Avril 2010 actualites armees militaires industries salons defense informations internationale mondia


 
 
Avril 2010
English
 

Russie Reetour Menu
Construction en série des systèmes de missile sol-air S-400 dès octobre 2010.

Les systèmes sol-air long rayon d'action S-400 seront construits en série dès le 4e trimestre de 2010, a annoncé le PDG d'Almaz-Anteï, leur concepteur, Igor Achourbeïli, dans un entretien accordé vendredi au journal d'affaires Kommersant. "Les tests préliminaires des missiles qui équiperont le système ont été achevés le 26 décembre 2009, c'est maintenant le tour des essais d'homologation. Nous les terminerons au 3e trimestre 2010, bien sûr en menant des tirs, pour pouvoir lancer leur construction en série dès le 4e trimestre", a expliqué le responsable commentant les bruits selon lesquels les missiles pour les batteries S-400 n'étaient pas prêts. Selon lui, aucune difficulté de nature technique et scientifique n'a été enregistrée au cours de la conception du missile à long rayon d'action. "Ses essais se sont poursuivis durant près de trois ans, avec des tirs contre une quinzaine de cibles (…). Nous constatons avec désarroi cette avalanche de bruits", a regretté le PDG d'Almaz-Anteï. Selon lui, l'armée russe se dotera de deux bataillons de S-400 en 2010 et de quatre bataillons en 2011. Un bataillon compte six batteries, des radars, des postes de pointage et de commandement. Son prix approche 200 millions USD. Les S-400 "Triumph" qui suivent dix cibles simultanément permettent d’organiser la défense échelonnée des sites contre une attaque aérienne massive. La vitesse des missiles atteint 4.800 mètres seconde, leur rayon d’action est de 400 km à une altitude de 30 km. En outre, la portée minimum est de 2 km, à une altitude de 100 m. Ils peuvent être mis en position de combat en l’espace de 5-10 minutes.
30 Avril 2010
Les systèmes sol-air long rayon d'action S-400 seront construits en série dès le 4e trimestre de 2010, a annoncé le PDG d'Almaz-Anteï, leur concepteur, Igor Achourbeïli, dans un entretien accordé vendredi au journal d'affaires Kommersant. "Les tests préliminaires des missiles qui équiperont le système ont été achevés le 26 décembre 2009, c'est maintenant le tour des essais d'homologation. Nous les terminerons au 3e trimestre 2010, bien sûr en menant des tirs, pour pouvoir lancer leur construction en série dès le 4e trimestre", a expliqué le responsable commentant les bruits selon lesquels les missiles pour les batteries S-400 n'étaient pas prêts. Selon lui, aucune difficulté de nature technique et scientifique n'a été enregistrée au cours de la conception du missile à long rayon d'action. "Ses essais se sont poursuivis durant près de trois ans, avec des tirs contre une quinzaine de cibles (…). Nous constatons avec désarroi cette avalanche de bruits", a regretté le PDG d'Almaz-Anteï. Selon lui, l'armée russe se dotera de deux bataillons de S-400 en 2010 et de quatre bataillons en 2011. Un bataillon compte six batteries, des radars, des postes de pointage et de commandement. Son prix approche 200 millions USD. Les S-400 "Triumph" qui suivent dix cibles simultanément permettent d’organiser la défense échelonnée des sites contre une attaque aérienne massive. La vitesse des missiles atteint 4.800 mètres seconde, leur rayon d’action est de 400 km à une altitude de 30 km. En outre, la portée minimum est de 2 km, à une altitude de 100 m. Ils peuvent être mis en position de combat en l’espace de 5-10 minutes.
Russie armée russe S-400 SA-21 Triumph système de missile sol-air défense antiaérienne
Fiche technique
Photos

 

 

Russie Reetour Menu
Le nouveau missile russe sol-air S-500 mis au point avant 2015.

La mise au point du système ultramoderne russe de défense antiaérien Triumph-M, doté de missiles S-500, sera achevé en 2015, a annoncé vendredi dans une interview accordée au quotidien Kommersant Igor Achourbeïli, directeur général du bureau d'études Almaz-Anteï chargé de développer les S-500. "L'objectif qui nous a été posé dans le cadre du programme militaire d'Etat est de mettre au point le système Triumph-M. Ce système, doté de missiles S-500 et destiné à assurer la défense anti-aérienne mobile doit être mis au point avant 2015", a indiqué le responsable. Selon lui, la mobilité du système lui permettra de se déplacer dans n'importe quelle région menacée lors d'un conflit. Le bureau Almaz-Anteï envisage de construire "deux nouvelles usines" qui produiront des missiles sol-air et des armements terrestres de défense antiaérienne, a ajouté M.Achourbeïli. Les missiles sol-air S-500 sont destinés à remplacer les S-400 capables d'organiser la défense échelonnée des sites contre une attaque aérienne massive. Les missiles S-500 pourront détruire 10 cibles contre 6 pour les S-400.
30 Avril 2010
La mise au point du système ultramoderne russe de DCA Triomphateur-M, doté de missiles S-500, sera achevé en 2015, a annoncé vendredi dans une interview accordée au quotidien Kommersant Igor Achourbeïli, directeur général du bureau d'études Almaz-Anteï chargé de développer les S-500. "L'objectif qui nous a été posé dans le cadre du programme militaire d'Etat est de mettre au point le système Triumph-M. Ce système, doté de missiles S-500 et destiné à assurer la défense anti-aérienne mobile doit être mis au point avant 2015", a indiqué le responsable. Selon lui, la mobilité du système lui permettra de se déplacer dans n'importe quelle région menacée lors d'un conflit. Le bureau Almaz-Anteï envisage de construire "deux nouvelles usines" qui produiront des missiles sol-air et des armements terrestres de défense antiaérienne, a ajouté M.Achourbeïli. Les missiles sol-air S-500 sont destinés à remplacer les S-400 capables d'organiser la défense échelonnée des sites contre une attaque aérienne massive. Les missiles S-500 pourront détruire 10 cibles contre 6 pour les S-400.
Russie Russe Almaz-Anteï les usines photo

 

 

Finlande (Patria) Reetour Menu
Patria AMV 8x8 - Nouvel appel d'offre pour le programme AWV 2014.

Le bureau suédois des achats militaires (FMV) décide le 25 juin 2009 d’attribuer un contrat pour la livraison de véhicules blindés Patria AMV 8x8 aux forces armée suédoises. La commande incluait un total de 113 véhicules, des systèmes et des pièces détachées pour un montant de 240 millions d’Euro. En Octobre 2009, la Cour Administrative de Stockholm décidait que le FMV n’avait pas respecté les règles en matière d’appel d’offre, dans le cadre de cette compétitions pour la livraison de véhicules blindés. Afin de garantir la livraison des véhicules à l’armée suédoise dans les temps, le FMV a décidé de rouvrir la compétition dans le cadre d’un nouvel appel d’offre. Patria participe à cette nouvelle compétition, désignée AWV 2014, avec son véhicule blindé à roues 8x8 AMV, et a proposé une nouvelle offre au FMV le 09 Mars 2010.
30 Avril 2010
Le bureau suédois des achats militaires (FMV) décide le 25 juin 2009 d’attribuer un contrat pour la livraison de véhicules blindés Patria AMV 8x8 aux forces armée suédoises. La commande incluait un total de 113 véhicules, des systèmes et des pièces détachées pour un montant de 240 millions d’Euro. En Octobre 2009, la Cour Administrative de Stockholm décidait que le FMV n’avait pas respecté les règles en matière d’appel d’offre, dans le cadre de cette compétitions pour la livraison de véhicules blindés. Afin de garantir la livraison des véhicules à l’armée suédoise dans les temps, le FMV a décidé de rouvrir la compétition dans le cadre d’un nouvel appel d’offre. Patria participe à cette nouvelle compétition, désignée AWV 2014, avec son véhicule blindé à roues 8x8 AMV, et a proposé une nouvelle offre au FMV le 09 Mars 2010.
Finlande Finlandais Patria AMV véhicule blindé à roues 8x8 transport de troupe
Fiche Technique
Photos

 

 

Etats Unis Retour Menu
L'armée américaine annule le programme NLOS-LS (Système de lancement de missile sans vue direct)

L’armée américaine a recommandé au Pentagone l’annulation d’un nouveau système d’arme, après un manque de précision lors d’essais et du coût élevé du projet. Les autorités responsable du projet ont décidé la fin du programme NLOS-LS (Non-Line-of-Sight Launch System), et son missile d’attaque après des essais de tirs manquant de précision, informations communiquées à l’agence de presse Janes. Le NLOS-LS est conçu comme système d’engagement de cible mobile pour l’infanterie et la marine, sans avoir de vue direct sur l’objectif. Le programme commun NLOS-LS est très important, et c’est le Directeur du Département de la Défense qui doit prendre la décision finale pour l’annulation de ce projet.
30 Avril 2010
L’armée américaine a recommandé au Pentagone l’annulation d’un nouveau système d’arme, après un manque de précision lors d’essais et du coût élevé du projet. Les autorités responsable du projet ont décidé la fin du programme NLOS-LS (Non-Line-of-Sight Launch System), et son missile d’attaque après des essais de tirs manquant de précision, informations communiquées à l’agence de presse Janes. Le NLOS-LS est conçu comme système d’engagement de cible mobile pour l’infanterie et la marine, sans avoir de vue direct sur l’objectif. Le programme commun NLOS-LS est très important, et c’est le Directeur du Département de la Défense qui doit prendre la décision finale pour l’annulation de ce projet.
United States Non-Line-of-Sight Launch System (NLOS-LS) system tir photo

 

 

Etats Unis Reetour Menu
L'armée américaine et le Corps des Marines reçoivent 7 véhicules JLTV General Dynamics et 4 véhicules cargo.

