actualites defense octobre 2010 armees militaires industries salons informations internationale


 
 
 
Octobre 2010
English
   
 

Allemagne (Krauss-Maffei Wegmann) Back Menu
L'armée norvégienne achète 20 véhicules blindés à roues Krauss-Maffei Wegmann Dingo 2.

Munich, 29 Octobre 2010 – L’armée norvégienne a décidé d’augmenter sa réponse face aux nouvelles menaces en attribuant un contrat à la firme Krauss-Maffei Wegmann (KMW) pour la livraison de 20 véhicules blindés à roues Dingo 2.
Lire Plus

29 Octobre 2010
Munich, 29 Octobre 2010 – L’armée norvégienne a décidé d’augmenter sa réponse face aux nouvelles menaces en attribuant un contrat à la firme Krauss-Maffei Wegmann (KMW) pour la livraison de 20 véhicules blindés à roues Dingo 2.
   
 

Etats Unis (Elbit Systems America) Back Menu
Elbit Systems Etats Unis gagne un contrat d'une valeur de $45.5 Million pour la mise à niveau des hélicoptères Cobra AH-1W.

Haifa, Israël, 26 octobre 2010 – Elbit Systems Ltd. a annoncé ce jour, que sa division américaine Elbit Systems Etats Unis, a gagné un contrat de $45.5 million reçu du centre de guerre électronique de la marine américaine, pour la mise à niveau de l’hélicoptère d’attaque AH-1W Cobra avec un système nocturne de tir et des composants associés. Les travaux seront réalisés à Merrimack, New Hampshire, et sont prévus d’être effectués durant les cinq prochaines années.
Lire Plus

26 Octobre 2010
Haifa, Israël, 26 octobre 2010 – Elbit Systems Ltd. a annoncé ce jour, que sa division américaine Elbit Systems Etats Unis, a gagné un contrat de $45.5 million reçu du centre de guerre électronique de la marine américaine, pour la mise à niveau de l’hélicoptère d’attaque AH-1W Cobra avec un système nocturne de tir et des composants associés. Les travaux seront réalisés à Merrimack, New Hampshire, et sont prévus d’être effectués durant les cinq prochaines années.
   
 

Etats Unis (Navistar) Retour Menu
Navistar lance deux nouveaux produits au salon AUSA 2010, le kit ambulance MaxxPro et le camion tracteur MaxxPro.

WASHINGTON, D.C., (25 Octobre 2010) Navistar Defense, LLC lance deux nouveaux produits lors du salon et de la conférence AUSA 2010 de l'armée américaine, le kit ambulance International® MaxxPro® et le camion MaxxPro tracteur.
Lire Plus
25 October 2010

WASHINGTON, D.C., (25 Octobre 2010) Navistar Defense, LLC lance deux nouveaux produits lors du salon et de la conférence AUSA 2010 de l'armée américaine, le kit ambulance International® MaxxPro® et le camion MaxxPro tracteur. WASHINGTON, D.C., (25 Octobre 2010) Navistar Defense, LLC lance deux nouveaux produits lors du salon et de la conférence AUSA 2010 de l'armée américaine, le kit ambulance International® MaxxPro® et le camion MaxxPro tracteur.
   
 

Etats Unis (Jeep) Retour Menu
Jeep gagne un contrat pour la livraison de Jeep J8 transport de troupe pour le contingent uruguayen déployé en Haïti.

Jeep Government and Military Sales (JGMS) a annoncé lors de l’ouverture du salon de l’armée américaine AUSA 2010 qui s’est déroulé à Washington, avoir gagné un contrat de la part du bureau d’achat de l’armée américaine pour fournir un certain nombre de Jeep J8 en version transport de troupe, pour le contingent uruguayen déployé en Haïti dans le cadre d'une mission de l'ONU.
Lire Plus

25 Octobre 2010
Jeep Government and Military Sales (JGMS) a annoncé lors de l’ouverture du salon de l’armée américaine AUSA 2010 qui s’est déroulé à Washington, avoir gagné un contrat de la part du bureau d’achat de l’armée américaine pour fournir un certain nombre de Jeep J8 en version transport de troupe, pour le contingent uruguayen déployé en Haïti dans le cadre d'une mission de l'ONU.
   
 

Etats Unis (Elbit Systems America) Retour Menu
La division américaine Elbit Systems présente des solutions innovantes au salon AUSA 2010 pour les forces de déploiement rapide.

FORT WORTH, TX, 25 Octobre 2010 - Elbit Systems Etats Unis, une division de Elbit Systems Ltd, présente un choix de solutions innovantes pour renforcer le potentiel des forces de déploiement rapide lors du salon et de la conférence AUSA 2010 de l’armée américaine, qui a eu lieu au centre de convention Walter E. Washington, à Washington du 25 au 27 Octobre 2010.
Lire Plus

25 Octobre 2010
FORT WORTH, TX, 25 Octobre 2010 - Elbit Systems Etats Unis, une division de Elbit Systems Ltd, présente un choix de solutions innovantes pour renforcer le potentiel des forces de déploiement rapide lors du salon et de la conférence AUSA 2010 de l’armée américaine, qui a eu lieu au centre de convention Walter E. Washington, à Washington du 25 au 27 Octobre 2010.
   
 

Indonésie Retour Menu
L'Indonésie a l'intention de développer sa collaboration militaire avec la Russie.

L'Indonésie a l'intention de développer la coopération militaire et technique avec la Russie, a confié mercredi à RIA Novosti le ministre indonésien de la Défense Purnomo Yusgiantoro après la remise de trois hélicoptères de transport russes Mi-35P aux forces armées du pays.
Lire Plus

23 Octobre 2010
L'Indonésie a l'intention de développer la coopération militaire et technique avec la Russie, a confié mercredi à RIA Novosti le ministre indonésien de la Défense Purnomo Yusgiantoro après la remise de trois hélicoptères de transport russes Mi-35P aux forces armées du pays.
   
 

Vénézuela Retour Menu
La Russie va livrer 35 chars de combat T-72M1M au Vénézuela.

La Russie fournira prochainement au Venezuela un nouveau lot de 35 chars T-72M1M, a annoncé vendredi soir le premier ministre russe Vladimir Poutine lors d'un entretien avec le président vénézuélien Hugo Chavez, en visite à Moscou, rapporte le service de presse du gouvernement russe. "Un nouveau lot vous sera livré sous peu. Il s'agit de 35 chars", a précisé M.Poutine. Evoquant les relations bilatérales, le chef du gouvernement s'est félicité du fait qu'en la personne du Venezuela, la Russie avait acquis un "partenaire sûr" en Amérique latine.
16 Octobre 2010
La Russie fournira prochainement au Venezuela un nouveau lot de 35 chars T-72M1M, a annoncé vendredi soir le premier ministre russe Vladimir Poutine lors d'un entretien avec le président vénézuélien Hugo Chavez, en visite à Moscou, rapporte le service de presse du gouvernement russe. "Un nouveau lot vous sera livré sous peu. Il s'agit de 35 chars", a précisé M.Poutine. Evoquant les relations bilatérales, le chef du gouvernement s'est félicité du fait qu'en la personne du Venezuela, la Russie avait acquis un "partenaire sûr" en Amérique latine.
Russie
T-72M1M russe char de combat principal
Photo
   
