armée russe sera équipée dans le futur avec des répliques gonflables de systèmes antiaériens 1907114

a

 
Actualités défense - Russie
 
 

Mardi, 19 juillet 2011, 11:08

 
L’armée russe sera équipée dans le futur avec des répliques gonflables de systèmes antiaériens.
Après les chars et les chasseurs gonflables, l'Armée russe se dotera de répliques similaires de systèmes de défense antiaérien pour simuler des armes réelles, rapporte ce lundi 18 juillet 2011 le site Newsru.com.
     
Après les chars et les chasseurs gonflables, l'Armée russe se dotera de répliques similaires de systèmes de défense antiaérien pour simuler des armes réelles, rapporte ce lundi 18 juillet 2011 le site Newsru.com.
Réplique gonglable d'un système de missile russe S-300 présentée lors d'un salon de défense

     

Selon Alexandre Talanov, directeur général de la société RusBal qui produit ces répliques gonflables, ce matériel est capable d'émettre des ondes radio, thermiques et infrarouges identiques à celles produites par le matériel actuel. Grâce à cela, ces leurres apparaissent comme véritables sur les instruments de l'ennemi. Ces maquettes sont assez faciles à produire et le prix d'une de ces copies gonflables n'atteint qu'1 ou 2% du prix d'une arme réelle.

Le développement de systèmes de DCA gonflables s'achèvera d'ici le début de 2012. L'Armée russe achètera 100 unités du matériel gonflable par an. D'après le ministère russe de la Défense, les forces armées vont s’équiper au total 800 répliques.
Les représentants de la société RusBal font également remarquer que d'autres pays ont déjà passé plusieurs commandes de maquettes.

Toutefois, selon certains experts militaires, le programme de développement des armes gonflables ne se justifie pas, car les moyens modernes de détection peuvent facilement distinguer du métal les matériaux qui seront utilisés pour les répliques.

 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.