L’équipe du programme GTV (General tactical Vehicles) de General Dynamics Land Systems et AM General ont livré 7 véhicules JLTV, et quatre véhicules cargo à l’armée américaine et au Corps des Marines dans le cadre de la phase de tests TD (Technology Development). Cette phase TD inclut une phase de tests et d’évaluations répartie sur une durée de 12 mois. Ceci fait suite, à la livraison des modules de blindage, de la coque blindée et de pièces détachées, déjà réalisée précédemment. Sur base de l’expérience combinée de General Dynamics et AM General dans la conception et la fabrication de véhicules de combat, les deux sociétés ont pu réaliser un véhicule GTV disposant d’une cellule renforcée pour l’équipage, utilisant la technologie de coque en « V ». Ce type de technologie permet de fournir une protection accrue contre les menaces IED (Engins Explosifs Improvisés), tout en gardant de haute performance de mobilité tout-terrain et des capacités de déploiement rapide par terre, air et mer.
29 Avril 2010
L’équipe du programme GTV (General tactical Vehicles) de General Dynamics Land Systems et AM General ont livré 7 véhicules JLTV, et quatre véhicules cargo à l’armée américaine et au Corps des Marines dans le cadre de la phase de tests TD (Technology Development). Cette phase TD inclut une phase de tests et d’évaluations répartie sur une durée de 12 mois. Ceci fait suite, à la livraison des modules de blindage, de la coque blindée et de pièces détachées, déjà réalisée précédemment. Sur base de l’expérience combinée de General Dynamics et AM General dans la conception et la fabrication de véhicules de combat, les deux sociétés ont pu réaliser un véhicule GTV disposant d’une cellule renforcée pour l’équipage, utilisant la technologie de coque en « V ». Ce type de technologie permet de fournir une protection accrue contre les menaces IED (Engins Explosifs Improvisés), tout en gardant de haute performance de mobilité tout-terrain et des capacités de déploiement rapide par terre, air et mer.
Etats Unis AM General Dynamics JLTV Joint Light Tactical Vehicle
Fiche technique
Photos

 

 

Iran Retour Menu
L'Iran va produire en masse des systèmes UAV (système aérien sans pilote)

Un haut dirigeant du Corps des Gardes de la Révolution Islamique a annoncé ce 27 Avril 2010, que l’Iran allait produire une grande quantité de système aérien sans pilote de fabrication locale. Tous ces UAV seront testés durant des exercices militaires dans le Golf Persique et le détroit d’Hormuz. Cette information a été communiquée lors d’une conférence de presse à la presse iranienne, dans le cadre des exercices militaires maritimes, " Payambar-e Azam 5 ". Le Commandant des forces aériennes, le Général de Brigade mir Ali Hajizadeh, a indiqué "Les UAV de production locale (Pahpad) seront produits en mase dans le futur. En plus de réalisé des opérations de reconnaissance, les UAV seront également utilisés pour transférer des données en temps réel ". Lors des exercices militaires, les forces aériennes seront responsable de défendre l’espace aérien du Golf Persique, de la guerre électronique, et de la protection aérienne par l’utilisation des systèmes de missile.
28 Avrill 2010
Un haut dirigeant du Corps des Gardes de la Révolution Islamique a annoncé ce 27 Avril 2010, que l’Iran allait produire une grande quantité de système aérien sans pilote de fabrication locale. Tous ces UAV seront testés durant des exercices militaires dans le Golf Persique et le détroit d’Hormuz. Cette information a été communiquée lors d’une conférence de presse à la presse iranienne, dans le cadre des exercices militaires maritimes, " Payambar-e Azam 5 ". Le Commandant des forces aériennes, le Général de Brigade mir Ali Hajizadeh, a indiqué "Les UAV de production locale (Pahpad) seront produits en mase dans le futur. En plus de réalisé des opérations de reconnaissance, les UAV seront également utilisés pour transférer des données en temps réel ". Lors des exercices militaires, les forces aériennes seront responsable de défendre l’espace aérien du Golf Persique, de la guerre électronique, et de la protection aérienne par l’utilisation des systèmes de missile.
Iran armée iranienne drone UAV système aérien sans pilote photo

 

 

Etats Unis (Force Protection) Retour Menu
Force Protection annonce la livraison de deux véhicules Ocelot au Ministère Britannique de la Défense.

Force Protection leader dans la conception, le développement, et la fabrication de solution en matière de véhicule blindée a annoncé que sa filiale Européenne, Force Protection Europe a reçu un contrat de la part du Ministère Britannique de la Défense pour l’achat de deux véhicule Ocelot, dans le cadre de tests et d’évaluation pour le programme LPPV (Light Protected Patrol Vehicle). Le véhicule Ocelot a été développé par Force Protection Europe et Ricardo, une société d’ingénieur automobile basée au Royaume Uni.
28 Avril 2010
Force Protection leader dans la conception, le développement, et la fabrication de solution en matière de véhicule blindée a annoncé que sa filiale Européenne, Force Protection Europe a reçu un contrat de la part du Ministère Britannique de la Défense pour l’achat de deux véhicule Ocelot, dans le cadre de tests et d’évaluation pour le programme LPPV (Light Protected Patrol Vehicle). Le véhicule Ocelot a été développé par Force Protection Europe et Ricardo, une société d’ingénieur automobile basée au Royaume Uni.
Etats Unis Ocelot Force Protection Véhicule léger protégé de patrouille
Fiche Technique
Photos

 

 

Etats Unis (Oshkosh) Retour Menu
Oshkosh Defense reçoit un contrat de 79$ millions pour un kit de blindage destiné au véhicule M-ATV et un système d'arme télécommandé.

Oshkosh Defense, une filiale de Oshkosh Corporation a réceptionné deux commandes d’une valeur de plus ou moins $79 millions de la part du TACOM (bureau des achats de l’armée américaine) pour la fourniture de 1.750 kits de protection contre les roquettes antichars et 1000 kits de support pour système d’arme télécommandé, qui seront montés sur le véhicule blindé M-ATV. Le contrat pour les kits de blindage représente une valeur de 68$ millions, et l’installation sera réalisée sur les théatre d’opérations. La valeur du contrat pour le kit d’armement représente 11$ millions. Oshkosh Defense installera le kit d’armement sur ses lignes de productions, tandis que le SPAWAR (Naval Warfare Systems Command) installera le kit sur les véhicules déjà livrés. Le système d’armée télécommandé permettra aux équipages des véhicules de disposer d’un armement pour la protection rapprochée du M-ATV en mouvement, avec une utilisation depuis l’intérieur du véhicule, garantissant une sécurité totale pour le tireur.
27 Avril l 2010
Oshkosh Defense, une filiale de Oshkosh Corporation a réceptionné deux commandes d’une valeur de plus ou moins $79 millions de la part du TACOM (bureau des achats de l’armée américaine) pour la fourniture de 1.750 kits de protection contre les roquettes antichars et 1000 kits de support pour système d’arme télécommandé, qui seront montés sur le véhicule blindé M-ATV. Le contrat pour les kits de blindage représente une valeur de 68$ millions, et l’installation sera réalisée sur les théatre d’opérations. La valeur du contrat pour le kit d’armement représente 11$ millions. Oshkosh Defense installera le kit d’armement sur ses lignes de productions, tandis que le SPAWAR (Naval Warfare Systems Command) installera le kit sur les véhicules déjà livrés. Le système d’armée télécommandé permettra aux équipages des véhicules de disposer d’un armement pour la protection rapprochée du M-ATV en mouvement, avec une utilisation depuis l’intérieur du véhicule, garantissant une sécurité totale pour le tireur.
Etats Unis armée américaine Oshkosh M-ATV véhicule blindé à roues tout-terrain
Fiche Technique
Photos

 

 

Russie Retour Menu
Les pays de l'ancien bloc-soviétique, membres du CSTO réalisent des exercices militaires communs.

Des unités de l’Organisation du Traité de Sécurité Commun (CSTO Collective Security Treaty Organization) ont réalisé des exercices anti-terrorisme commun au Tadjikistan, a fait savoir un porte parole du Ministère russe de la défense, ce lundi 26 Avril 2010. Plus de 1.000 soldats, 150 véhicules blindés, des avions militaires du type AN-2 et L39, et des hélicoptères de transport Mi-8 de Russie, du Kazakhstan, Kirghizstan et Tadjikistan ont participé à l’exercice Rubezh-2010, qui a débuté ce 22 Avril 2010 sur la zone d’entraînement de Chorukh-Dairon. " L’exercice est un succès total. Les unités ont accompli leurs tâches", ont fait savoir les officiels. Le CSTO est un groupe de sécurité qui réunit des anciennes régions soviétiques d’Arménie, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan, Russie, Ouzbékistan, et Tadjikistan. Cinq des sept membres ont signé un accord en février 2009 pour la création d’une force collective d’action rapide. La Biélorussie, qui au départ s’est abstenue suite à un conflit commercial, a maintenant signé le traité. L’Ouzbékistan a jusqu’à maintenant refusé de signer l’accord, refusant le rôle de la Russie dans son renforcement en Asie centrale. L’Ouzbékistan est également en désaccord avec le Kirghizstan son voisin, qui accueille une base aérienne russe. Les membres du CSTO insistent sur le fait que la force de réaction rapide est conçue pour améliorer la sécurité des membres du CSTO dans le contexte des menaces existantes et potentielles, « comprenant le terrorisme, l’extrémisme, la lutte contre le trafic de drogue, les catastrophes naturelles et pour augmenter le rôle de l'organisation en assurant la sécurité internationale. Cependant, beaucoup d'experts croient que la création d'un contingent militaire puissant en ancienne Asie centrale soviétique par des membres du groupement de sécurité à dominance russe, est vu par Moscou comme un équilibre face à l’OTAN.
27 Avril 2010
Des unités de l’Organisation du Traité de Sécurité Commun (CSTO Collective Security Treaty Organization) ont réalisé des exercices anti-terrorisme commun au Tadjikistan, a fait savoir un porte parole du Ministère russe de la défense, ce lundi 26 Avril 2010. Plus de 1.000 soldats, 150 véhicules blindés, des avions militaires du type AN-2 et L39, et des hélicoptères de transport Mi-8 de Russie, du Kazakhstan, Kirghizstan et Tadjikistan ont participé à l’exercice Rubezh-2010, qui a débuté ce 22 Avril 2010 sur la zone d’entraînement de Chorukh-Dairon. " L’exercice est un succès total. Les unités ont accompli leurs tâches", ont fait savoir les officiels. Le CSTO est un groupe de sécurité qui réunit des anciennes régions soviétiques d’Arménie, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan, Russie, Ouzbékistan, et Tadjikistan. Cinq des sept membres ont signé un accord en février 2009 pour la création d’une force collective d’action rapide. La Biélorussie, qui au départ s’est abstenue suite à un conflit commercial, a maintenant signé le traité. L’Ouzbékistan a jusqu’à maintenant refusé de signer l’accord, refusant le rôle de la Russie dans son renforcement en Asie centrale. L’Ouzbékistan est également en désaccord avec le Kirghizstan son voisin, qui accueille une base aérienne russe. Les membres du CSTO insistent sur le fait que la force de réaction rapide est conçue pour améliorer la sécurité des membres du CSTO dans le contexte des menaces existantes et potentielles, « comprenant le terrorisme, l’extrémisme, la lutte contre le trafic de drogue, les catastrophes naturelles et pour augmenter le rôle de l'organisation en assurant la sécurité internationale. Cependant, beaucoup d'experts croient que la création d'un contingent militaire puissant en ancienne Asie centrale soviétique par des membres du groupement de sécurité à dominance russe, est vu par Moscou comme un équilibre face à l’OTAN.
CSTO Organisation du Traité de Sécurité Commun exercices militaires photos