 

Russie Retour Menu
Le Vénézuela pourrait acheter le système de missile russe antiaérien S-300 PMU1

Le Venezuela pourrait acheter les missiles sol-air russes S-300 destinés à l'Iran, a estimé vendredi Igor Korotchenko, directeur du Centre d'analyse du commerce mondial d'armes. "Le président vénézuélien Hugo Chavez a décidé de créer un système de défense antiaérienne échelonnée. A cet égard, Caracas manifeste un grand intérêt pour les missiles sol-air russes à courte, moyenne et longue portée. Les missiles S-300MPU-1 produits pour l'Iran pourraient donc être vendus au Venezuela", a indiqué M.Korotchenko à RIA Novosti. Fin septembre, le président russe Dmitri Medvedev a interdit l'exportation de missiles S-300, de blindés, d'avions et d'hélicoptères de combat et de navires militaires à l'Iran en application de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'ONU adoptée le 9 juin dernier. "La Russie doit trouver un acheteur pour les cinq divisions de missiles S-300 d'un coût total de 800 millions de dollars qui ont été commandés par l'Iran, et le Venezuela pourrait bien les acheter", a noté M.Korotchenko. Dans le même temps, "la Russie ne doit pas créer un régime avantageux pour le Venezuela (en accordant un nouveau crédit pour cet éventuel contrat-ndlr). Les S-300 sont un très bon produit et le Venezuela doit les payer en espèces, il en a les moyens", a ajouté l'expert. La Russie a déjà octroyé un crédit de 2,2 milliards de dollars au Venezuela pour l'achat de 92 chars T-72M1M, de lance-roquettes multiples Smertch, de missiles S-300VE et d'autres armements. Caracas a déjà acquis 24 chasseurs Su-30MK2V, 100.000 fusils d'assaut AK-103 (Kalachnikov), plus de 40 hélicoptères polyvalents Mi-17V-5, 5.000 fusils à lunette SVD, 12 missiles Tor-M1, des systèmes antiaériens ZU-23-2 et un lot de missiles sol-air mobiles Igla-S. La Russie construit trois usines militaires au Venezuela.
16 Octobre 2010
Le Venezuela pourrait acheter les missiles sol-air russes S-300 destinés à l'Iran, a estimé vendredi Igor Korotchenko, directeur du Centre d'analyse du commerce mondial d'armes. "Le président vénézuélien Hugo Chavez a décidé de créer un système de défense antiaérienne échelonnée. A cet égard, Caracas manifeste un grand intérêt pour les missiles sol-air russes à courte, moyenne et longue portée. Les missiles S-300MPU-1 produits pour l'Iran pourraient donc être vendus au Venezuela", a indiqué M.Korotchenko à RIA Novosti. Fin septembre, le président russe Dmitri Medvedev a interdit l'exportation de missiles S-300, de blindés, d'avions et d'hélicoptères de combat et de navires militaires à l'Iran en application de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'ONU adoptée le 9 juin dernier. "La Russie doit trouver un acheteur pour les cinq divisions de missiles S-300 d'un coût total de 800 millions de dollars qui ont été commandés par l'Iran, et le Venezuela pourrait bien les acheter", a noté M.Korotchenko. Dans le même temps, "la Russie ne doit pas créer un régime avantageux pour le Venezuela (en accordant un nouveau crédit pour cet éventuel contrat-ndlr). Les S-300 sont un très bon produit et le Venezuela doit les payer en espèces, il en a les moyens", a ajouté l'expert. La Russie a déjà octroyé un crédit de 2,2 milliards de dollars au Venezuela pour l'achat de 92 chars T-72M1M, de lance-roquettes multiples Smertch, de missiles S-300VE et d'autres armements. Caracas a déjà acquis 24 chasseurs Su-30MK2V, 100.000 fusils d'assaut AK-103 (Kalachnikov), plus de 40 hélicoptères polyvalents Mi-17V-5, 5.000 fusils à lunette SVD, 12 missiles Tor-M1, des systèmes antiaériens ZU-23-2 et un lot de missiles sol-air mobiles Igla-S. La Russie construit trois usines militaires au Venezuela.
Russie S-300 PMU-1 russe système de missile défense antiaérienne
Fiche technique
Photos
   
 

Allemagne (Rheinmetall) Retour Menu
Rheinmetall et Timoney s'associent pour le secteur des véhicules militaires à roues.

La société allemande Rheinmetall MAN Military Vehicles GmbH (RRMV) dont le siège social est situé à Munich a conclut un accord avec la société irlandaise Timoney Technology Ltd. situé à Gibbstown, dans le cadre d’une coopération pour le secteur de véhicule militaires à usage logistique. Dans le cadre d’un contrat de licence, Timoney Technology va développer et produire un système de suspension indépendante pour toute la gamme des véhicules RMMV équipés de suspension indépendante à 2, 3 ou 4 axes de roulage. Basé sur la technologie de suspension de Timoney sur le véhicule de transport Wisent de Rheinmetall, avec comme résultat, un nouvelle famille de véhicules conçus pour répondre aux besoins des militaires.
Lire Plus

15 Octobre 2010
La société allemande Rheinmetall MAN Military Vehicles GmbH (RRMV) dont le siège social est situé à Munich a conclut un accord avec la société irlandaise Timoney Technology Ltd. situé à Gibbstown, dans le cadre d’une coopération pour le secteur de véhicule militaires à usage logistique. Dans le cadre d’un contrat de licence, Timoney Technology va développer et produire un système de suspension indépendante pour toute la gamme des véhicules RMMV équipés de suspension indépendante à 2, 3 ou 4 axes de roulage. Basé sur la technologie de suspension de Timoney sur le véhicule de transport Wisent de Rheinmetall, avec comme résultat, un nouvelle famille de véhicules conçus pour répondre aux besoins des militaires.
Allemagne Rheinmetall Wisent 8x8 allemand véhicule blindé à roues de transport
Communiqué de presse
   
 

Grèce Retour Menu
La Grèce et Israël effectuent des exercices militaires conjoints dans le Sud de la Grèce.

