T-72 Description pictures gallery heavy armoured armored vehicle main battle tank T-72

a
 
 T-72 Char de combat principal
 
 

 


Description

Identification

Détails à observer

Galerie Photos

 
 
a
Description
Le char T-72 a été présenté au public pour la première fois au cours d'une parade militaire sur la place Rouge, à Moscou, en novembre 1977, bien que sa production ait commencé en 1971,. En avril 1978, un rapport américain établissait que la fabrication des T-64  et des T-72 était d'environ deux milles unités par an, et qu'en 1987 elle aurait atteint un total de trente milles véhicules. De nouveaux rapports occidentaux ont conclut depuis à l'arrêt de la production du T-64 au profit de celle du T-72 et celle du T-80, l'assemblage de ce dernier devant être dans le courant des années 80. L e T-72 est aussi fabriqué en Tchécoslovaquie et en Pologne, et va, selon toute vraisemblance, est aussi produit en Inde. Le T-72 est en service en Algérie, en Bulgarie, à Cuba, en Tchécoslovaquie, en Hongrie, en Inde, en Libye, en Pologne, en Roumanie, en Syrie, et, bien sûr, en Russie. Il fut pour la première fois utilisé en 1982, au cours des combats du Sud-Liban. L'agencement du T-72 est conventionnel : le compartiment du conducteur est à l'avant, la tourelle au centre, le moteur et les transmissions à l'arrière. Un type de blindage très élaboré pourrait bien être incorporé à la coque, particulièrement sur l'arc frontal, mais les spécialistes pensent que la tourelle est faite d'un blindage d'acier corroyé classique. Le chef h de char est protégé par une coupole qui peut tourner sur 360°. Sur cette coupole est montée une mitrailleuse DshK de 12,7 mm pour la défense antiaérienne. Un chargeur automatique ayant été incorporé, dans la partie la plus basse de la coque, l'équipage a été ramené à trois hommes . Les détails techniques concernant ce chargeur ne sont pas très bien connus, mais il pourrait ressembler à un carrousel où les projectiles seraient placés dans la partie supérieure et la douille, probablement combustible, dans sa partie inférieure. Il semble que ce chargeur automatique se serait révélé peu fiable . Quarante obus peuvent être au total transportés, avec un chargement spécial de douze APFSDS, vingt-deux HE et six HEAT. Le APFSDS a une vitesse initiale de 1 615 m/s et peut percer un blindage de 475 mm à la même distance. une mitrailleuse PKT de 7,62 mm est jumelée à l'armement principal. Le système de contrôle de tir, comprend un télémètre optique, monté sur la partie avant de la tourelle, devant la coupole du chef de char. Les véhicules les plus récents disposent , quant à eux, d'un télémètre laser. La suspension est à barres de torsion, avec six larges roues de route, la roue tendeuse à l'avant et le barbotin à l'arrière, et trois galets de support, ces derniers ne soutenant que l'intérieur de la chenille. quand le tank est en action, quatre jupes à ressort sont ajustées sur la partie avant de la chenille et s'avancent pour protéger autant que possible le char contre une attaque de HEAT ou de ATGW. Sur tous les chars soviétiques, d'importants réservoirs de combustibles peuvent être placés à l'arrière du carénage. L'autonomie du T-72 est, grâce à cette technique, augmentée de 480 à 700 km. L'équipement standard du T-72 comprend un système NBC, un équipement de vision nocturne à infrarouge et un schnorkel pour les traversées de rivières profondes. Une lame excavatrice peut-être montée sous le nez du T-72, lui permettant d'écarter les obstacles ou de préparer les positions de tir. Bien que le T-72 représente une série de progrès par rapport aux chars russes antérieurs, aussi bien en ce qui concerne la puissance de feu que le blindage, cependant en cas d'affrontement direct ce char ne serait pas supérieur au Challenger britannique.
Variantes :
BREM-1 : Véhicule de réparation et de maintenance, avec une grue à gauche et des gros coffres à l'arrière
MTU72 : Poseur de pont
VT72B : véhicule de dépannage avec une grue à droite et un compartiment pour l'équipage
IMR-2 : véhicule de génie, avec grue sur le toit du véhicule
M-84 :version yougoslave du T-72, avec 2 séries de lance-pots fumigènes à l'avant de la tourelle 7 à gauche et 5 à droite, système de contrôle de tir et de vision différent.Un gros mat est placé juste à la base du canon.
T-72K : véhicule de commandement de la versionde base du T-72
T-72A ou T-72 M1980/M1981 : beaucoup de nouveautés sur ce véhicule dont un système de télémètre laser,
appelé T-72G pour la version d'exportation . Nouveau système d'optique de tir, et de vision de nuit. Lance grenade fumigène, une série de 5 à droite placés en fome de U et une série de 6 à gauche placés en forme de L. Système de protection des chenilles et blindage réactif.
T-72AK : version de commandement , avec des équipements radio supplémentaires et deux antennes. Un grand mât est visible à l'arrière de la tourelle
T-72AV : T-72 équipé d'un blindage réactif, construit sous forme de briquettes placées sur la tourelle et à l'avant du véhicule+
T-72M : modèle d'exportation
T-72M1 : T-72M modernisé avec blindage additionnel
T-72M2 : T-72M1 modernisé
T-72MK : T-72M modernisé avec blindage additionnel, version commandement
T-72B : Des lance grenades fumigènes sont placés à gauche de la tourelle, en une seule grappe. Un boîtier rectangulaire est placé davant l'écoutille de droite, c'est le système de guidage radio pour missile AT-11. Et devant l'écoutille de droite, on trouve un boîtier rectangulaire, c'est le système optique. Dispose de blindage supplémentaire.
T-72BR: équipé d'un blindage réactif sous forme de petites briques rectangulaires placés sur l'avant de la coque , ainsi que sur les flancs et l'avant de la tourelle, et à hauteur des flancs de la coque pour la protection des réservoirs.
T-72BKR : Version de commandement du T-72B, il ne peut pas tirer des missiles
T-72S: version d'exportation du T-72B, ne peut pas tirer des missiles
T-72BM: blindage réactif sous forme de petites briques en plaque
 