 

 

Ukraine Retour Menu
Onze tonnes de casques militaires volés par un commandant militaire ukrainien.

Un Commandant de l’armée ukrainienne a vendu plus de 70.000 casques de combat, d’un poids total de 11 tonnes, à des sociétés de surplus militaires. Pour chaque casque, le voleur a été payé 5 cents, si les casques avaient été vendus en vrac par le Ministère de la défense, le prix aurait été de 40 cents, information d’une agence de presse ukrainienne. Le prix du marché pour ce type de casque varie de $0.60 et $1.20, ce qui permettait aux acheteurs de revendre la marchandise avec un très beau bénéfice. La fin de ces opérations douteuses a pu être obtenue, suite à la découverte d’un nombre important de casque sur le marché. Les autorités ukrainiennes ont alors découvert l’origine du trafic, qui était sous le contrôle d’un Commandant militaire en poste près de la ville de Cherkassk. Cet officier pourrait subir une dégradation et une peine d’emprisonnement pour vol.
26 Avril 2010
Un Commandant de l’armée ukrainienne a vendu plus de 70.000 casques de combat, d’un poids total de 11 tonnes, à des sociétés de surplus militaires. Pour chaque casque, le voleur a été payé 5 cents, si les casques avaient été vendus en vrac par le Ministère de la défense, le prix aurait été de 40 cents, information d’une agence de presse ukrainienne. Le prix du marché pour ce type de casque varie de $0.60 et $1.20, ce qui permettait aux acheteurs de revendre la marchandise avec un très beau bénéfice. La fin de ces opérations douteuses a pu être obtenue, suite à la découverte d’un nombre important de casque sur le marché. Les autorités ukrainiennes ont alors découvert l’origine du trafic, qui était sous le contrôle d’un Commandant militaire en poste près de la ville de Cherkassk. Cet officier pourrait subir une dégradation et une peine d’emprisonnement pour vol.
Ukraine armée ukrainienne casque de combat équipements militaires photo

 

 

Iran Retour Menu
L'Iran plannifie de fabriquer un système de défense antiaérien similaire au système de missile russe S-300.

L’Iran prévoit de produire des systèmes de missiles similaire au système de défense antiaérien russe S-300. information d’une télévision locale iranienne, de ce 23 Avril 2010. Cette information a été communiquée par le Ministre Iranien de la défense, le Général de Brigade Ahmad Vahidi. Répondant à la question sur les raisons de la production des systèmes de missiles S-300, Vahidi a fait savoir, " Nous n’avons pas besoin de produire le système S-300, mais nous avons planifié un agenda pour la production de ce type d’arme." Le Ministre a également fait savoir que l’Iran a déjà développé un système de défense antiaérien de moyenne portée, dont tous les composants sont conçus et fabriqués en Iran. Ce système dispose de trois radars et d’un missile de production locale qui a les capacités d’effectuer des missions jusqu’à une distance de 40 km. La Russie et l’Iran ont signé en décembre 2005 un contrat pour la livraison de système de missile S-300 à la République Islamique. Il n’y a pas encore d’annonce officiel concernant la livraison. En février de cette année, un parlementaire russe, Sergei Mironov, a fait savoir que Moscou respecterait ces engagements, et que les délais de livraison étaient dû à des problèmes techniques. " Nous avons des accords bilatéraux avec l'Iran, la Russie a toujours respecté ses accords internationaux. C'est pourquoi la livraison de ce système de défense, n’est soumis à aucune contrainte, c’est une question de temps.", a fait savoir Monsieur Sergei Mironov. L’ambassadeur d’Iran en Russie, Seyyed Mahmoud-Reza Sajjadi, a fait savoir à l’agence de presse Mehr de la République Islamique, " Des officiels russes ont confirmé le contrat S-300 avec l’Iran".
23 Avril 2010
L’Iran prévoit de produire des systèmes de missiles similaire au système de défense antiaérien russe S-300. information d’une télévision locale iranienne, de ce 23 Avril 2010. Cette information aurait divulgué par le Ministre Iranien de la défense, le Général de Brigade Ahmad Vahidi. Répondant à la question sur les raisons de la production des systèmes de missiles S-30, Vahidi a fait savoir, " Nous n’avons pas besoin de produire le système S-300, mais nous avons planifié un agenda pour la production de ce type d’arme." Le Ministre a également fait savoir que l’Iran a déjà développé un système de défense antiaérien de moyenne portée, dont tous les composants sont conçus et fabriqués en Iran. Ce système dispose de trois radars et d’un missile de production locale qui a les capacités d’effectuer des missions jusqu’à une distance de 40 km. La Russie et l’Iran ont signé en décembre 2005 un contrat pour la livraison de système de missile S-300 à la République Islamique. Il n’y a pas encore d’annonce officiel concernant la livraison. En février de cette année, un parlementaire russe, Sergei Mironov, a fait savoir que Moscou respecterait ces engagements, et que les délais de livraison étaient dû à des problèmes techniques. " Nous avons des accords bilatéraux avec l'Iran, la Russie a toujours respecté ses accords internationaux. C'est pourquoi la livraison de ce système de défense, n’est soumis à aucune contrainte, c’est une question de temps.", a fait savoir Monsieur Sergei Mironov. L’ambassadeur d’Iran en Russie, Seyyed Mahmoud-Reza Sajjadi, a fait savoir à l’agence de presse Mehr de la République Islamique, " Des officiels russes ont confirmé le contrat S-300 avec l’Iran".
Russie S-300 PMU2 Russe système de missile sol-air antiaérien
Fiche technique
Photos

 

 

Iran Retour Menu
Les unités du Corps des Gardes de la Révolution Islamique réalisent une série d'exercice dans le Golf Persique.

Les unités des Gardes de la Révolution Islamique ont commencé des exercices militaires, sous le nom de code "Payambar-e Azam 5", ce jeudi 22 Avril 2010. Un série de missiles de fabrication locale seront testés durant ces exercices, et permettra de démontrer les capacités opérationnels de la force navale de l’armée iranienne. Différents missiles de courte portée seront tirés pendant les manœuvres militaires, qui se dérouleront en quatre parties. Les unités terrestres, aériennes et navales des forces armées iraniennes participeront à ces trois jours d’exercices, dont l’objectif est de préserver la sécurité du Golfe Persique et du détroit de Hormuz, qui est une route stratégique pour l’économie et le transport de matières énergétiques. Le Général de Brigade, Hossein Salami, Commandant Adjoint des Gardes de la Révolution Islamique a fait savoir, " Il faut que le monde sache l’importance de la sécurité dans cette région et le rôle de l’Iran dans cette mission". "La paix, l’amitié, la sécurité, la tranquillité et la confiance mutuelle sont les messages de ce type d’exercices pour les pays voisins de la région du Golfe Persique", a-t-il ajouté.
22 Avril 2010
Les unités des Gardes de la Révolution Islamique ont commencé des exercices militaires, sous le nom de code "Payambar-e Azam 5", ce jeudi 22 Avril 2010. Un série de missiles de fabrication locale seront testés durant ces exercices, et permettra de démontrer les capacités opérationnels de la force navale de l’armée iranienne. Différents missiles de courte portée seront tirés pendant les manœuvres militaires, qui se dérouleront en quatre parties. Les unités terrestres, aériennes et navales des forces armées iraniennes participeront à ces trois jours d’exercices, dont l’objectif est de préserver la sécurité du Golfe Persique et du détroit de Hormuz, qui est une route stratégique pour l’économie et le transport de matières énergétiques. Le Général de Brigade, Hossein Salami, Commandant Adjoint des Gardes de la Révolution Islamique a fait savoir, " Il faut que le monde sache l’importance de la sécurité dans cette région et le rôle de l’Iran dans cette mission". "La paix, l’amitié, la sécurité, la tranquillité et la confiance mutuelle sont les messages de ce type d’exercices pour les pays voisins de la région du Golfe Persique", a-t-il ajouté.
Iran Armée iranienne Corps Garde Révolution Islamique exercice militaire Golf Persique photo
 

Russie Retour Menu
La Russie compte acheter des blindages légers en Allemagne pour ses véhicules militaires.