Les armées de l'Air israélienne et grecque effectuent des exercices conjoints dans le sud de la Grèce, rapporte mercredi l'Etat-major général des forces aériennes grecques. Six avions et trois hélicoptères grecs, ainsi que huit hélicoptères de combat israéliens participent à ces manœuvres dont l'objectif est de peaufiner les opérations de sauvetage en temps de guerre. Les exercices ont commencé lundi 11 octobre pour s'achever jeudi 14 octobre. Une délégation du ministère israélien de la Défense se trouve actuellement à Athènes pour signer un programme de coopération militaire pour 2011. La coopération militaire entre Israël et la Grèce se renforce ces derniers temps sur fond de tension croissante entre l'Etat hébreu et la Turquie. Les relations turco-israéliennes se sont dégradées suite à l'arraisonnement de la Flottille d'aide pour Gaza par des militaires israéliens qui a coûté la vie à neuf ressortissants turcs. Bien que la Grèce ait aussi condamné cet abordage sanglant, étant donné que des citoyens grecs se trouvaient parmi les blessés du bateau Mavi Marmara, au bout de quelques mois, ces tensions se sont résorbées. La Grèce et Israël soulignent toutefois que leur coopération militaire n'est dirigée ni contre la Turquie ni contre un autre pays tiers.
14 Octobre 2010
Les armées de l'Air israélienne et grecque effectuent des exercices conjoints dans le sud de la Grèce, rapporte mercredi l'Etat-major général des forces aériennes grecques. Six avions et trois hélicoptères grecs, ainsi que huit hélicoptères de combat israéliens participent à ces manœuvres dont l'objectif est de peaufiner les opérations de sauvetage en temps de guerre. Les exercices ont commencé lundi 11 octobre pour s'achever jeudi 14 octobre. Une délégation du ministère israélien de la Défense se trouve actuellement à Athènes pour signer un programme de coopération militaire pour 2011. La coopération militaire entre Israël et la Grèce se renforce ces derniers temps sur fond de tension croissante entre l'Etat hébreu et la Turquie. Les relations turco-israéliennes se sont dégradées suite à l'arraisonnement de la Flottille d'aide pour Gaza par des militaires israéliens qui a coûté la vie à neuf ressortissants turcs. Bien que la Grèce ait aussi condamné cet abordage sanglant, étant donné que des citoyens grecs se trouvaient parmi les blessés du bateau Mavi Marmara, au bout de quelques mois, ces tensions se sont résorbées. La Grèce et Israël soulignent toutefois que leur coopération militaire n'est dirigée ni contre la Turquie ni contre un autre pays tiers.
Grèce armée grecque Apache AH-64 hélicoptère de combat
Photo
   
 

Russie Retour Menu
Israël va livrer des composants d'UAV à la Russie.

La société publique Israel Aerospace Industries (IAI) a signé avec le groupe d'armement russe Oboronprom un contrat sur la livraison de composants destinés à la fabrication de drones (avions sans pilote), rapporte mercredi IAI sans dévoiler le coût du marché. Selon le quotidien financier israélien Globes, le contrat prévoyant que les drones seront assemblés en Russie s'élève à 400 millions de dollars. Les livraisons commenceront en 2011, stipule le communiqué de presse de la société israélienne dont le texte est parvenu à RIA Novosti. La signature du contrat a eu lieu en présence du ministre russe de l'Industrie et du Commerce Viktor Khristenko, en visite en Israël.
13 Octobre 2010
La société publique Israel Aerospace Industries (IAI) a signé avec le groupe d'armement russe Oboronprom un contrat sur la livraison de composants destinés à la fabrication de drones (avions sans pilote), rapporte mercredi IAI sans dévoiler le coût du marché. Selon le quotidien financier israélien Globes, le contrat prévoyant que les drones seront assemblés en Russie s'élève à 400 millions de dollars. Les livraisons commenceront en 2011, stipule le communiqué de presse de la société israélienne dont le texte est parvenu à RIA Novosti. La signature du contrat a eu lieu en présence du ministre russe de l'Industrie et du Commerce Viktor Khristenko, en visite en Israël.
Israël UAV israélien système aérien sans pilote
Photo
   
 

Inde Retour Menu
Exercices antiterroristes russo-indiens INDRA-2010 du 15 au 24 octobre prochains en Inde.

Les exercices antiterroristes russo-indiens INDRA-2010 se dérouleront du 15 au 24 octobre prochains en Inde, a annoncé mercredi à Moscou le ministère russe de la Défense. "Les militaires russes et indiens formeront un état-major conjoint et s'entraîneront à mener des opérations antiterroristes dans les montagnes", a indiqué le service de presse du ministère. La Russie y dépêchera plus de 200 militaires de la 34e brigade autonome d'infanterie motorisée basée dans la république des Karatchaïs-Tcherkesses (Caucase). Jeudi, les militaires prendront des avions de transport militaire Iliouchine Il-76 pour se rendre sur les lieux de l’exercice.
13 Octobre 2010
Les exercices antiterroristes russo-indiens INDRA-2010 se dérouleront du 15 au 24 octobre prochains en Inde, a annoncé mercredi à Moscou le ministère russe de la Défense. "Les militaires russes et indiens formeront un état-major conjoint et s'entraîneront à mener des opérations antiterroristes dans les montagnes", a indiqué le service de presse du ministère. La Russie y dépêchera plus de 200 militaires de la 34e brigade autonome d'infanterie motorisée basée dans la république des Karatchaïs-Tcherkesses (Caucase). Jeudi, les militaires prendront des avions de transport militaire Iliouchine Il-76 pour se rendre sur les lieux de l’exercice.
Inde armée indienne entraînement au tir avec pistolet
Archive Photo
   
 

Australie Retour Menu
Le ministre australien des équipements militaires inspecte le véhicule blindé Bushmaster.

Le Ministre australien des équipements de défense, Jason Clare a visité la société Thales à Bendigo pour inspecter le véhicule Bushmaster utilisé par les soldats australiens en Afghanistan. Le Bushmaster est fabriqué à Bendigo et utilisé comme transport de troupe sur le champ de bataille. Il y a actuellement 584 véhicules Bushmaster en service. Un total de 153 véhicules supplémentaires sont prévus d’être livrés en Mars 2012. Mr Jason Clare, a fait savoir, que le véhicule Bushmaster avait déjà sauvé la vie de soldats australiens en Afghanistan. Les troupes australiennes utilisent le véhicule Bushmaster en Afghanistan, dans le cadre de missions de patrouille, ou il a montré ses qualités à fournir une excellente protection contre les engins explosifs improvisés. Le Bushmaster est également utilisé par les forces armées britanniques et néerlandaises. Monsieur Clare a également indiqué que la société Thales continue de travailler afin de proposer le Bushmaster à l’exportation, et trouver de nouvelles opportunités commerciales.
12 Octobre 2010
Le Ministre australien des équipements de défense, Jason Clare a visité la société Thales à Bendigo pour inspecter le véhicule Bushmaster utilisé par les soldats australiens en Afghanistan. Le Bushmaster est fabriqué à Bendigo et utilisé comme transport de troupe sur le champ de bataille. Il y a actuellement 584 véhicules Bushmaster en service. Un total de 153 véhicules supplémentaires sont prévus d’être livrés en Mars 2012. Mr Jason Clare, a fait savoir, que le véhicule Bushmaster avait déjà sauvé la vie de soldats australiens en Afghanistan. Les troupes australiennes utilisent le véhicule Bushmaster en Afghanistan, dans le cadre de missions de patrouille, ou il a montré ses qualités à fournir une excellente protection contre les engins explosifs improvisés. Le Bushmaster est également utilisé par les forces armées britanniques et néerlandaises. Monsieur Clare a également indiqué que la société Thales continue de travailler afin de proposer le Bushmaster à l’exportation, et trouver de nouvelles opportunités commerciales.
Australie Thales Bushmaster australien véhicule blindé à roues transport de troupe
Fiche technique
Photos - Vidéo
   
 

Israël Retour Menu
Première démonstration d'un Merkava IV équipé du système de protection "Trophy".

