L'ONU va envoyer 2.000 soldats supplémentaires en Côte d'Ivoire 2001112

a
Actualité Défense - Côte d'Ivoire
 

Jeudi, 20 Janvier 2011, 12:35

 
L'ONU va envoyer 2.000 soldats supplémentaires en Côte d'Ivoire.
 
 
Les responsables militaires de la mission de l’ONU en Côte d’Ivoire ont demandé des renforts supplémentaire, dans le cadre de la situation difficile dans le pays, après les élections. L’ONU va envoyer 2.000 soldats supplémentaires dans le pays, où règne toujours la confusion concernant la direction du pays entre Laurent Gbagbo et Ouattara.
     
Les responsables militaires de la mission de l’ONU en Côte d’Ivoire ont demandé des renforts supplémentaire, dans le cadre de la situation difficile dans le pays, après les élections. L’ONU va envoyer 2.000 soldats supplémentaires dans le pays, où règne toujours la confusion concernant la direction du pays entre Laurent Gbagbo et Ouattara.
Des soldats de la mission de l'ONU en Côte d'Ivoire patrouillent dans les rues d'Abidjan.
     

Laurent Gbagbo qui n’a pas été reconnu par la communauté internationale comme nouveau président de Côte d’Ivoire a déjà réclamé plusieurs fois le départ des troupes de l’ONU et des forces internationales.

Le Conseil de sécurité a exigé l’arrêt immédiat des attaques contre les casques bleus, ainsi que l’incitation à la haine via les médias locaux, et la levée du blocus contre le QG de Quattara.

Un émissaire de l’Union Africaine envoyé dans le pays dans le cadre d’une médiation, Monsieur Raila Odinga n’a pas pu réussir sa mission. Des sanctions économique pourraient être prises vis-à-vis de Laurent Gbagdo si il ne cédait pas le pouvoir.

Après cet échec de médiation, certains pays seraient prêts à envisager une option militaire. Depuis mi-décembre, environ 250 ivoiriens ont trouvé la mort, suite à des combats entre les partisans de Gbagbo et Quattara. D’après certaines informations, depuis le 18 janvier 2011, plusieurs véhicules blindés et chars sont arrivé dans la ville de Bouaké, fief des rebelles. Tous ces véhicules étaient accompagnés de soldats burkinabé et sénégalais.

L’ONU a lancé un appel de fond de 24 millions d’euros pour aider la Côte d’Ivoire, et éviter une nouvelle crise humanitaire.

 

Cookies settings

×

Functional Cookies

This site uses cookies to ensure its proper functioning and cannot be deactivated from our systems. We don't use them not for advertising purposes. If these cookies are blocked, some parts of the site will not work.

Session

Please login to see yours activities!

Other cookies

This website uses a number of cookies to manage, for example: user sessions.