La Russie compte acheter des blindages légers en Allemagne pour ses véhicules militaires, a annoncé mardi à Moscou le ministre russe de la Défense Anatoli Serdioukov, lors d'une rencontre avec les représentants d'ONG russes. "Nous avons obligé KAMAZ et d'autres sociétés russes à nouer des contacts avec des groupes étrangers. Nos sociétés mènent déjà des négociations sur l'achat de blindages légers pour les véhicules de reconnaissance, les blindés de transport des troupes et d'autres véhicules de transport", a indiqué le ministre avant de préciser qu'une société allemande pourrait fournir des blindages légers à la Russie. "Le ministère russe de la Défense cherche à mieux protéger les effectifs en achetant de nouveaux matériels", a conclu le ministre.
20 Avril 2010
La Russie compte acheter des blindages légers en Allemagne pour ses véhicules militaires, a annoncé mardi à Moscou le ministre russe de la Défense Anatoli Serdioukov, lors d'une rencontre avec les représentants d'ONG russes. "Nous avons obligé KAMAZ et d'autres sociétés russes à nouer des contacts avec des groupes étrangers. Nos sociétés mènent déjà des négociations sur l'achat de blindages légers pour les véhicules de reconnaissance, les blindés de transport des troupes et d'autres véhicules de transport", a indiqué le ministre avant de préciser qu'une société allemande pourrait fournir des blindages légers à la Russie. "Le ministère russe de la Défense cherche à mieux protéger les effectifs en achetant de nouveaux matériels", a conclu le ministre.
Russie Russe Kamaz camion blindé photo

 

 

Allemagne Retour Menu
Tests opérationnels réussis pour le véhicule blindé à roues Boxer en australie.

Le « Gruppentransportfahrzeug » (GTFz) est la version du véhicule blindé à roues Boxer employée par l'infanterie allemande, qui a été transportée en Australie début février 2010, pour subir une série d’essais opérationnels dans des conditions d’extrêmes de hautes températures et d’humidités. Le Boxer GTFz a également reçu le surnom de ‘Mother ship of the infantry’ (Bateau mère de l’infanterie), avec un équipage de 10 hommes, le véhicule a été testé dans des conditions opérationnelles, sur des terrains difficiles et avec des températures allant jusqu’à +40°. Incluant les dernières technologies du soldat du futur, tous les équipements peuvent être stockés dans le véhicule qui offre une niveau de mobilité et de protection nécessaire à l’exécution des missions du combat moderne. En six semaines, une large gamme de tests ont été exécutés sur les terrains difficiles de l’Australie. Les essais et l’expérience acquise, permettront de mieux préparer les soldats pour une utilisations du Boxer dans les secteurs opérationnels actuels et futurs.
20 Avril 2010
Le « Gruppentransportfahrzeug » (GTFz) est la version du véhicule blindé à roues Boxer employée par l'infanterie allemande, qui a été transportée en Australie début février 2010, pour subir une série d’essais opérationnels dans des conditions d’extrêmes de hautes températures et d’humidités. Le Boxer GTFz a également reçu le surnom de ‘Mother ship of the infantry’ (Bateau mère de l’infanterie), avec un équipage de 10 hommes, le véhicule a été testé dans des conditions opérationnelles, sur des terrains difficiles et avec des températures allant jusqu’à +40°. Incluant les dernières technologies du soldat du futur, tous les équipements peuvent être stockés dans le véhicule qui offre une niveau de mobilité et de protection nécessaire à l’exécution des missions du combat moderne. En six semaines, une large gamme de tests ont été exécutés sur les terrains difficiles de l’Australie. Les essais et l’expérience acquise, permettront de mieux préparer les soldats pour une utilisations du Boxer dans les secteurs opérationnels actuels et futurs.
Allemagne allemand Boxer véhicule blindé à roues transport de troupe
Fiche technique
Photos

 

 

France (Sagem) Retour Menu
L’Armée de terre finlandaise commande à Sagem une nouvelle série de jumelles thermiques MATIS HH.

Suite à une compétition internationale organisée par la NAMSA, (Nato Maintenance and Supply Agency), les forces de défense finlandaise viennent de commander à Sagem une nouvelle série de jumelles thermiques MATIS HH (Handheld). Le contrat d’une valeur de plusieurs millions d’euros inclut un nombre significatif de jumelles thermiques, ainsi que la maintenance complète de ces équipements qui sera assurée en Finlande. Ces nouvelles MATIS HH viendront compléter le parc de l’armée finlandaise déjà en service. Ergonomique, très tactique, la jumelle thermique MATIS HH apporte à la vision infrarouge les fonctions nouvelles de stabilisation de l’observation et d’enregistrement d’images. MATIS HH bénéficie des dernières avancées technologiques développées par Sagem pour la jumelle JIM LR (Jumelle Infrarouge Multifonction – Long Range) qui, outre la vision infrarouge comprend aussi une fonction vidéo, un télémètre laser, un chercheur de nord et un GPS. La jumelle thermique MATIS HH peut détecter la nuit un véhicule blindé à plus de 8 km et un fantassin à plus de 5 km. Elle apporte aux forces terrestres un surcroît de capacités en opérations, de jour comme de nuit, en matière de détection et d’identification d’activités adverses, de véhicules, d’embarcations, d’aéronefs et de piétons. Elle s’intègre dans les systèmes de télépointage pour l’artillerie. Plusieurs milliers de jumelles MATIS ont déjà été commandés et sont utilisées par les armées de l’OTAN pour des missions de protection de zone, de défense aérienne, de renseignement, d’observation avancée et d’appui au combat.
19 Avril 2010
Suite à une compétition internationale organisée par la NAMSA, (Nato Maintenance and Supply Agency), les forces de défense finlandaise viennent de commander à Sagem une nouvelle série de jumelles thermiques MATIS HH (Handheld). Le contrat d’une valeur de plusieurs millions d’euros inclut un nombre significatif de jumelles thermiques, ainsi que la maintenance complète de ces équipements qui sera assurée en Finlande. Ces nouvelles MATIS HH viendront compléter le parc de l’armée finlandaise déjà en service. Ergonomique, très tactique, la jumelle thermique MATIS HH apporte à la vision infrarouge les fonctions nouvelles de stabilisation de l’observation et d’enregistrement d’images. MATIS HH bénéficie des dernières avancées technologiques développées par Sagem pour la jumelle JIM LR (Jumelle Infrarouge Multifonction – Long Range) qui, outre la vision infrarouge comprend aussi une fonction vidéo, un télémètre laser, un chercheur de nord et un GPS. La jumelle thermique MATIS HH peut détecter la nuit un véhicule blindé à plus de 8 km et un fantassin à plus de 5 km. Elle apporte aux forces terrestres un surcroît de capacités en opérations, de jour comme de nuit, en matière de détection et d’identification d’activités adverses, de véhicules, d’embarcations, d’aéronefs et de piétons. Elle s’intègre dans les systèmes de télépointage pour l’artillerie. Plusieurs milliers de jumelles MATIS ont déjà été commandés et sont utilisées par les armées de l’OTAN pour des missions de protection de zone, de défense aérienne, de renseignement, d’observation avancée et d’appui au combat.
France français Sagem MATIS HH système de vision portable à images thermiques
Photo

 

 

Royaume Uni (Supacat) Retour Menu
La société Supacat dévoile le SPV400 pour le programme LPPV du Ministère Britannique de la défense.

Le véhicule protégé Supacat SPV400 a été présenté officiellement lors d’’une démonstration organisée pour la presse ce 14 Avril 2010 au centre de tests de Long Valley, Aldershot, Royaume Uni. Le SPV400 est un des véhicules proposés dans le cadre du programme LPPV (Light Protected Patrol Vehicle) du Ministère Britannique de la défense. Dans le cadre d’une demande urgente pour ce programme, il est prévu que les autorités britanniques puissent faire une première commande de 200 véhicules vers le début de 2011. D’après des informations fournies par Supacat, le SP¨V400 a été conçu pour offrir une solution moderne répondants aux besoins actuels et futurs. Sa conception technique en matière de blindage, peut être améliorée pour dépasser les objectifs actuels du programme LPPV en matière de protection et de mobilité.
14 Avril 2010
Le véhicule protégé Supacat SPV400 a été présenté officiellement lors d’’une démonstration organisée pour la presse ce 14 Avril 2010 au centre de tests de Long Valley, Aldershot, Royaume Uni. Le SPV400 est un des véhicules proposés dans le cadre du programme LPPV (Light Protected Patrol Vehicle) du Ministère Britannique de la défense. Dans le cadre d’une demande urgente pour ce programme, il est prévu que les autorités britanniques puissent faire une première commande de 200 véhicules vers le début de 2011. D’après des informations fournies par Supacat, le SP¨V400 a été conçu pour offrir une solution moderne répondants aux besoins actuels et futurs. Sa conception technique en matière de blindage, peut être améliorée pour dépasser les objectifs actuels du programme LPPV en matière de protection et de mobilité.

Royaume Uni Britanniique Supacat SPV400 véhicule léger protégé de patrouille
Fiche technique
Photos / Vidéo

 

 

Israel Retour Menu
Fin de l'éxécution réussie du projet commun entre la Turquie et Israël pour la mise à niveau de chars de combat M60A1.