Une démonstration d’un exercice conjoint de combat a été réalisée le 12 Octobre 2010, sur la base militaire des forces armées israéliennes de Shizafon. L’événement s’est déroulé en présence du Chef d’Etat Major de l’IDF, le Lt. Gen. Gabi Ashkenazi, le Chef d’Etat Major, le Gén. Maj. Benny Gantz, et le Chef des Forces Terrestres le Gen. Maj. Sami Turgeman. Des officiers de différents grades ont également participés à la démonstration conjointe. Ces exercices militaires avaient pour objectif d’implémenter une collaboration commune entre les différents services de l’armée israélienne. Ces exercices militaires ont démontré les capacités opérationnels de l’IDF (Israel Defense Forces), en réunissant les écoles d’entraînement des officiers de l’infanterie, du génie, des blindés et de l’artillerie, dans un ensemble de diverses techniques de combat. Tous ces exercices ont inclus des démonstrations de combat en zone urbaine avec le franchissement d’obstacles, l’utilisation de support d’artillerie, des techniques d’invasions, du support aérien et des évacuations médicales. Ces exercices se dérouleront sur une durée de 10 jours. Toutes les démonstrations incluent des tirs réels et présentent l’interopérabilité des différents unités des forces terrestres et aériennes, lors de différents types de missions. Pour la première fois, le Merkava IV sera équipé avec le nouveau système actif antichar « Trophy », afin de démontrer ses capacités de protection contre le tir de missile antichar.
11 Octobre 2010
Une démonstration d’un exercice conjoint de combat a été réalisée le 12 Octobre 2010, sur la base militaire des forces armées israéliennes de Shizafon. L’événement s’est déroulé en présence du Chef d’Etat Major de l’IDF, le Lt. Gen. Gabi Ashkenazi, le Chef d’Etat Major, le Gén. Maj. Benny Gantz, et le Chef des Forces Terrestres le Gen. Maj. Sami Turgeman. Des officiers de différents grades ont également participés à la démonstration conjointe. Ces exercices militaires avaient pour objectif d’implémenter une collaboration commune entre les différents services de l’armée israélienne. Ces exercices militaires ont démontré les capacités opérationnels de l’IDF (Israel Defense Forces), en réunissant les écoles d’entraînement des officiers de l’infanterie, du génie, des blindés et de l’artillerie, dans un ensemble de diverses techniques de combat. Tous ces exercices ont inclus des démonstrations de combat en zone urbaine avec le franchissement d’obstacles, l’utilisation de support d’artillerie, des techniques d’invasions, du support aérien et des évacuations médicales. Ces exercices se dérouleront sur une durée de 10 jours. Toutes les démonstrations incluent des tirs réels et présentent l’interopérabilité des différents unités des forces terrestres et aériennes, lors de différents types de missions. Pour la première fois, le Merkava IV sera équipé avec le nouveau système actif antichar « Trophy », afin de démontrer ses capacités de protection contre le tir de missile antichar.
Israël Merkava IV armée israélienne avec le système de protection missile antichar Trophy
Photo
   
 

Etats Unis (Oshkosh Defense) Retour Menu
Oshkosh Defense va équiper des véhicules de l'armée américaine avec son système sans pilote TerraMax.

Oshkosh Defense, une division d’Oshkosh Corporation, va présenter un véhicule de l’armée américaine équipé de la technologie TerraMax véhicule terrestre sans pilote, lors du salon de défense AUSA 2010 (Association of the United States Army), qui se déroulera à Washington du 25 au 27 Octobre 2010. La technologie TerraMax permet de fournir une protection accrue aux troupes engagés au combat, les nouvelles menaces comme les engins explosifs improvisés en fournissant un véhicules sans pilote, permettant de réduire les risques de perte humaine. La technologie TerraMax se livre sous forme de kit, et peut s’intégrer sur l’ensemble de la flotte de véhicules militaires existants de l’armée américaine. C’est une variante de véhicule de la famille FMTV (Family of Medium Tactical Vehicles) qui est équipé avec la technologie autonome sans pilote pour des missions logistiques. Le système TerraMax est entièrement autonome, mais chaque véhicule peut être conduit manuellement grâce à l’utilisation d’un seul interrupteur. La technologie TerraMax permet la réalisation de missions en complète autonomie, supervisé par un véhicule d’escorte.
11 Octobre 2010
Oshkosh Defense, une division d’Oshkosh Corporation, va présenter un véhicule de l’armée américaine équipé de la technologie TerraMax véhicule terrestre sans pilote, lors du salon de défense AUSA 2010 (Association of the United States Army), qui se déroulera à Washington du 25 au 27 Octobre 2010. La technologie TerraMax permet de fournir une protection accrue aux troupes engagés au combat, les nouvelles menaces comme les engins explosifs improvisés en fournissant un véhicules sans pilote, permettant de réduire les risques de perte humaine. La technologie TerraMax se livre sous forme de kit, et peut s’intégrer sur l’ensemble de la flotte de véhicules militaires existants de l’armée américaine. C’est une variante de véhicule de la famille FMTV (Family of Medium Tactical Vehicles) qui est équipé avec la technologie autonome sans pilote pour des missions logistiques. Le système TerraMax est entièrement autonome, mais chaque véhicule peut être conduit manuellement grâce à l’utilisation d’un seul interrupteur. La technologie TerraMax permet la réalisation de missions en complète autonomie, supervisé par un véhicule d’escorte.

Etats Unis TerraMax Oshkosh Defense véhicule terrestres autonome sans pilote
Vidé
o

   
 

CCG et Jordanie Retour Menu
Les pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), et la Jordanie dépenseront 68 milliards de dollars en achats d'armements en 2011.

