English version
SCAR FN Herstal Fusil d'assaut opérations spéciales
 
 

 

 
 Description  Identification  Détails à observer  Galerie photos
 
Description
Le SCAR (Special operations Combat Assault Rifle : fusil d'assaut pour opérations spéciales de combat) est un nouveau fusil d'assaut d’un calibre de 5,56 mm, fabriqué par firme belge FN herstal. A l'origine, il fut conçu à la demande des forces spéciales américaines. Il va toutefois chercher à s'imposer à l'exportation en misant notamment sur une excellente polyvalence.
C'est en 2003, lorsque l'US SOCOM (Special Operation Command), l'organe représentant les différentes forces spéciales de l'armée américaine émit une demande pour une arme de nouvelle génération devant remplacer en premier lieu les M-16 et les M-4 en service depuis les années 1960, mais aussi les fusils de précision M-21 et Mk-25 que le projet du SCAR est mis en chantier
Devant pallier aux problèmes de fiabilité des M-16 et M-4 , il devait aussi favoriser l'uniformisation de ses armes, et le projet baptisé SCAR devait consister en une arme unique remplaçant toutes celles citées plus haut, ce qui permettait entre autre une maintenance standardisée. La principale différence avec la demande effectuée dans le même temps par l'US Army était que l'US SOCOM désirait une arme avec des variantes dans différents calibres, là où le reste de l'armée américaine ne demandait qu'un fusil d'assaut en calibre 5,56x45mm.
En 2004 le SCAR est officiellement retenu et les premiers exemplaires sont livrés en 2005. A terme il n'est pas exclu que le SCAR devienne le nouveau fusil d'assaut de l'armée américaine.
A l'inverse de nombre d'armes d'épaule de dernière génération, le SCAR conserve un design extérieur assez classique : contrairement aux Tavor israëliens, aux Type-95 chinois, aux F-2000 belges, etc, le SCAR n'adopte pas de système dit Bullpup. Cependant, le SCAR présente une série d'avantages importants qui soulignent sa modernité : ses pièces métalliques sont en alliage récent, ses parties plastique en polymères, qui allient solidité et légèreté. En outre, ils garantissent une bonne fiabilité de part leur solidité et nécessitent un entretien minimum. Une chose que le SCAR a en commun avec d'autres armes récentes comme le F2000 belge (produit par la même firme) ou le Steyr Aug A3 est le travail important sur le concept de la modularité de l'arme. Celui ci porte en premier lieu sur un élément qui se répand de plus en plus, à savoir l'intégration importante dans l'arme de rails picannity, ces rails dentelés qu'on distingue bien autant sur les côté qu'au dessus et en dessous du garde main du SCAR. Ils peuvent servir de support à u grand nombre d'accessoires : aides à la visée (lunette de visée, viseur laser), lampes-torche ou autres accessoires pour les rails des côtés, poignée de maintien RIS ou lance grenade pour le rail d'en dessous. A noter à ce sujet que les SCAR peuvent recevoir les nouveaux lance-grenades de la FN Herstal. Contrairement à des armes comme les M4/M4A1 par exemple, auxquelles on a ajouté des rails picannity bien après leur entrée en service, le SCAR a dès l'origine été pensé comme un fusil modulable, ce qui apparaît notamment dans le fait que ses organes de visée classiques (oeilleton et guidon) sont rabattables (l'oeilleton vers l'arrière, le guidon vers l'avant) pour ne pas gêner l'intégration d'accessoires d'aide à la visée. Pour voir cet élément, comparer les deux armes de la photo du haut dans la fiche technique : on voit bien l'oeilleton relevé sur le fusil du dessus, alors qu'il est rabattu pour laisser la place au viseur point rouge sur l'arme d'en dessous. Sur la photo du bas, le guidon du SCAR est rabattu sur le canon long et relevé sur le canon court.
Mais la modularité du SCAR ne s'arrête pas à la possibilité de lui joindre de nombreux accessoires, elle porte également sur la modification de l'arme elle même, ce qui est particulièrement moderne et innovant. Ainsi, sans rien changer d'autre au fusil, le canon du SCAR peut être changé en fonction des missions que souhaite effectuer son utilisateur : canon long pour du tir de précision, canon standard pour un usage polyvalent, canon court pour un usage à courte distance ou en milieu clos. Cette particularité permet ainsi de faire passer une même arme d'une catégorie à une autre par un simple démontage : fusil de précision, fusil d'assaut classique, fusil d'assaut « court » (ou carabine, à l'instar des M4/M4A1). On comprend aisément l'intérêt de ce système pour la polyvalence du SCAR. En outre, la crosse du fusil d'assaut est télescopique et rabattable sur le côté : on peut donc régler sa longueur (il y a trois crans) en fonction d'une éventuelle nécessité de réduire l'encombrement (pour le combat en milieu clos par exemple) et même la rabattre complètement, notamment pour faciliter son transport. Concernant ses mécanismes internes, le SCAR a été conçu par la FN Herstal, dont la réputation dans le monde des armes légères n'est plus à faire avec notamment des armes comme le FN FAL ou le FN FNC, qui sont des armes d'une fiabilité reconnue par tous. De plus, ils disposent d'un système à culasse mobile s'inspirant de celui des mitrailleuses de type Minimi. Si leur mode de fonctionnement, à savoir automatique par emprunt de gaz grâce à une culasse mobile rotative ne présente dans le fond rien de révolutionnaire, il s'agit d'un système très éprouvé et on peut sans trop se compromettre dire que leur fiabilité est considérablement meilleure que celle des M16/M4. Pour simplifier, une première cartouche est tout d'abord chambrée manuellement grâce à la poignée d'armement placée d'un côté ou de l'autre du garde-main, selon que le tireur soit droitier ou gaucher (elle peut être rapidement déplacée d'un côté à l'autre du garde-main). Puis après le tir de cette première cartouche, c'est la récupération des gaz créés lors du tir qui servent à faire reculer la culasse mobile, à éjecter les étuis usagés et à les remplacer par les nouvelles munitions qui montent du chargeur.
Un autre élément de la polyvalence des SCAR est leurs deux versions, les SCAR-L et les SCAR-H, respectivement en calibre 5,56x45mm et 7,62x51mm OTAN. Les premiers utilisent des chargeurs de 30 cartouches au standard STANAG, c'est à dire compatibles avec ceux utilisés sur les M16/M4 et par de nombreux autres fusils d'assaut des forces de l'OTAN. Cette munition, la 5,56x45 mm, est la plus couramment utilisée par les armées occidentales, qui l'ont toute adoptée. Elle permet un tir automatique stable et efficace à courte/moyenne portée et une bonne précision à des distances allant jusqu'à 300/400 mètres en mode semi-automatique.
Cependant, le relatif manque de pouvoir d'arrêt reproché récemment à cette cartouche ainsi que la nécessité de pouvoir utiliser le SCAR comme arme de sniper ont rendu nécessaire l'utilisation de la puissante munition OTAN de 7,62x51mm. A courte portée son pouvoir d'arrêt important la rend très dangereuse, tandis que sa trajectoire rectiligne couplée à sa bonne vitesse permet une excellente précision aux armes de ce calibre. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si toutes les armées occidentales utilisent ce calibre pour leurs armes de sniper légères (voir rubrique correspondante sur le site). Le défaut de cette munition est paradoxalement aussi sa puissance, qui la rend quasi-inutilisable en mode automatique, ou du moins qui rend sa précision tout à fait approximative quand elle n'est pas utilisée au coup par coup. En outre, leur taille importante prend de la place dans les chargeurs, et seuls des magasins de 20 munitions peuvent être employés dans ce calibre.