Au centre d’entretien de chars de combat à Kayseri, en Turquie, une cérémonie a été organisée pour marquer la fin du projet commun entre le Ministère turque de la défense et la société israélienne Elbit Systems pour la mise à niveau de chars de combat M60A1. Le programme consistait en la mise à niveau de 170 chars du type M60A1, qui maintenant disposent d’un niveau équivalent à la plupart des chars de combat modernes. Le contrat, d’un montant de 700 millions de dollars, a été signé en mars 2002, afin d’effectuer les améliorations sur 170 chars. Les M60A1 sont des chars qui ont déjà 40 ans d’existences, mais dispose maintenant des dernières technologies en matière de puissance de feu, conduite de tir et autres systèmes avancés. Tous ces équipements ont été intégrés avec l’aide de la connaissance et de l’expérience des industries de défense israélienne. Ce long projet de huit ans, considéré comme une réussite totale, a permis de remplacer les principaux composants du char original avec des composants modernes, dont un nouveau canon de 120 mm permettant d’augmenter la puissance de feu, un nouveau groupe de contrôle de la tourelle, un nouveau blindage, un nouveau moteur et transmission, ainsi que d’autres améliorations. Le résultat final a permis la création d’un char de combat à haute performance, en conformité avec les principaux chars de combat moderne.
12 Avril 2010
Au centre d’entretien de chars de combat à Kayseri, en Turquie, une cérémonie a été organisée pour marquer la fin du projet commun entre le Ministère turque de la défense et la société israélienne Elbit Systems pour la mise à niveau de chars de combat M60A1. Le programme consistait en la mise à niveau de 170 chars du type M60A1, qui maintenant disposent d’un niveau équivalent à la plupart des chars de combat modernes. Le contrat, d’un montant de 700 millions de dollars, a été signé en mars 2002, afin d’effectuer les améliorations sur 170 chars. Les M60A1 sont des chars qui ont déjà 40 ans d’existences, mais dispose maintenant des dernières technologies en matière de puissance de feu, conduite de tir et autres systèmes avancés. Tous ces équipements ont été intégrés avec l’aide de la connaissance et de l’expérience des industries de défense israélienne. Ce long projet de huit ans, considéré comme une réussite totale, a permis de remplacer les principaux composants du char original avec des composants modernes, dont un nouveau canon de 120 mm permettant d’augmenter la puissance de feu, un nouveau groupe de contrôle de la tourelle, un nouveau blindage, un nouveau moteur et transmission, ainsi que d’autres améliorations. Le résultat final a permis la création d’un char de combat à haute performance, en conformité avec les principaux chars de combat moderne.
Turquie armée turque M60A1 mis à niveau char de combat principal photo

 

 

Kirghizstan Retour Menu
L’opposition au Kirghizstan a pris le contrôle des forces armées.

L’opposition au Kirghizstan a pris le contrôle des forces armées, a indiqué le ministre de la Défense par intérim. Rosa Otounbaïeva est le chef du gouvernement kirghiz intérimaire. Le président kirghiz, Kourmanbek Bakiev, a fui la capitale Bichkek après de sanglants affrontements mercredi entre opposants et policiers qui ont fait 75 morts et un millier de blessés. Ces événements ont conduit l’opposition à prendre le contrôle des centres névralgiques du pouvoir. Rosa Otounbaïeva, une ex-ministre des Affaires étrangères, a été placée par l’opposition à la tête du gouvernement par intérim qui dit contrôler le pays et réclame la démission de M. Bakiev.
09 Avril 2010
L’opposition au Kirghizstan a pris le contrôle des forces armées, a indiqué le ministre de la Défense par intérim. Rosa Otounbaïeva est le chef du gouvernement kirghiz intérimaire. Le président kirghiz, Kourmanbek Bakiev, a fui la capitale Bichkek après de sanglants affrontements mercredi entre opposants et policiers qui ont fait 75 morts et un millier de blessés. Ces événements ont conduit l’opposition à prendre le contrôle des centres névralgiques du pouvoir. Rosa Otounbaïeva, une ex-ministre des Affaires étrangères, a été placée par l’opposition à la tête du gouvernement par intérim qui dit contrôler le pays et réclame la démission de M. Bakiev.
Kirghizstan armée Kirghize forces terrestres puissance militaire équipements, armement véhicules blindés

 

 

Iran Retour Menu
Les négociations se poursuivent avec Moscou pour la livraison des systèmes de défense antiaérien S-300.

Les négociations sur la livraison à l'Iran de systèmes de missiles de DCA S-300 se poursuivent, a déclaré mercredi à Bratislava Mikhaïl Dmitriev, directeur du Service fédéral russe de coopération technique et militaire. "Les contrats ont été signés et sont en vigueur, ils n'ont pas été résiliés", a indiqué M.Dmitriev. "Les livraisons n'ont pas encore commencé", a-t-il précisé. Les spécialistes estiment que d'après leurs performances techniques, les S-300 dépassent les Patriot américains déployés, outre aux Etats-Unis, dans nombre de pays du monde, y compris en Israël. Le contrat de livraison à l'Iran de systèmes S-300 avait été signé en 2007, mais la Russie n'a toujours pas confirmé la mise en vigueur de la transaction suite à de nombreuses objections de la part des Etats-Unis.
07 Avril 2010
Les négociations sur la livraison à l'Iran de systèmes de missiles de DCA S-300 se poursuivent, a déclaré mercredi à Bratislava Mikhaïl Dmitriev, directeur du Service fédéral russe de coopération technique et militaire. "Les contrats ont été signés et sont en vigueur, ils n'ont pas été résiliés", a indiqué M.Dmitriev. "Les livraisons n'ont pas encore commencé", a-t-il précisé. Les spécialistes estiment que d'après leurs performances techniques, les S-300 dépassent les Patriot américains déployés, outre aux Etats-Unis, dans nombre de pays du monde, y compris en Israël. Le contrat de livraison à l'Iran de systèmes S-300 avait été signé en 2007, mais la Russie n'a toujours pas confirmé la mise en vigueur de la transaction suite à de nombreuses objections de la part des Etats-Unis.
Russie armée russe système de missile sol-air défense anti-aérienne S-300
Fiche technique
Photos

 

 

Pologne Retour Menu
Une nouvelle version du véhicule blindé à roues polonais Rosomak avec un blindage anti-roquette anti-char.

La société polonaise de défense WZM et le Ministère polonais de la défense ont dévoilé une nouvelle version améliorée du véhicule blindé à roues 8x8 Rosomak, destiné à la "Task Force White Eagle", le contingent polonais qui opère avec l'OTAN dans le cadre de la mission ISAF, dans la province de Ghanzi, en Afghanistan. Les changements principaux concernent l'utilisation d'un nouveau camouflage désert et l'utilisation d'un blindage cage d'acier monté sur l'ensemble de la coque et fournissant une protection contre les tirs de roquettes antichars du type RPG.
08 Avril 2010

La société polonaise de défense WZM et le Ministère polonais de la défense ont dévoilé une nouvelle version améliorée du véhicule blindé à roues 8x8 Rosomak, destiné à la "Task Force White Eagle", le contingent polonais qui opère avec l'OTAN dans le cadre de la mission ISAF, dans la province de Ghanzi, en Afghanistan. Les changements principaux concernent l'utilisation d'un nouveau camouflage désert et l'utilisation d'un blindage cage d'acier monté sur l'ensemble de la coque et fournissant une protection contre les tirs de roquettes antichars du type RPG. La société polonaise de défense WZM et le Ministère polonais de la défense ont dévoilé une nouvelle version améliorée du véhicule blindé à roues 8x8 Rosomak, destiné à la "Task Force White Eagle", le contingent polonais qui opère avec l'OTAN dans le cadre de la mission ISAF, dans la province de Ghanzi, en Afghanistan. Les changements principaux concernent l'utilisation d'un nouveau camouflage désert et l'utilisation d'un blindage cage d'acier monté sur l'ensemble de la coque et fournissant une protection contre les tirs de roquettes antichars du type RPG.
Pologne armée polonaise Rosomak véhicule blindé à roues 8x8 avec blindage cage d'acier contre roquettes antichar RPG photo Pologne armée polonaise Rosomak véhicule blindé à roues 8x8 avec blindage cage d'acier contre roquettes antichar RPG photo

 

 

Allemagne Retour Menu
L'armée allemande commande 44 Dingo 2 GSI véhicule de réparation pour le champ de bataille conçu par Krauss-Maffei Wegmann.

L'agence allemande d'achat de matériels et équipements militaires ( BWB) a passé une commande à la société allemande Krauss-Maffei Wegmann pour la livraison de 44 véhicules blindés de réparation pour le champ de bataille, Dingo 2 GSI. La fonction de ce véhicule est l'estimation et la réparation des dégâts de véhicules aussi vite que possible, et directement sur le champ de bataille. Ceci afin que les véhicules endommagés puissent être à nouveau opérationnels dans les plus brefs délais.
07 Avril 2010
L'agence allemande d'achat de matériels et équipements militaires ( BWB) a passé une commande à la société allemande Krauss-Maffei Wegmann pour la livraison de 44 véhicules blindés de réparation pour le champ de bataille, Dingo 2 GSI. La fonction de ce véhicule est l'estimation et la réparation des dégâts de véhicules aussi vite que possible, et directement sur le champ de bataille. Ceci afin que les véhicules endommagés puissent être à nouveau opérationnels dans les plus brefs délais.
Allemagne armée allemande Krauss-Maffei Wegmann Dingo 2 GSI véhicule blindé à roues de réparation sur le champ de bataille
Fiche technique
Photos

 

 

Israël Retour Menu
Israël dévoile un nouveau système de défense actif pour char de combat, le le Trophy.

Le Trophy représente la dernière génération de nouveau système de défense. Les industries militaires israéliennes devraient installer ce système de défense anti-missile sur les chars de combats de l’armée israélienne dans le courant de l’année prochaine. Le Trophy est considéré comme le premier d’une série de système appelé « défense active » à devenir opérationnel. Ces systèmes servent à neutraliser des armes offensives avant de toucher un char de combat ou un véhicule blindé. Dans le passé, les chars de combat se basaient sur une augmentation des couches de blindage ou de technologie de blindage réactif, qui permettait d’affaiblir la force des munitions à flèche à l’impact et de l’explosion. La société israélienne de production d’armement, Rafael, qui a développé le Trophy, a fait savoir que le système est en étude depuis plusieurs années, mais que l’expérience des combats de l’armée israélienne contre le Hezbollah en 2006 a permis d’accélérer le projet. Le système Trophy se caractérise par de petites plaque rectangulaires placées sur les côtés de la tourelle d’un char, un radar est utilisé pour détecter les projectiles et les menaces, et une petite charge est déclenchée pour intercepter la menace. Après le tir, le système est directement rechargé. L’ensemble du processus est entièrement automatisé, permet le tir si le missile rate sa cible, et l’explosion est si minime que les possibilités de blesser involontairement des soldats amis par des dégâts indirects est seulement de 1%, informations de la société Rafael.
04 Avril 2010
Le Trophy représente la dernière génération de nouveau système de défense. Les industries militaires israéliennes devraient installer ce système de défense anti-missile sur les chars de combats de l’armée israélienne dans le courant de l’année prochaine. Le Trophy est considéré comme le premier d’une série de système appelé « défense active » à devenir opérationnel. Ces systèmes servent à neutraliser des armes offensives avant de toucher un char de combat ou un véhicule blindé. Dans le passé, les chars de combat se basaient sur une augmentation des couches de blindage ou de technologie de blindage réactif, qui permettait d’affaiblir la force des munitions à flèche à l’impact et de l’explosion. La société israélienne de production d’armement, Rafael, qui a développé le Trophy, a fait savoir que le système est en étude depuis plusieurs années, mais que l’expérience des combats de l’armée israélienne contre le Hezbollah en 2006 a permis d’accélérer le projet. Le système Trophy se caractérise par de petites plaque rectangulaires placées sur les côtés de la tourelle d’un char, un radar est utilisé pour détecter les projectiles et les menaces, et une petite charge est déclenchée pour intercepter la menace. Après le tir, le système est directement rechargé. L’ensemble du processus est entièrement automatisé, permet le tir si le missile rate sa cible, et l’explosion est si minime que les possibilités de blesser involontairement des soldats amis par des dégâts indirects est seulement de 1%, informations de la société Rafael.
Israël Rafael Trophy israélien protection active système de défense anti-missile monté sur le char de combat Merkava photo

 

 

Venezuela Retour Menu
La Russie continuera de livrer des armes au Venezuela.