En 2011, les pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), ainsi que la Jordanie, dépenseront au moins 68 milliards de dollars en achats d'armements, a annoncé vendredi le journal Gulf News en se référant à un rapport publié par les experts du groupe Frost&Sullivan. Le Conseil de coopération du Golfe (CCG) est composé de six États: l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Koweït, le Qatar, Bahreïn et Oman. "Ce chiffre (68 milliards de dollars) sera augmenté à 80 milliards de dollars en 2015, et il est attendu que les dépenses militaires de tous les pays du Proche-Orient dépasseront en cette même année le chiffre de 100 milliards de dollars, le gros des dépenses appartenant à l'Arabie saoudite", lit-on dans le rapport. Selon les experts de Frost&Sullivan, l'Arabie saoudite a dépensé en 2009 41,2 milliards de dollars en achats d'armements. Actuellement, les Etats-Unis et l'Arabie saoudite préparent la signature d'un contrat de 60 milliards de dollars, portant sur la livraison à Riyad de dizaines d'avions et d'hélicoptères, dont 84 chasseurs F-15, 70 hélicoptères Apache, 72 hélicoptères Black hawk et 36 hélicoptères Little bird. "Au Proche-Orient, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Koweït sont les champions dans le domaine des achats d'armements. Au cours des années 2000-2009 les pays membres du CCG et la Jordanie ont dépensé près de 493 milliards de dollars en achats d'armements", conclut le rapport des experts.
10 Octobre 2010
En 2011, les pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), ainsi que la Jordanie, dépenseront au moins 68 milliards de dollars en achats d'armements, a annoncé vendredi le journal Gulf News en se référant à un rapport publié par les experts du groupe Frost&Sullivan. Le Conseil de coopération du Golfe (CCG) est composé de six États: l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Koweït, le Qatar, Bahreïn et Oman. "Ce chiffre (68 milliards de dollars) sera augmenté à 80 milliards de dollars en 2015, et il est attendu que les dépenses militaires de tous les pays du Proche-Orient dépasseront en cette même année le chiffre de 100 milliards de dollars, le gros des dépenses appartenant à l'Arabie saoudite", lit-on dans le rapport. Selon les experts de Frost&Sullivan, l'Arabie saoudite a dépensé en 2009 41,2 milliards de dollars en achats d'armements. Actuellement, les Etats-Unis et l'Arabie saoudite préparent la signature d'un contrat de 60 milliards de dollars, portant sur la livraison à Riyad de dizaines d'avions et d'hélicoptères, dont 84 chasseurs F-15, 70 hélicoptères Apache, 72 hélicoptères Black hawk et 36 hélicoptères Little bird. "Au Proche-Orient, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Koweït sont les champions dans le domaine des achats d'armements. Au cours des années 2000-2009 les pays membres du CCG et la Jordanie ont dépensé près de 493 milliards de dollars en achats d'armements", conclut le rapport des experts.
Conseil de Coopération du Golfe
Logo
   
 

Iran Retour Menu
L'Iran est résolue à renforcer sa puissance défensive afin de pouvoir mieux répondre à une attaque possible de ses ennemis.

Un officier supérieur iranien a récemment déclaré que la République Islamique d’Iran est résolue à renforcer sa puissance défensive afin de pouvoir mieux répondre à une attaque possible de la part de ses ennemis. « Au plus nous ferons de progrès en matière de défense au plus nous serons dissuasifs vis-à-vis de nos ennemis ». Le Brigadier General Massoud Jazayeri, directeur adjoint de l’état-major des Forces Armées Iraniennes a déclaré samedi que “La doctrine de défense de la République Islamique d’Iran essaye d’élargir ses moyens de défense du pays en matière terrestre, dans l’espace aérien et ses frontières maritimes ». Il a ajouté qu’une puissance de dissuasion accrue augmentera les pertes ennemies en cas de conflit limité. Le général Jazayeri a également mis en garde concernant les conséquences sévères qu’entraînerait un conflit dans la région et ajouta « Naturellement nous garantissons, dans le cas d’un nouveau conflit dans la région, celui-ci s’étendrait et engendrerait beaucoup de conséquences négatives » et d’ajouter « Qu’en conséquence, chaque pas en avant dans le domaine de la dissuasion est positif » Il souligna également que les capacités de la force de dissuasion iranienne couvraient un territoire plus large que la région. C’est en août 2010 que le guide suprême de la révolution islamique, l’ayatollah Seyed Ali Khameneï a mis en garde les Etats-Unis des graves conséquences qu’il pourrait découler de n’importe quelles agression militaire contre l’Iran en insistant sur le fait que la réponse à une telle attaque ne se limitera pas aux seuls intérêts de Washington dans la région « Le recours par les Américains à une attaque militaire est une possibilité, mais dans tel cas, la contre-attaque iranienne ne sera pas que régionale mais couvrira une zone plus vaste ».
10 Octobre 2010
Un officier supérieur iranien a récemment déclaré que la République Islamique d’Iran est résolue à renforcer sa puissance défensive afin de pouvoir mieux répondre à une attaque possible de la part de ses ennemis. « Au plus nous ferons de progrès en matière de défense au plus nous serons dissuasifs vis-à-vis de nos ennemis ». Le Brigadier General Massoud Jazayeri, directeur adjoint de l’état-major des Forces Armées Iraniennes a déclaré samedi que “La doctrine de défense de la République Islamique d’Iran essaye d’élargir ses moyens de défense du pays en matière terrestre, dans l’espace aérien et ses frontières maritimes ». Il a ajouté qu’une puissance de dissuasion accrue augmentera les pertes ennemies en cas de conflit limité. Le général Jazayeri a également mis en garde concernant les conséquences sévères qu’entraînerait un conflit dans la région et ajouta « Naturellement nous garantissons, dans le cas d’un nouveau conflit dans la région, celui-ci s’étendrait et engendrerait beaucoup de conséquences négatives » et d’ajouter « Qu’en conséquence, chaque pas en avant dans le domaine de la dissuasion est positif » Il souligna également que les capacités de la force de dissuasion iranienne couvraient un territoire plus large que la région. C’est en août 2010 que le guide suprême de la révolution islamique, l’ayatollah Seyed Ali Khameneï a mis en garde les Etats-Unis des graves conséquences qu’il pourrait découler de n’importe quelles agression militaire contre l’Iran en insistant sur le fait que la réponse à une telle attaque ne se limitera pas aux seuls intérêts de Washington dans la région « Le recours par les Américains à une attaque militaire est une possibilité, mais dans tel cas, la contre-attaque iranienne ne sera pas que régionale mais couvrira une zone plus vaste ».
Directeur Adjoint Etat major des forces armées iraniennes Général de Brigade Massoud Jazayeri
   
 

Turquie Retour Menu
L'Iran et la Turquie veulent augmenter leur coopération anti-terroriste.

Monsieur Besir Atalay, Premier minister Turc rendra visite à son confère iranien à Téhéran dans les prochaines semaines afin de renforcer la coopération entre les deux pays dans la tutte contre le terrorisme. A la suite d’une rencontre avec son homologue Syrien dans la ville portuaire de Latakia , Monsieur Ataly a expliqué à la presse que les pays voisins devraient toujours entreprendre des opérations conjointes, en ajoutant que la Turquie et la Syries ne coopèrent pas seulement contre le terrorisme mais également contre le trafic de drogues et d’êtres humains. Il pourrait y avoir des opérations conjointes dans différents domaines. La Syrie a é révélé récemment à la Turquie l’existence de quelques opérations sensibles bien qu’elles n’aient pas été menées conjointement avec les autres acteurs régionaux. Mais il pourrait y a voir des requêtes de part et d’autre à propos des problèmes de sécurité. L’Iran et la Turquie ont accentué leur collaboration dans des domaines variés tels que l’économie, la sécurité, le commerce, l’éducation, l’énergie et la culture ces dernières années. Les deux parties se sont également régulièrement rencontrées pour des réunions et autres conférences politico-économiques ces derniers mois.
10 Octobre 2010
Monsieur Besir Atalay, Premier minister Turc rendra visite à son confère iranien à Téhéran dans les prochaines semaines afin de renforcer la coopération entre les deux pays dans la tutte contre le terrorisme. A la suite d’une rencontre avec son homologue Syrien dans la ville portuaire de Latakia , Monsieur Ataly a expliqué à la presse que les pays voisins devraient toujours entreprendre des opérations conjointes, en ajoutant que la Turquie et la Syries ne coopèrent pas seulement contre le terrorisme mais également contre le trafic de drogues et d’êtres humains. Il pourrait y avoir des opérations conjointes dans différents domaines. La Syrie a é révélé récemment à la Turquie l’existence de quelques opérations sensibles bien qu’elles n’aient pas été menées conjointement avec les autres acteurs régionaux. Mais il pourrait y a voir des requêtes de part et d’autre à propos des problèmes de sécurité. L’Iran et la Turquie ont accentué leur collaboration dans des domaines variés tels que l’économie, la sécurité, le commerce, l’éducation, l’énergie et la culture ces dernières années. Les deux parties se sont également régulièrement rencontrées pour des réunions et autres conférences politico-économiques ces derniers mois.
Ministre turque de l'intérieur Besir Atalay
Photo
   
 

Allemagne (Krauss-Maffei) Retour Menu
Krauss-Maffei Wegmann livre 20 chars de combat Leopard 2A4 mis à niveau au canada.

