suède acheta à l'Angleterre trois cents Centurion. A cette même époque, les responsables militaires décidèrent d'entreprendre la réalisation d'un char lourd, le KRV; Landsverk étudia le châssis, Volvo le groupe moteur, Bofors l'armement, un canon de 105 mm à âme lisse. Entre-temps, Sven Berge, du Service d'études de l'artillerie de l'armée Suédoise, établissait les plans d'un char tout à fait révolutionnaire; le canon de ce char n'était pas monté sur la tourelle mais sur le châssis. Le pointage en azimut était obtenu en faisant pivoter le char sur son axe, et le mouvement en site par l'élévation ou l'abaissement de la suspension. Des essais confirmèrent le bien fondé du concept de base, et en 1958 Bofors recevait une commande de deux prototypes de char sans tourelle. L'étude du KRV fut alors arrêtée. Les deux premiers prototypes furent achevés en 1961, mais l'armée suédoise, convaincue de la fiabilité de Berge, avait dès 1960, passé commande de dix véhicules de présérie. L'armement du char S, Stridsvagn 103 de son vrai nom, une version modifiée du L7 de 105 mm britannique, est alimenté par un magasin, logé à l'arrière de la caisse, contenant 50 obus. L'assortiment de munitions dépend des conditions opérationnelles envisagées mais peut se composer de 25 APDS, 20 HE et 5 fumigènes. La cadence de tir peut atteindre 15 coups/mn. En outre, une mitrailleuse de 7,62 mm est montée sur la coupole du chef de char, deux autres mitrailleuses de 7,62 mm, fixées sur le côté gauche de la caisse, sont orientées vers l'avant. Le char emporte 2 750 projectiles de 7,62 mm. Deux lance-fusées Lyran éclairent les cibles la nuit. Le moteur et la transmission sont à l'avant; la puissance motrice est assurée par un moteur anglais polycarburant Rolls-Royce K60 développant 240 ch. Il a été remplacé par un moteur diesel Detroit et un turbomoteur Boeing 553 développant 490 ch. Dans les conditions normales, le conducteur utilise le diesel, mais, au combat et en route, le chef de char peut recourir au turbomoteur lorsqu'un meilleur rapport poids/puissance l'exige. L'opérateur radio prend place derrière le conducteur, mais fait face à l'arrière. Le chef de char s'installe à droite; son matériel d'observation se compose d'un périscope combiné à un viseur optique, presque identique à celui du conducteur, qui lui permet de viser et de faire feu en même temps. La lunette OPS-1 du chef de char, totalement stabilisée, peut pivoter sur 208°. Dans un engagement classique, le chef de char observe d'abord la cible puis manipule les commandes du levier de direction pour diriger le canon sur la cible; il choisit ensuite le type de munition, charge le canon et fait feu. Les douilles sont éjectées au fur et à mesure par une écoutille à l'arrière de la caisse. La suspension hydropneumatique permet un mouvement en site de + 12° à - 10°. Le char S présente toutefois le défaut de ne pas pouvoir faire feu en se déplaçant, mais cela ne constitue pas un inconvénient pour le Suédois, car leurs forces armées seront probablement engagées davantage dans des opérations défensives que dans des opérations offensives. Une lame de bulldozer, montée à l'avant du char, sert à préparer les positions de tir. La jupe de flottabilité, portée relevée sur le pourtour de la caisse, peut-être déployée en quinze minutes, et le char est alors propulsé dans l'eau par ses chenilles.
Variantes :
Aucune.
 
Armement
Canon de 105 mm, et 3 mitrailleuses de 7,62 mm.
a
Pays utilisateurs
Suède
Equipage
3 hommes
Accessoires
Deux lance tubes mortier Lyran
Blindage
Protection contre les armes de petits calibres et les éclats d'obus.
Poids
39.000 kg
Vitesse
50 km/h
Autonomie
400 km
 
 
Identification
 Retour Menu
Armement
L'extrémité du canon, est un plus épais, un évacuateur de fumée se trouve au milieu du canon, à hauteur de l'avant du véhicule.
Tourelle
Pas de tourelle.
Coque
La coque est de forme rectangulaire, avec le canon encastré à l'avant qui est légèrement incliné. A gauche et à droite du canon, on trouve des stries horizontales, couvrant tout le côté gauche et droit du canon. A l'arrière droit de la coque, se trouve le pot d'échappement. Et sur le flanc droit et gauche, ont trouve la jupe de flottaison. Le dessus de la coque, dispose d'une écoutille sur la droite avec une mitrailleuse de 7,62 mm. L'arrière de la coque contient deux gros bloc rectangulaire.
Train de roulement
est composée de 4 roues de route, et 2 galets support, ceux-ci sont placés au milieu des roues de route. Des petites plaques de blindage peuvent couvrir le train de roulement .
Accessoires
Deux lance tubes de type Lyran sont placés à l'arrière sur le toit du véhicule.
 
Détails à observer
  Retour Menu
1. Grosse manille à l'avant gauche et droit de la coque.
2. Canon encastré dans l'avant de la coque.
3. Deux gros bloc de forme rectangulaire sont placés à l'arrière de la coque.

4. Série de jerrycans placés sur chaque flanc de la coque, sur toute la longueur.
5. Stries horizontalessur chaque flanc de la coque.
6. Quatre roues de route.
a
 

 

 
Galerie photos
 
 Retour Menu
 
 
     
 

Cookies settings

×

Functional Cookies

This site uses cookies to ensure its proper functioning and cannot be deactivated from our systems. We don't use them not for advertising purposes. If these cookies are blocked, some parts of the site will not work.

Session

Please login to see yours activities!

Other cookies

This website uses a number of cookies to manage, for example: user sessions.