La Russie continuera de fournir des armes et du matériel de guerre au Venezuela, a déclaré le premier ministre Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse à l'issue de négociations à Caracas. "Nous continuerons d'entretenir et de développer le potentiel défensif du Venezuela. Vous savez que la Russie a déjà livré à ce pays des chasseurs Su-30 et d'autre matériel de guerre à des prix inférieurs aux prix mondiaux", a-t-il affirmé. Depuis 2005, le gouvernement vénézuélien a acheté des armements russes, dont des hélicoptères, des avions de combats et des fusils d'assaut Kalachnikov, pour un montant de 4 milliards de dollars. Lors de la visite du président vénézuélien Hugo Chavez à Moscou en septembre 2009, les parties se sont mises d'accord sur l'octroi d'un crédit de 2,2 milliards de dollars à Caracas. D'aucuns ont supposé que ces fonds serviraient à acheter du matériel de guerre russe. Ces suppositions reposaient sur les propos de M.Chavez ayant déclaré au cours de cette même visite que son pays envisageait d'acquérir 92 chars T-72 et un système de lance-roquettes multiples BM-30 Smerch. Cependant, le vice-ministre russe des Finances Dmitri Pankine a déclaré vendredi que l'accord prévoyant l'octroi du crédit au Venezuela n'engageait pas Caracas à utiliser ces fonds pour acheter des armes russes.
03 April 2010
La Russie continuera de fournir des armes et du matériel de guerre au Venezuela, a déclaré le premier ministre Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse à l'issue de négociations à Caracas. "Nous continuerons d'entretenir et de développer le potentiel défensif du Venezuela. Vous savez que la Russie a déjà livré à ce pays des chasseurs Su-30 et d'autre matériel de guerre à des prix inférieurs aux prix mondiaux", a-t-il affirmé. Depuis 2005, le gouvernement vénézuélien a acheté des armements russes, dont des hélicoptères, des avions de combats et des fusils d'assaut Kalachnikov, pour un montant de 4 milliards de dollars. Lors de la visite du président vénézuélien Hugo Chavez à Moscou en septembre 2009, les parties se sont mises d'accord sur l'octroi d'un crédit de 2,2 milliards de dollars à Caracas. D'aucuns ont supposé que ces fonds serviraient à acheter du matériel de guerre russe. Ces suppositions reposaient sur les propos de M.Chavez ayant déclaré au cours de cette même visite que son pays envisageait d'acquérir 92 chars T-72 et un système de lance-roquettes multiples Smertch.. Cependant, le vice-ministre russe des Finances Dmitri Pankine a déclaré vendredi que l'accord prévoyant l'octroi du crédit au Venezuela n'engageait pas Caracas à utiliser ces fonds pour acheter des armes russes. La Russie continuera de fournir des armes et du matériel de guerre au Venezuela, a déclaré le premier ministre Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse à l'issue de négociations à Caracas. "Nous continuerons d'entretenir et de développer le potentiel défensif du Venezuela. Vous savez que la Russie a déjà livré à ce pays des chasseurs Su-30 et d'autre matériel de guerre à des prix inférieurs aux prix mondiaux", a-t-il affirmé. Depuis 2005, le gouvernement vénézuélien a acheté des armements russes, dont des hélicoptères, des avions de combats et des fusils d'assaut Kalachnikov, pour un montant de 4 milliards de dollars. Lors de la visite du président vénézuélien Hugo Chavez à Moscou en septembre 2009, les parties se sont mises d'accord sur l'octroi d'un crédit de 2,2 milliards de dollars à Caracas. D'aucuns ont supposé que ces fonds serviraient à acheter du matériel de guerre russe. Ces suppositions reposaient sur les propos de M.Chavez ayant déclaré au cours de cette même visite que son pays envisageait d'acquérir 92 chars T-72 et un système de lance-roquettes multiples Smertch.. Cependant, le vice-ministre russe des Finances Dmitri Pankine a déclaré vendredi que l'accord prévoyant l'octroi du crédit au Venezuela n'engageait pas Caracas à utiliser ces fonds pour acheter des armes russes.
Russie armée russe BM-30 Smerch-M 9A52-2 système de lance-roquette multiple
Fiche technique
Photos -Video
Venezuel armée vénézuélienne forces terestres équipements militaires, armement, véhicules

 

 

Chine Retour Menu
Moscou livre à Pékin 15 unités du système de missile sol-air de défense antiaérien S-300

La Russie a réalisé un contrat prévoyant la fourniture à la Chine de 15 systèmes antimissiles sol-air S-300, a annoncé ce vendredi 02 avril 2010 aux journalistes, le directeur des Bureau d'études du groupe Almaz-Anteï, concepteur de ces systèmes, Igor Achourbeïli. "Nous venons de réaliser un très important contrat prévoyant la fourniture à la Chine de 15 systèmes antimissiles sol-air S-300 les plus récents", a-t-il déclaré. Le responsable a souligné que les importateurs "faisaient la queue" pour se procurer les produits militaires russes, notamment les systèmes antimissiles sol-air S-300 et S-400, précisant que le groupe avait toutefois suspendu le processus de conclusion de nouveaux contrats. "D'abord il faut équiper l'armée russe. Lorsque nous aurons des capacités supplémentaires et que nous aurons réalisé tous les contrats conclus, ce processus sera poursuivi", a expliqué M. Achourbeïli avant d'ajouter que la question des capacités supplémentaires s'éclaircira dès que le ministère russe de la Défense aura adopté la loi de programmation militaire jusqu'en 2020. Le système de missiles sol-air S-300 est destiné à la protection des grands ouvrages industriels et des centres administratifs, des bases militaires et des postes de commandement. Les S-300 sont capables de détruire les missiles balistiques, d'abattre les avions à une distance de 150 km et à une altitude allant jusqu'à 27 km et d'anéantir des cibles terrestres le cas échéant. Les systèmes à long rayon d'action S-300 ont déjà été achetés par la Slovaquie, le Vietnam et Chypre.
02 Avril 2010
La Russie a réalisé un contrat prévoyant la fourniture à la Chine 15 systèmes antimissiles sol-air S-300, a annoncé vendredi aux journalistes le directeur des Bureau d'études du groupe Almaz-Anteï, concepteur de ces systèmes, Igor Achourbeïli. "Nous venons de réaliser un très important contrat prévoyant la fourniture à la Chine de 15 systèmes antimissiles sol-air S-300 les plus récents", a-t-il déclaré. Le responsable a souligné que les importateurs "faisaient la queue" pour se procurer les produits militaires russes, notamment les systèmes antimissiles sol-air S-300 et S-400, précisant que le groupe avait toutefois suspendu le processus de conclusion de nouveaux contrats. "D'abord il faut équiper l'armée russe. Lorsque nous aurons des capacités supplémentaires et que nous aurons réalisé tous les contrats conclus, ce processus sera poursuivi", a expliqué M. Achourbeïli avant d'ajouter que la question des capacités supplémentaires s'éclaircira dès que le ministère russe de la Défense aura adopté la loi de programmation militaire jusqu'en 2020. Le système de missiles sol-air S-300 est destiné à la protection des grands ouvrages industriels et des centres administratifs, des bases militaires et des postes de commandement. Les S-300 sont capables de détruire les missiles balistiques, d'abattre les avions à une distance de 150 km et à une altitude allant jusqu'à 27 km et d'anéantir des cibles terrestres le cas échéant. Les systèmes à long rayon d'action S-300 ont déjà été achetés par la Slovaquie, le Vietnam et Chypre.
Russie armée russe S-300 PMU2 Favorit système de missile sol-air antiaérien
Fiche technique
Photos

 

 

Israel Retour Menu
Raid aérien de l'armée israélienen sur la bande de gaza en réponse aux tirs de roquettes.