Variantes :
SCAR-L STD : modèle de base avec canon standard, calibre 5,56 mm
SCAR-L CQC : modèle avec canon court, calibre 5,56 mm
SCAR-H STD : modèle avec canon standard, calibre 7,62 mm
SCAR-H CQC ; modèle avec canon court, calibre 7,62 mm
 
Munitions
5,56 x 45 millimètres OTAN
7,62 x 54 millimètres OTAN
Caractéristiques
Longueur : 620 à 850 mm selon la configuration
Poids : 3,5 kilos (5,56) ou 3,9 (7,62)
Cadence de tir : 600 coups par minute
Chargeur : 30 cartouches (5,56) ou 20 (7,62)
Marquage
Marquage sur la gauche de l'arme "FN herstal"
a
Sécurité
Levier de sécurité situé à hauteur de la poignée pistolet, à trois positions, de chaque côté de l'arme
S, 1, A.
a
 
Identification
Retour Menu
Canon
Court ou long selon les versions, terminé par un frein de bouche éventé. Oeilleton de visée très haut.
Carcasse
Tout l'ensemble, garde-main, culasse et crosse sont montés sur un même alignement. Fenêtre d'éjection des douilles surmontée par la poignée d'armement. Rails sur les côtés, le dos de l'arme et le garde-main.
Crosse
La partie supérieure de la crosse est un prolongement de la carcasse. La crosse peut se régler en longueur, pour s'adapter à la taille du tireur.
Poignée de tir
Est inclinée à 45°. Le pontet forme un ensemble avec la poignée de tir, il est arondi. Deux ergots de maintien sont montés sur la partie avant. La partie inférieure de la crosse, a une forme triangulaire, avec l'avant strié.
 
Détails à observer
Retour Menu
 
Scar-L Scar-H Scar L H FN Herstal assault rifle special operations forces technical data sheet description specifications information intelligence pictures photos images Belgium Belgian army weapons Defence industry military technology
 
Scar-L Scar-H Scar L H FN Herstal assault rifle special operations forces technical data sheet description specifications information intelligence pictures photos images Belgium Belgian army weapons Defence industry military technology
Scar-L Scar-H Scar L H FN Herstal assault rifle special operations forces technical data sheet description specifications information intelligence pictures photos images Belgium Belgian army weapons Defence industry military technology
   
 
Galerie photos
 
Retour Menu
 
 
     
 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.