Des nouveaux combats entre le Cambodge et la Thaïlande le long de la frontière commune 0702112

a
Actualité Défense - Cambodge / Thaïlande
 

Dimanche 7 Février 2011, 20:29

 

Des nouveaux combats entre le Cambodge et la Thaïlande le long de la frontière commune.

 
 
De nouveaux combats ont éclaté ce dimanche 6 février 2011 près d'un temple disputé à la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande, au lendemain d'un accord de cessez-le-feu entre les deux pays, ont indiqué des responsables militaires des deux pays.
     
De nouveaux heurts ont éclaté ce dimanche § février 2011 près d'un temple disputé à la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande, au lendemain d'un accord de cessez-le-feu entre les deux pays, ont indiqué des responsables militaires des deux côtés.
Un soldat cambodgien monte la garde non loin du temple disputé Preah Vhear
     

Le Cambodge a effectué des tirs d’artillerie vers la Thaïlande, qui ont été suivi par une riposte des forces armées thaïlandaises. D’après des informations d’un porte parole de l’armée thaïlandaise, les combats seraient toujours en cours.

Les deux pays se rejettent la responsabilité des affrontements depuis le début des tirs d’artillerie, ils s’accusent mutuellement d’agression volontaire, en assurant avoir défendu la souveraineté de leurs pays.

Les premiers affrontements entre soldats cambodgiens et thaïlandais ont débuté ce vendredi 4 février 2011, avec des combats qui ont duré environ deux heures, et des échanges d’artillerie. Les tirs ont repris samedi 5 février 2011 à proximité du temple khmer de Preah Vihear, disputé par les deux pays.

Lors de ces combats, au moins cinq personnels auraient été tués, dont soldat et un villageois thaïlandais, et deux soldats et un civil cambodgiens.

Ces combats ont lieu suite à la dispute entre les deux pays concernant un temple de Preah Vihear, ruines du XIe siècle classées par l'Unesco en 2008 et qui relèvent de la souveraineté du Cambodge, selon une décision de la Cour internationale de justice de 1962.

La Thaïlande contrôle les principaux accès et et de nombreux secteurs n'ont pas été délimités, notamment une zone de 4,6 km2 en contrebas de l'édifice. Les tensions ont été ravivées après l'arrestation fin décembre de sept Thaïlandais dans une zone frontalière disputée, dont deux auraient été condamnés à la prison ferme pour espionnage par le Cambodge.

 

Cookies settings

×

Functional Cookies

This site uses cookies to ensure its proper functioning and cannot be deactivated from our systems. We don't use them not for advertising purposes. If these cookies are blocked, some parts of the site will not work.

Session

Please login to see yours activities!

Other cookies

This website uses a number of cookies to manage, for example: user sessions.