Durant la nuit du 01 Avril 2010, les forces aériennes de l’armée israélienne ont bombardé avec succès des sites industriels de fabrication et de stockage d’armes dans le Nord, le Centre et le Sud de la Bande de Gaza. Ces attaques ont été réalisées en réponse aux attaques de missiles Qassam, tirés jeudi dernier. Un porte-parole de l’armée israélienne, a fait savoir que pendant la nuit du 01 avril 2010, les avions ont bombardé avec succès des sites industriels de fabrication d’armes situés dans la Bande de Gaza. La précision des tirs a été confirmée. Tous les avions sont rentrés sans dégâts vers leurs bases. Plus de 20 missiles et obus de mortier ont été tirés durant le mois de Mars 2010, vers Israël depuis la Bande de Gaza, tuant un homme de la communauté de Netiv Ha'Asara et doublant le nombre de roquettes tirées cette année. Au total, plus de 40 roquettes et obus de mortier ont été tirés vers Israël depuis le début de l’année 2010.
02 Avril 2010
Durant la nuit du 01 Avril 2010, les forces aériennes de l’armée israélienne ont bombardé avec succès des sites industriels de fabrication et de stockage d’armes dans le Nord, le Centre et le Sud de la Bande de Gaza. Ces attaques ont été réalisées en réponse aux attaques de missiles Qassam, tirés jeudi dernier. Un porte-parole de l’armée israélienne, a fait savoir que pendant la nuit du 01 avril 2010, les avions ont bombardé avec succès des sites industriels de fabrication d’armes situés dans la Bande de Gaza. La précision des tirs a été confirmée. Tous les avions sont rentrés sans dégâts vers leurs bases. Plus de 20 missiles et obus de mortier ont été tirés durant le mois de Mars 2010, vers Israël depuis la Bande de Gaza, tuant un homme de la communauté de Netiv Ha'Asara et doublant le nombre de roquettes tirées cette année. Au total, plus de 40 roquettes et obus de mortier ont été tirés vers Israël depuis le début de l’année 2010.
Israël force aérienne israélienne F-16 avion de combat

 

 

Russie Retour Menu
L'armée russe se dotera d'une troisième division de système de missile antiaérien S-400.

L'armée russe se dotera d'une troisième division de missiles de défense antiaérien S-400 dans les jours qui viennent, a annoncé vendredi aux journalistes le directeur-général du Bureau d'études Almaz-Anteï Igor Achourbeïli. "L'armée possède déjà deux divisions, elle en aura une troisième d’un jour à l’autre", a indiqué le directeur. Les systèmes S-400 "Triumph" permettent d’organiser la défense échelonnée des sites contre une attaque aérienne massive. La vitesse des missiles atteint 4.800 mètres seconde et leur rayon d’action est de 400 km à une altitude de 30 km. En outre, la portée minimum est de 2 km à une altitude de 100 m. Ils peuvent être mis en position de combat en l’espace de 5-10 minutes. Une division de S-400 peut comprendre huit installations de tir, dotée chacune de quatre missiles. Le prix d’une division est d’environ 200 millions de dollars.
02 Avril 2010
L'armée russe se dotera d'une troisième division de missiles de défense antiaérien S-400 dans les jours qui viennent, a annoncé vendredi aux journalistes le directeur-général du Bureau d'études Almaz-Anteï Igor Achourbeïli. "L'armée possède déjà deux divisions, elle en aura une troisième d’un jour à l’autre", a indiqué le directeur. Les systèmes S-400 "Triumph" permettent d’organiser la défense échelonnée des sites contre une attaque aérienne massive. La vitesse des missiles atteint 4.800 mètres seconde et leur rayon d’action est de 400 km à une altitude de 30 km. En outre, la portée minimum est de 2 km à une altitude de 100 m. Ils peuvent être mis en position de combat en l’espace de 5-10 minutes. Une division de S-400 peut comprendre huit installations de tir, dotée chacune de quatre missiles. Le prix d’une division est d’environ 200 millions de dollars.
Russie armée russe S-400 5P85TE2 SA-21 Growler lanceur de missile sol-air système de défense antiaérien
Fiche technique
Photos

 

 

Russie Retour Menu
La russie se dotera de systèmes de défense aérospatiale ultramodernes d'ici 2015.

La Russie possèdera d'ici 2015 "toute la chaîne" des systèmes ultramodernes de défense aérospatiale garantissant sa sécurité sur l'espace aérien et spatial, a annoncé vendredi le directeur des Bureau d'études du groupe Almaz-Anteï, concepteur de ces systèmes, Igor Achourbeïli. "D'ici 2015, nous disposerons de systèmes de défense antiaérien et antimissile de courte portée (Morfeï) et moyenne portée Vitiaz, S-400, S-500 et d’autres encore", a-t-il indiqué devant les journalistes. "La Russie disposera de toute la chaîne des moyens de défense spatiale", a précisé M.Achourbeïli. L’expert a également fait savoir qu’à partir de 2015, les systèmes de défense sol-air S-300 Favorit pourraient être retirés du service.
02 Avril 2010
La Russie possèdera d'ici 2015 "toute la chaîne" des systèmes ultramodernes de défense aérospatiale garantissant sa sécurité sur l'espace aérien et spatial, a annoncé vendredi le directeur des Bureau d'études du groupe Almaz-Anteï, concepteur de ces systèmes, Igor Achourbeïli. "D'ici 2015, nous disposerons de systèmes de défense antiaérien et antimissile de courte portée (Morfeï) et moyenne portée Vitiaz, S-400, S-500 et d’autres encore", a-t-il indiqué devant les journalistes. "La Russie disposera de toute la chaîne des moyens de défense spatiale", a précisé M.Achourbeïli. L’expert a également fait savoir qu’à partir de 2015, les systèmes de défense sol-air S-300 Favorit pourraient être retirés du service.
Russie armée russe S-300 PMU2 Favorit système de missile sol-air antiaérien
Fiche technique
Photos

 

 

Arabie Saoudite Retour Menu
L'Arabie Saoudite prend livraison des premiers Caesar obusier automoteur à roues fabriqué par Nexter Systems.

La garde nationale de l’Arabie Saoudite a pris livraison en Mars 2010 des quatre premier CAESAR (Camion Equipé d’un Sysème d’Artillerie) un système d’obusier automoteur à roues d’un calibre de 155 mm, fabriqué par la société française Nexter Systems. Ce premier groupe de véhicules fait partie d’une commande de 100 systèmes faite en 2006 auprès de Nexter Systems.
01 Avril 2010
La garde nationale de l’Arabie Saoudite a pris livraison en Mars 2010 des quatre premier CAEASR (Camion Equipé d’un Sysème d’Artillerie) un système d’obusier automoteur à roues d’un calibre de 155 mm, fabriqué par la société française Nexter Systems. Ce premier groupe de véhicules fait partie d’une commande de 100 systèmes faite en 2006 auprès de Nexter Systems.
France Caesar français obusier automoteur à roues de 155 mm Nexter Systems
Fiche technique
Photos / Vidéo

 

 

Venezuela Retour Menu
Les Etats Unis préoccupé par les ventes d'armes russes au Venezuela.

Les Etats-Unis sont préoccupés par l'achat d'armes russes par le Venezuela, tout en reconnaissant à Caracas le droit de prendre des décisions indépendantes dans ce domaine, a annoncé lundi un porte-parole du Département d'Etat américain, Marc Toner. "Nous avons fait savoir notre préoccupation face aux désirs vénézuéliens d'acquérir ce genre d'armements", a-t-il indiqué lors d'un point de presse jeudi. Le diplomate américain a toutefois reconnu à chaque pays le droit de prendre des décisions concernant l'achat de "systèmes défensifs aussi sérieux". Le premier ministre russe Vladimir Poutine qui entame jeudi sa première visite à Caracas entend examiner avec le président Hugo Chavez les questions relatives à la coopération militaire, dont l'octroi d'un crédit de 2,2 milliards de dollars pour l'acquisition d'armes russes, ainsi que le partenariat énergétique et commercial entre les deux pays. Selon le chef d'Etat vénézuélien, Caracas pourrait acheter 92 chars T-72 et un système de lance-roquettes multiples Smertch. Le 2 avril, les deux pays finaliseront le marché concernant la fourniture d'un lot de 38 hélicoptères russes au Venezuela. Les quatre derniers Mi-17 seront livrés à Caracas lors d'une cérémonie spéciale en présence du premier ministre Poutine. Depuis 2005, le gouvernement vénézuélien a déjà acheté pour 4 milliards de dollars d'armes russes, dont des hélicoptères, des avions de combat et des fusils d'assaut.
01 Avril 2010
es Etats-Unis sont préoccupés par l'achat d'armes russes par le Venezuela, tout en reconnaissant à Caracas le droit de prendre des décisions indépendantes dans ce domaine, a annoncé lundi un porte-parole du Département d'Etat américain, Marc Toner. "Nous avons fait savoir notre préoccupation face aux désirs vénézuéliens d'acquérir ce genre d'armements", a-t-il indiqué lors d'un point de presse jeudi. Le diplomate américain a toutefois reconnu à chaque pays le droit de prendre des décisions concernant l'achat de "systèmes défensifs aussi sérieux". Le premier ministre russe Vladimir Poutine qui entame jeudi sa première visite à Caracas entend examiner avec le président Hugo Chavez les questions relatives à la coopération militaire, dont l'octroi d'un crédit de 2,2 milliards de dollars pour l'acquisition d'armes russes, ainsi que le partenariat énergétique et commercial entre les deux pays. Selon le chef d'Etat vénézuélien, Caracas pourrait acheter 92 chars T-72 et un système de lance-roquettes multiples Smertch. Le 2 avril, les deux pays finaliseront le marché concernant la fourniture d'un lot de 38 hélicoptères russes au Venezuela. Les quatre derniers Mi-17 seront livrés à Caracas lors d'une cérémonie spéciale en présence du premier ministre Poutine. Depuis 2005, le gouvernement vénézuélien a déjà acheté pour 4 milliards de dollars d'armes russes, dont des hélicoptères, des avions de combat et des fusils d'assaut.
Russie T-72 russe char de combat principal
Fiche technique
Photos

 

 

Russie Retour Menu
Lancement d'une opération anti-terroriste en Ingouchie par le FSB (Service fédéral de sécurité).

