Type 75 tracked self-propelled howitzer Japan Japanese Army technical data sheet description informa

 
English version
 
Type 75 Obusier automoteur chenillé
 

 


Description

Identification

Détails à observer

Galerie Photos

 
 
 
Description
Lorsque fut constituée la force japonaise de défense terrestre, dans les années cinquante, l'artillerie locale ne comptait que des pièces tractées de fabrication américaine. Trente obusiers automoteurs M52 de 105 mm et dix M44 de 155 mm furent par la suite fournis par les Etats-Unis, mais il fallut attendre la fin des années soixante pour que commence sur place la fabrication d'armes de ce genre. L'obusier automoteur de 105 mm Type 74 n'a été construit qu'à vingt exemplaires, la décision ayant été prise de privilégier la fabrication de la pièce de 155 mm Type 75, jugée plus efficace. A l'heure actuelle, une cinquantaine de Type 75 sont opérationnels au Japon. Ce nombre devrait atteindre deux cents à la fin de la décennie. La tourelle et la bouche à feu du Type 75 sont fabriquées par Japan Iron Works/Nihon Seiko. La mise au point de la coque et l'assemblage final ont été confiés à Mitsubishi Heavy Industries. L'engin est proche du M109 américain.. Moteur et transmission sont à l'avant; la tourelle fermée est à l’arrière, en retrait du pilote. Elle abrite le chef de bord, le pointeur, deux pourvoyeurs et un opérateur radio. Coque et tourelle sont en aluminium corroyé. Elles assurent la protection totale des hommes contre les tirs d'armes légères et les éclats d'obus. La suspension à barre de torsion comprend, de chaque côté, six roues de route, dont la dernière fait office de poulie tendeuse, et un barbotin placé à l'avant. Il n'y a pas de galets support. La bouche à feu de 30 mm est dotée d'un bloc culasse à vis, d'un évacuateur de fumée et d'un frein de bouche à double chicane. En position de route, elle est arrimée au glacis avant. Elle pointe en site de - 5° à + 65° et en azimut sur 360°; ces manœuvres sont assistées hydrauliquement, mais des commandes manuelles de secours sont prévues. Une pelle d'ancrage est abaissée manuellement sur le sol avant le début du tir afin d'améliorer la stabilité de l'ensemble. La cadence de tir est de 18 coups/m, grâce à deux magasins rotatifs de 9 projectiles placés de chaque côté de la tourelle, lesquels sont approvisionnés et chargés par un dispositif hydraulique. Lorsque la pièce est vide, elle est automatiquement haussée à + 6° pour être rechargée par ouverture du bloc-culasse. La rotation des magasins se fait électriquement ou manuellement. Ils sont accessibles de l'extérieur du véhicule grâce à deux ouvertures ménagées à l'arrière de la tourelle. En opérations, le Type 75 tire normalement 12 ou 18 coups avant de changer de position pour échapper à la détection et à la riposte ennemie. Outre les 18 projectiles contenus dans les magasins, la dotation de munitions comprend 10 obus, 56 fusées et 28 charges. Une mitrailleuse de 12,7 mm, protégée par un bouclier, est montée à l'extérieur de la coque. Le modèle comprend des phares à infrarouge pour conduite nocturne, un équipement NBC, un dispositif de ventilation et le chauffage de l'habitacle et un extincteur. Une jupe de flottabilité avait été prévue, mais elle n'a pas été mise en service.
Variantes :
Aucune.
 
Armement
Canon de 155 mm et mitrailleuse de 12,7 mm.
a
Pays utilisateurs
Japon
Equipage
6 hommes
Accessoires
Phares IR, équipement de protection NBC, dispositif de ventilation et de chauffage de l'habitacle et un extincteur.
Blindage
Blindage contre les armes de petits calibres et les éclats d'obus.
Poids
25.300 kg
Vitesse
47 km/h
Autonomie
300 km
a
a

 
 
Identification
 Retour Menu
Armement

Canon court de 155 mm, avec frein de bouche à simple évent, et évacuateur de fumée au milieu. La base du canon dispose d'une plaque rectangulaire derrière laquelle on trouvent quatre cylindres.

Tourelle
est placée à l'arrière du véhicule, elle est de forme rectangulaire et s'élargit sur les flancs, sur le sommet de la tourelle et à droite , on trouve un gros bloc cylindrique et sur l'écoutille de gauche, une mitrailleuse de 12,7 mm sur support avec une plaque de blindage. Sur l'avant de la tourelle, on trouvent des éléments de rechange pour les chenilles et à l'arrière des jerrycans de carburant.
Coque
est de forme rectangulaire avec l'avant très légèrement incliné, le chauffeur se trouve à droite.
Train de roulement
est composée de 6 roues de route, la dernière roue servant de roue tendeuse. il n'y a pas de galet support, les chenilles reposent directement sur les roues de route.
Accessoires
Une antenne de communication est placée à l'arrière du toit de la tourelle.
 
Détails à observer
  Retour Menu
1. Frein de bouche à un évent.
2. Évacuateur de fumée placé au milieu du canon.
3. Gros cylindre placé devant l'écoutille de droite du toit de la tourelle.
4. Base du canon avec plaque de blindage et derrière quatre cylindres.
5. Mitrailleuse de 12,7 mm placée sur un support avec plaque de blindage.
6. Éléments de chenille placés à l'avant gauche de la tourelle.
7. Jerrycans de carburant placés à l'arrière de la tourelle.
8. Six roues de route sans galet support, la chenille repose directement sur les roues de route.
9. Chauffeur à droite juste devant la partie inclinée.
a
10. Grille de ventilation moteur placée à gauche de l'emplacement du chauffeur.
11. Groupe de phares placés à l'avant guache et droit de la coque, une plaque de blindage entoure les phares.
12. Petite porte d'accès sur chaque flanc de la tourelle, à l'avant.
13. Un panier pote filet à l'arrière gauche et droit de la tourelle.
14. Double porte d'accès à l'arrière de la coque.
15. Les flancs de la tourelle, sont composés de deux parties, une partie droite, une partie inclinée en haut.
16. Les flancs de la coque sont lisses et droits.
17. Six roues de route, avec la dernière roue servant de roue tendeuse.
 

 

 
Galerie photos
 
 Retour Menu
 
 
     
 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.