La société allemande Krauss-Maffei Wegmann (KMW) a remis le premier des 20 chars de combat LEOPARD CAN 2 A4M modernisés pour les Forces armées canadiennes ce 7 octobre 2010. La cérémonie a eu lieu en présence de représentante militaires canadiens, le vice-amiral Denis Rouleau, et le général des troupes blindées, le brigadier général Klaus Feldmann, ainsi que de nombreux autres dignitaires de l'armée canadienne et allemande dans le camp d’entraînement de Bergen près de Hanovre (Allemagne ). Ces chars de combat Leopard 2A4M seront prochainement déployés en Afghanistan.
Lire Plus

8 Octobre 2010
La société allemande Krauss-Maffei Wegmann (KMW) a remis le premier des 20 chars de combat LEOPARD CAN 2 A4M modernisés pour les Forces armées canadiennes ce 7 octobre 2010. La cérémonie a eu lieu en présence de représentante militaires canadiens, le vice-amiral Denis Rouleau, et le général des troupes blindées, le brigadier général Klaus Feldmann, ainsi que de nombreux autres dignitaires de l'armée canadienne et allemande dans le camp d’entraînement de Bergen près de Hanovre (Allemagne ). Ces chars de combat Leopard 2A4M seront prochainement déployés en Afghanistan.
Allemagne Krauss-Maffei Wegmann Leopard 2A4M allemand char de combat pour l'armée canadienne
Communiqué de presse
   
 

Allemagne (Rheinmetall) Retour Menu
Le char de combat principal Leopard 2A4 Rheinmetall pour la première fois en Afrique.

Marquant les débuts en Afrique du véhicule de combat Leopard 2A4, la firme allemande Rheinmetall Defence a profité de l'Africa Aerospace & Defence 2010 (AAD) se déroulant à Cape Town, pour mettre à l’épreuve l’un des meilleurs char de combat au monde. Les présentations quotidiennes sur une piste d'essai s'est avéré être une attraction majeure. Avec son excellente mobilité en tout-terrain, le Leopard 2A4 a clairement impressionné la foule. Rheinmetall développe et produit des véhicules blindés depuis plus de quarante ans. Le Leopard 2 continue d’être une référence mondiale pour les chars de combat modernes, avec plus de 3.600 exemplaires produits çà ce jour et en service dans 16 pays. Bien que Rheinmetall n'est pas le constructeur principal du Leopard 2, la société a néanmoins joué un rôle essentiel dans son développement et sa production. En outre, sur un total de 2.125 chars Leopard 2A4 produits, 977 ont été entièrement fabriqué par Rheinmetall à Kiel pour les forces armées allemandes et néerlandaises.
Lire Plus

8 Octobre 2010
Marquant les débuts en Afrique du véhicule de combat Leopard 2A4, la firme allemande Rheinmetall Defence a profité de l'Africa Aerospace & Defence 2010 (AAD) se déroulant à Cape Town, pour mettre à l’épreuve l’un des meilleurs char de combat au monde. Les présentations quotidiennes sur une piste d'essai s'est avéré être une attraction majeure. Avec son excellente mobilité en tout-terrain, le Leopard 2A4 a clairement impressionné la foule. Rheinmetall développe et produit des véhicules blindés depuis plus de quarante ans. Le Leopard 2 continue d’être une référence mondiale pour les chars de combat modernes, avec plus de 3.600 exemplaires produits çà ce jour et en service dans 16 pays. Bien que Rheinmetall n'est pas le constructeur principal du Leopard 2, la société a néanmoins joué un rôle essentiel dans son développement et sa production. En outre, sur un total de 2.125 chars Leopard 2A4 produits, 977 ont été entièrement fabriqué par Rheinmetall à Kiel pour les forces armées allemandes et néerlandaises.
Allemagne Rheinmetall Leopard 2A4 allemand char de combat principal au salon de défense d'Afrique AAD 2010
Communiqué de presse
   
 

Inde Retour Menu
Le Ministre russe de la défense en visite en Inde pour discuter d'une collaboration militaire bilatérale.

Le ministre russe de la défense Anatoli Serdioukov va discuter de la coopération militaire bilatérale avec l’Inde lors d'une visite de deux jours dans le pays à indiqué son porte-parole. "Le ministre russe de la Défense participera à la dixième réunion de la commission intergouvernementale russo-indienne sur la coopération militaire et technique" a déclaré aux journalistes le lieutenant-colonel Irina Kovalchuk. Elle a fait savoir que l’Inde et la Russie présenteront les activités de défense réalisées en 2009, et exposeront les tâches prioritaires dans le cadre d’un développement en matière de coopération militaire. "Après la réunion, les parties doivent signer le protocole final définissant les orientations fondamentales de la coopération militaire et technique bilatérale, en précisant les moyens à mettre en œuvre pour les projets en cours," a fait savoir Kovalchuk. Serdioukov lors de son entretien avec son homologue indien Arackaparambil Kurian Antony. Selon Kovalchuk, les principales questions à l'examen de la commission intergouvernementale sont la modernisation par la Russie du porte-avions Admiral Gorshkov pour la Marine Indienne, la fabrication sous licence de l’avion de combat Sukhoi Su-30MKI Flanker-H et du chars de combat T-90S en Inde.
07 Octobre 2010
Le ministre russe de la défense Anatoli Serdioukov va discuter de la coopération militaire bilatérale avec l’Inde lors d'une visite de deux jours dans le pays à indiqué son porte-parole. "Le ministre russe de la Défense participera à la dixième réunion de la commission intergouvernementale russo-indienne sur la coopération militaire et technique" a déclaré aux journalistes le lieutenant-colonel Irina Kovalchuk. Elle a fait savoir que l’Inde et la Russie présenteront les activités de défense réalisées en 2009, et exposeront les tâches prioritaires dans le cadre d’un développement en matière de coopération militaire. "Après la réunion, les parties doivent signer le protocole final définissant les orientations fondamentales de la coopération militaire et technique bilatérale, en précisant les moyens à mettre en œuvre pour les projets en cours," a fait savoir Kovalchuk. Serdioukov lors de son entretien avec son homologue indien Arackaparambil Kurian Antony. Selon Kovalchuk, les principales questions à l'examen de la commission intergouvernementale sont la modernisation par la Russie du porte-avions Admiral Gorshkov pour la Marine Indienne, la fabrication sous licence de l’avion de combat Sukhoi Su-30MKI Flanker-H et du chars de combat T-90S en Inde.
Inde armée indienne T-90S char de combat principal
Photo
   