Armement
Canon de 125mm, Mi. PKT de 12,7 mm est jumelée à l'armement principal, et une Mi. DshK de 12,7 mm est montée sur la coupole du chef de char.
Pays utilisateurs
Algérie, Angola, Arménie, Azerbadjan, Belarusse, Croatie, Cuba, Ethiopie, Russie, Finlande, Inde, Iraq, Slovaquie, Slovénie, Serbie, Koweït, Hongrie, Kazakhstan, Kyrgystan, Lybie, Malaisie, Maroc, Macédonie, Myanmar, Corée du Nord, Pologne, Roumanie, Serbie, Tajikstan, Turkmenistan, Ukraine, Uzbekistan, Vietnam,Yémen.
Equipage
3 hommes
Equipements
Système de vision IR, protection NBC, système de contrôle de tir avec télémètre laser, Schnorkel pour la traversée de cours d'eau, des missiles Sagger ou SA-7 peuvent être montées à l'arrière. 
Blindage
500 mm maximum au niveau de la tourelle.
a
a
a
Poids

40.000 kg
a
a

a
a
a

Vitesse
60 km/h
Autonomie
480 km
a
a
a
 
 
Identification

 Retour Menu

Armement
Evacuateur de fumée au 1/3 du canon.
Tourelle
En forme de poële renversée, petit tourelleau sur le partie droite du sommet de la tourelle, quand l'écoutille  est ouverte la mitrailleuse de celle-ci est tournée vers l'arrière, on trouve un coffre  de forme triangulaire à l'arrière de la tourelle, ainsi que 2 petites boîtes à munitions sur le côté droit à hauteur de du petit tourelleau.
Châssis
la coque est de forme rectangulaire avec trois griffes dessinées à l'avant gauche et droit sur les garde-boue, le chauffeur se trouve au centre et à la base de la tourelle, devant celui-ci on trouve un brise vague en forme de V. A l'arrière de la coque , on trouve des griffes de transport, pour un rondin de bois
Train de roulement
est composée de 6 roues de route et de 3 galets supports, sur certtaine version des plaques de blindage protègent celui-ci ( voir modèles)
Accessoires
on trouve un petit phare IR juste devant l'avant du petit tourelleau de la tourelle, et un autre plus grand à droite du canon, on trouve un schnorkel sur la partie gauche de la tourelle
 
 
Détails à observer
 

  Retour Menu

1. Trois griffes sur les garde-boues à l'avant de la coque.
2. Petit phare avec protection arrondie à l'avant gauche et droit de la coque.
3. Glacis légèrement incliné, avec une fine protection en forme de V pour le chauffeur.
4. Système de conduite de tir intégré dans la coque devant l'écoutille de droite de la tourelle.
5. Gros phare infrarouge à droite du canon.
6. Emplacement du chauffeur au centre de la coque à la base de la tourelle.
7. Six roues de route avec galets supports.
8. Les côtés de la coque on des coffres qui montent de l'avant vers l'arrière.
a
9. La mitrailleuse de l'écoutille de droite de la tourelle est tournée vers l'arrière lorsque celle-ci est ouverte.
10. Deux boîtes à munitions sont installées sur le flanc droit de la tourelle.
11. Un gros tube, le schnorkel est installé sur le flanc arrière gauche de la tourelle.
12. Quatre plaques de blindage couvrent le train de roulement à l'avant.
13. Rondin de bois à l'arrière de la coque.
14. Supports à l'arrière de la coque pour le transport de réservoirs de carburants supplémentaires.
15. Un gros coffre de rangement à l'arrière de la tourelle et un autre à l'arrière du flanc droit.
 


 
 
Galerie photos
  Retour Menu
 

Photos haute résolution Armées - Militaires - Défense

 
 
     
 

 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.