Le régime d'opération antiterroriste a été décrété jeudi en Ingouchie, république du Caucase russe, après la localisation près de Malgobek (centre) de "bandits particulièrement dangereux", a annoncé un porte-parole de la Direction locale du Service fédéral de sécurité (FSB). Cette décision fait suite à "des informations concernant la présence, dans le district de Malgobek, de membres de bandes armées impliquées dans des crimes d'une gravité exceptionnelle sur le territoire du Caucase du Nord", a expliqué l'officiel. La zone concernée par l'opération est bouclée par les Troupes de l'Intérieur et des unités de police. Le régime d'opération antiterroriste a été décrété en Ingouchie fait suite à un double attentat suicide perpétré lundi dans le métro de Moscou (39 morts) et au double attentat suicide survenu au Daghestan mercredi (12 morts). Le régime d'opération antiterroriste est désormais décrété dans trois districts de l'Ingouchie, dont celui de la capitale Nazran.
01 Avril 2010
Le régime d'opération antiterroriste a été décrété jeudi en Ingouchie, république du Caucase russe, après la localisation près de Malgobek (centre) de "bandits particulièrement dangereux", a annoncé un porte-parole de la Direction locale du Service fédéral de sécurité (FSB). Cette décision fait suite à "des informations concernant la présence, dans le district de Malgobek, de membres de bandes armées impliquées dans des crimes d'une gravité exceptionnelle sur le territoire du Caucase du Nord", a expliqué l'officiel. La zone concernée par l'opération est bouclée par les Troupes de l'Intérieur et des unités de police. Le régime d'opération antiterroriste a été décrété en Ingouchie fait suite à un double attentat suicide perpétré lundi dans le métro de Moscou (39 morts) et au double attentat suicide survenu au Daghestan mercredi (12 morts). Le régime d'opération antiterroriste est désormais décrété dans trois districts de l'Ingouchie, dont celui de la capitale Nazran.
Russie Russe FSB soldats personnel Service Fédéral de Sécurité photo

 

 

Pakistan Retour Menu
Un UAV américain a tué 5 militants extrémistes au Pakistan.

Un UAV (Système aérien sans pilote) a tiré deux missiles sur une maison située dans une zone tribale du Pakistan, tuant cinq militants extrémistes, information d’un officiel, ce 31 Mars 2010. Le drone a réalisé son attaque durant la nuit de mardi, dans la zone de Tappi, au nord du Waziristan, un des sept districts des régions troublés du Pakistan, près de la frontière avec l’Afghanistan. Dans le même temps, dans le district de Khyber, les extrémistes ont attaqué un camp militaire à la roquette et avec une voiture suicide, tuant 5 soldats et 20 suspects militants, 15 autres ont été blessés. Le véhicule piégé a été déposé aux portes du Fort de Jhansi aux environs de Bara après que les forces de sécurité aient ouvert le feu, informations d’un officiel.
01 Avril 2010
Un UAV (Système aérien sans pilote) a tiré deux missiles sur une maison située dans une zone tribale du Pakistan, tuant cinq militants extrémistes, information d’un officiel, ce 31 Mars 2010. Le drone a réalisé son attaque durant la nuit de mardi, dans la zone de Tappi, au nord du Waziristan, un des sept districts des régions troublés du Pakistan, près de la frontière avec l’Afghanistan. Dans le même temps, dans le district de Khyber, les extrémistes ont attaqué un camp militaire à la roquette et avec une voiture suicide, tuant 5 soldats et 20 suspects militants, 15 autres ont été blessés. Le véhicule piégé a été déposé aux portes du Fort de Jhansi aux environs de Bara après que les forces de sécurité aient ouvert le feu, informations d’un officiel.
Etats Unis UAV américain Drone système aérien sans pilote photo

 

 

Allemagne (Krauss-Maffei Wegmann) Retour Menu
L'armée allemande commande 41 véhicules blindés Dingo 2 à Krauss-Maffei Wegmann.

L'agence fédérale allemande des achats d'équipements militaires (BWB) à effectuée une commande pour l'achat futur de 40 véhicules blindés à roues de transport de troupes Dingo 2, fabriqué par la société allemande KMW (Krauss-Maffei Wegmann), qui seront déployés en Afghanistan dans le cadre de la mission des troupes allemandes au sein de l’ISAF. Ce leader mondial dans la fabrication de véhicules blindés à roues et à chenilles va livrer ses 42 Dingo 2 avant la fin de cette année. Le véhicule blindé Dingo 2 a déjà largement été utilisé et testé durant de nombreuses missions internationales, incluant, la Bosnie, le Kosovo, l'Afghanistan et le Liban. En plus de l'Allemagne, le Dingo 2 est également utilisé par l'Autriche, la Belgique, le Luxembourg et la République tchèque.
01 Avril 2010
L'agence fédérale allemande des achats d'équipements militaires (BWB) à effectuée une commande pour l'achat futur de 40 véhicules blindés à roues de transport de troupes Dingo 2, fabriqué par la société allemande KMW (Krauss-Maffei Wegmann), qui seront déployés en Afghanistan dans le cadre de la mission des troupes allemandes au sein de l’ISAF. Ce leader mondial dans la fabrication de véhicules blindés à roues et à chenilles va livrer ses 42 Dingo 2 avant la fin de cette année. Le véhicule blindé Dingo 2 a déjà largement été utilisé et testé durant de nombreuses missions internationales, incluant, la Bosnie, le Kosovo, l'Afghanistan et le Liban. En plus de l'Allemagne, le Dingo 2 est également utilisé par l'Autriche, la Belgique, le Luxembourg et la République tchèque.
Allemagne armée allemande Dingo 2 Krauss-Maffei Wegmann véhicule blindé à roues transport de troupe photo

 

 

Royaume Uni Retour Menu
Le Ministère britannique de la défense a pris livraison de 24 véhicules BVS10 Viking Mk II.

Le ministère britannique de la défense a pris livraison dans les délais des derniers 24 véhicules Bvs10 Viking Mk II à protection contre les mines, commander l'année dernière auprès de la société BAE Systems. Ces véhicules seront rapidement déployés en Afghanistan. Ce programme rapide, d'un montant de £21 millions est une réponse aux nouvelles menaces des insurgés en Afghanistan. Le véhicule original Bvs10, plus légèrement blindé, nommé Viking dans l'armée britannique, a largement prouvé ses capacités dans le cadre de missions de combat contre les ennemis. D'ici peu, ils seront retirés du service, afin de pouvoir être équipé d'un kit de blindage additionnel répondant aux nouvelles menaces de type IED rencontrés en Afghanistan.
01 Avril 2010
Le ministère britannique de la défense a pris livraison dans les délais des derniers 24 véhicules Bvs10 Viking Mk II à protection contre les mines, commander l'année dernière auprès de la société BAE Systems. Ces véhicules seront rapidement déployés en Afghanistan. Ce programme rapide, d'un montant de £21 millions est une réponse aux nouvelles menaces des insurgés en Afghanistan. Le véhicule original Bvs10, plus légèrement blindé, nommé Viking dans l'armée britannique, a largement prouvé ses capacités dans le cadre de missions de combat contre les ennemis. D'ici peu, ils seront retirés du service, afin de pouvoir être équipé d'un kit de blindage additionnel répondant aux nouvelles menaces de type IED rencontrés en Afghanistan.
Royaume Uni Bvs10 Viking britannique BAE Systems véhicule blindé tout-terrain amphibie
Fiche technique
Photos / Vidéo

 

 

Etats Unis (Oshkosh Defense) Retour Menu
Un contrat de 41$ millions a été attribué à Oshkosh Defense pour la fourniture de kit de blindage pour le véhicule blindé M-ATV.

Un contrat d'une valeur de 41 millions de dollars a été attribué à la société Oshkosh Defense, une division d’Oshkosh Corporation, par le TACOM (Agence des achats militaires pour les Etats Unis) pour la fourniture de 1.000 blindages additionnels de protection contre les tirs de roquettes antichars du type RPG, pour le véhicule blindé M-ATV. Les travaux de fabrication devraient être terminés pour septembre 2010 est directement installé sur les véhicules déployés sur les théâtres d'opérations. “Le M-ATV est un véhicule blindé qui offre une excellente protection pour nos forces armées déployées en Afghanistan“, a indiqué G. Juergens, le vice-président et directeur général de Oshkosh Corporation. “Ce kit de blindage additionnel RPG est livré pour renforcer la sécurité des hommes et des femmes en uniforme et leur garantir de disposer de la meilleure protection disponible dans le cadre de l'exécution de leurs missions. Nous prenons à cœur de fournir un programme robuste de soutien dans la livraison des pièces détachées et de support pour nos combattants“. “ La livraison de ce kit de protection RPG fait partie de la large gamme de services et de support qu’Oshkosh Defense fournit pour la flotte de véhicules M-ATV déployés en Afghanistan. La société déploie également un service de support sur les théâtres d'opérations. Dans ce cadre Oshkosh Defense déploie également des services techniques sur les théâtres d'opérations avancées qui nécessitent de la formation ou de l’appui direct“.
01 Avril 2010
Un contrat d'une valeur de 41 millions de dollars a été attribué à la société Oshkosh Defense, une division d’Oshkosh Corporation, par le TACOM (Agence des achats militaires pour les Etats Unis) pour la fourniture de 1.000 blindages additionnels de protection contre les tirs de roquettes antichars du type RPG, pour le véhicule blindé M-ATV. Les travaux de fabrication devraient être terminés pour septembre 2010 est directement installé sur les véhicules déployés sur les théâtres d'opérations. “Le M-ATV est un véhicule blindé qui offre une excellente protection pour nos forces armées déployées en Afghanistan“, a indiqué G. Juergens, le vice-président et directeur général de Oshkosh Corporation. “Ce kit de blindage additionnel RPG est livré pour renforcer la sécurité des hommes et des femmes en uniforme et leur garantir de disposer de la meilleure protection disponible dans le cadre de l'exécution de leurs missions. Nous prenons à cœur de fournir un programme robuste de soutien dans la livraison des pièces détachées et de support pour nos combattants“. “ La livraison de ce kit de protection RPG fait partie de la large gamme de services et de support qu’Oshkosh Defense fournit pour la flotte de véhicules M-ATV déployés en Afghanistan. La société déploie également un service de support sur les théâtres d'opérations. Dans ce cadre Oshkosh Defense déploie également des services techniques sur les théâtres d'opérations avancées qui nécessitent de la formation ou de l’appui direct“.
Etats Unis armée américaine Oshkosh M-ATV MRAP véhicule blindé à roues protection contre les mines
Fiche technique
Photos / Vidéo
 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.