 

Iran Retour Menu
Le Président iranien offre des armes à l'armée libanaise.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad prévoit de proposer des armes au Liban, ainsi qu’une aide pour le forage de puits pétrole et de la construction de bâtiments, lors de sa prochaine visite au Liban du 13 au 14 octobre. Au cours de son voyage, il prévoit de rencontrer les responsables du Hezbollah et de faire un discours public sur les négociations de paix israélo-palestinienne. Ahmadinejad a également prévu de reconnaître le Liban comme une base officielle iranienne au Moyen-Orient et de considérer le Sud Liban sous contrôle du Hezbollah comme "frontière de l'Iran avec Israël." L'Iran fourni armes et financement à son mandataire au Liban, le Hezbollah. De nombreux experts indiquent que l'Iran et le Hezbollah sont tellement enracinés dans la culture politique et militaire du Liban qu'ils peuvent influer sur les opérations militaires et leurs commandements. Le 4 août, un incident s’est déclaré à la frontière israélo-libanaise durant lequel un membre de l'armée libanaise a été touché, et un officier israélien tué. Un rapport de l'ONU a jugé le Liban comme responsable de l'incident. Après cet incident, le Congrès américain a décrété l’arrêt de la fourniture d’armes à l'armée libanaise. Le Liban allait refuser les armes des États-Unis si ils venaient avec des obligations, interdisant leur utilisation sur Israël. "L'Iran est maintenant intervenu officiellement afin de proposer des armes au président libanais Suleiman lors de sa prochaine visite" a déclaré Dr. Ely Karmon, un chercheur à l'Institut international israélien pour la lutte contre le terrorisme. Les responsables américains ont exprimé leurs désapprobations concernant le voyage d’Ahmadinejad au Liban.
06 Octobre 2010
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad prévoit de proposer des armes au Liban, ainsi qu’une aide pour le forage de puits pétrole et de la construction de bâtiments, lors de sa prochaine visite au Liban du 13 au 14 octobre. Au cours de son voyage, il prévoit de rencontrer les responsables du Hezbollah et de faire un discours public sur les négociations de paix israélo-palestinienne. Ahmadinejad a également prévu de reconnaître le Liban comme une base officielle iranienne au Moyen-Orient et de considérer le Sud Liban sous contrôle du Hezbollah comme "frontière de l'Iran avec Israël." L'Iran fourni armes et financement à son mandataire au Liban, le Hezbollah. De nombreux experts indiquent que l'Iran et le Hezbollah sont tellement enracinés dans la culture politique et militaire du Liban qu'ils peuvent influer sur les opérations militaires et leurs commandements. Le 4 août, un incident s’est déclaré à la frontière israélo-libanaise durant lequel un membre de l'armée libanaise a été touché, et un officier israélien tué. Un rapport de l'ONU a jugé le Liban comme responsable de l'incident. Après cet incident, le Congrès américain a décrété l’arrêt de la fourniture d’armes à l'armée libanaise. Le Liban allait refuser les armes des États-Unis si ils venaient avec des obligations, interdisant leur utilisation sur Israël. "L'Iran est maintenant intervenu officiellement afin de proposer des armes au président libanais Suleiman lors de sa prochaine visite" a déclaré Dr. Ely Karmon, un chercheur à l'Institut international israélien pour la lutte contre le terrorisme. Les responsables américains ont exprimé leurs désapprobations concernant le voyage d’Ahmadinejad au Liban.
Iran Président iranien Mahmoud Ahmadinejad
Photo
   
 

Algérie Retour Menu
Intensification de la collaboration dans le domaine militaire entre l'Algérie et la Russie.

La Russie et l'Algérie ont l'intention d'intensifier la coopération dans le domaine des armements, a annoncé le président Dmitri Medvedev lors d'une conférence de presse à l'issue de négociations à Alger avec son homologue Abdelaziz Bouteflika. Selon le président russe, toute coopération militaro-technique requiert nécessairement la confiance, et la coopération qui lie actuellement la Russie et l'Algérie est précisément fondée sur la confiance. "Cette coopération se poursuit depuis des dizaines d'années et se distingue par des montants substantiels. Nous sommes satisfaits de son développement", a déclaré le chef de l'Etat russe.
06 Octobre 2010
La Russie et l'Algérie ont l'intention d'intensifier la coopération dans le domaine des armements, a annoncé le président Dmitri Medvedev lors d'une conférence de presse à l'issue de négociations à Alger avec son homologue Abdelaziz Bouteflika. Selon le président russe, toute coopération militaro-technique requiert nécessairement la confiance, et la coopération qui lie actuellement la Russie et l'Algérie est précisément fondée sur la confiance. "Cette coopération se poursuit depuis des dizaines d'années et se distingue par des montants substantiels. Nous sommes satisfaits de son développement", a déclaré le chef de l'Etat russe.
Président algérien Abdelaziz Bouteflika et le Président russe Dmitry Medvedev à l'aéroport d'Alger
Photo
   
 

Pakistan Retour Menu
Attaques des convois de ravitaillement de l'OTAN par les talibans alliés à Al-Qaïda.

Les talibans alliés à Al-Qaïda ont incendié des camions de ravitaillement destinés aux 150.000 soldats de la force internationale en Afghanistan, la quatrième attaque de ce type en six jours. Le commando armé a déferlé mercredi matin sur le terminal de Quetta où étaient stationnés une quarantaine de poids-lourds. Un chauffeur a été tué par balles. Cette attaque intervient alors qu’Islamabad bloque les camions ravitailleurs dans le nord-ouest du pays en réaction à la mort de trois de ses soldats dans une attaque aérienne de l’Otan sur son sol.
06 Octobre 2010
Les talibans alliés à Al-Qaïda ont incendié des camions de ravitaillement destinés aux 150.000 soldats de la force internationale en Afghanistan, la quatrième attaque de ce type en six jours. Le commando armé a déferlé mercredi matin sur le terminal de Quetta où étaient stationnés une quarantaine de poids-lourds. Un chauffeur a été tué par balles. Cette attaque intervient alors qu’Islamabad bloque les camions ravitailleurs dans le nord-ouest du pays en réaction à la mort de trois de ses soldats dans une attaque aérienne de l’Otan sur son sol.
Camions de l'OTAN attaqués au Pakistan par des Talibans pakistanais. Video source Euronews
   
 

Etats Unis (Navistar) Retour Menu
Navistar gagne un contrat pour la livraison de 38 camions tracteurs du type International® 5000-MV.

Navistar Defense, LLC a annoncé aujourd’hui avoir reçu une commande d’un montant de 18,9 millions de dollars pour la livraison de 38 camions lourds tracteurs du type International® 5000-MV, pour le compte de la marine américaine. C’est le premier contrat de Navistar pour l’US Navy, incluant trois options pour des commandes additionnels. Ces véhicules incorporent une série de solutions de blindage dérivés du véhicule MRAP International MaxxPro. Ce nouveau véhicule est équipé d’une transmission manuel à 18 vitesses et d’un moteur MaxxForce® D 13L. “Nous apprécions la décision de la Navy dans la sélection de notre véhicule“, a indiqué Archie Massicotte, Président de Navistar Defense. Une version similaire du camion 5000-MV HTT est utilisée par l’armée américaine et deux pays du Golfe pour transporter les chars à travers le Nord du désert d’Arabie Saoudite. Environ 600 unités de ce véhicule sont en service, dont une partie au sein des forces armées irakiennes. La production des véhicules HTT va commencer début 2012. Des pièces détachées et de l’entraînement sont inclus dans le contrat.
06 Octobre 2010
Navistar Defense, LLC a annoncé aujourd’hui avoir reçu une commande d’un montant de 18,9 millions de dollars pour la livraison de 38 camions lourds tracteurs du type International® 5000-MV, pour le compte de la marine américaine. C’est le premier contrat de Navistar pour l’US Navy, incluant trois options pour des commandes additionnels. Ces véhicules incorporent une série de solutions de blindage dérivés du véhicule MRAP International MaxxPro. Ce nouveau véhicule est équipé d’une transmission manuel à 18 vitesses et d’un moteur MaxxForce® D 13L. “Nous apprécions la décision de la Navy dans la sélection de notre véhicule“, a indiqué Archie Massicotte, Président de Navistar Defense. Une version similaire du camion 5000-MV HTT est utilisée par l’armée américaine et deux pays du Golfe pour transporter les chars à travers le Nord du désert d’Arabie Saoudite. Environ 600 unités de ce véhicule sont en service, dont une partie au sein des forces armées irakiennes. La production des véhicules HTT va commencer début 2012. Des pièces détachées et de l’entraînement sont inclus dans le contrat.
Etats Unis Navistar 5000-MV HTT américain camion tracteur lourd
Photo
   
 

Pays-Bas Retour Menu
Premier tir d'un missile sol-air AMRAAM pour l'armée néerlandaise.

L'armée néerlandaise introduit le missile sol-air AMRAAM (Surface-Launched Amraam) dans ses unités de défense anti-aérienne, et a récemment effectué son premier tir en Norvège. (Photo du département de la défense Néerlandais) L'artillerie de défense aérienne de l'armée néerlandaise a effectué le premier lancement d’un missile sol-air AMRAAM (Advanced Medium-Range Air-to-Air Missile) depuis la presqu'île d’Andøya en Norvège. Les unités d’artillerie de défense anti-aérienne travaillent sur ce premier lancement depuis l'introduction du missile au début de 2009. Le but de ce premier exercice de tir était de tester l'intégration de l'arme au sein des forces antiaériennes de l’armée des Pays-Bas . Ce système de missile est destiné à lutter contre les menaces aériennes à basse et moyenne altitude. Le AMRAAM couvre les secteurs à moyennes et haute altitude à des distances allant jusqu'à 75 km, tandis que le missile Stinger (tiré depuis l’épaule) couvre les secteurs de basse altitude. Le AMRAAM est équipé de son propre radar, et peut engager toutes cibles de façon autonome. Après des mois de procédures et de formations, cette semaine a vu le premier tir réel du missile sol-air AMRAAM. Le missile a une longueur de 4 mètres, et peut atteindre une vitesse de 5.000 km/h. Son tir n'est autorisé qu’en Norvège et aux États-Unis. Outre l’utilisation du missile, l'unité s’est entrainée à pratiquer toutes les règles d’engagement dans son ensemble. Le radar génère une image de l'espace aérien jusqu'au moment du tir, qui se fait en appuyant simplement sur un bouton. Le missile touche sa cible bien au-delà de la portée visuelle. Plus de 100 militaires et du personnel logistique ont été impliqués dans le lancement.
05 Octobre 2010
L'armée néerlandaise introduit le missile sol-air AMRAAM (Surface-Launched Amraam) dans ses unités de défense anti-aérienne, et a récemment effectué son premier tir en Norvège. (Photo du département de la défense Néerlandais) L'artillerie de défense aérienne de l'armée néerlandaise a effectué le premier lancement d’un missile sol-air AMRAAM (Advanced Medium-Range Air-to-Air Missile) depuis la presqu'île d’Andøya en Norvège. Les unités d’artillerie de défense anti-aérienne travaillent sur ce premier lancement depuis l'introduction du missile au début de 2009. Le but de ce premier exercice de tir était de tester l'intégration de l'arme au sein des forces antiaériennes de l’armée des Pays-Bas . Ce système de missile est destiné à lutter contre les menaces aériennes à basse et moyenne altitude. Le AMRAAM couvre les secteurs à moyennes et haute altitude à des distances allant jusqu'à 75 km, tandis que le missile Stinger (tiré depuis l’épaule) couvre les secteurs de basse altitude. Le AMRAAM est équipé de son propre radar, et peut engager toutes cibles de façon autonome. Après des mois de procédures et de formations, cette semaine a vu le premier tir réel du missile sol-air AMRAAM. Le missile a une longueur de 4 mètres, et peut atteindre une vitesse de 5.000 km/h. Son tir n'est autorisé qu’en Norvège et aux États-Unis. Outre l’utilisation du missile, l'unité s’est entrainée à pratiquer toutes les règles d’engagement dans son ensemble. Le radar génère une image de l'espace aérien jusqu'au moment du tir, qui se fait en appuyant simplement sur un bouton. Le missile touche sa cible bien au-delà de la portée visuelle. Plus de 100 militaires et du personnel logistique ont été impliqués dans le lancement.
Pays-Bas armée néerlandaise AMRAAM système de missile sol-air défense antiaérienne
Photo
   
 

France (HGH) Retour Menu
La camera panoramique infrarouge Vigiscan de la société française HGH , la solution ultime pour la protection périmétrique sur longue distance.

Dans le monde entier, les problématiques de sécurité ont de plus en plus d’importance dans le contexte politico-économique actuel. Autrefois réservées au secteur de la Défense, les technologies de pointe pour la surveillance de site sont désormais réclamées dans de nombreux secteurs d’activités. L’imagerie thermique infrarouge fait partie de ces technologies car elle a prouvé son efficacité depuis de nombreuses années dans le domaine militaire. Elle permet notamment de faire la surveillance continue d’une zone en restituant une image de qualité strictement identique le jour ou la nuit, et très peu dégradée par les perturbations météorologiques (pluie, brouillard…) contrairement aux systèmes dans le spectre visible.
Lire Plus
05 Octobre 2010
Dans le monde entier, les problématiques de sécurité ont de plus en plus d’importance dans le contexte politico-économique actuel. Autrefois réservées au secteur de la Défense, les technologies de pointe pour la surveillance de site sont désormais réclamées dans de nombreux secteurs d’activités. L’imagerie thermique infrarouge fait partie de ces technologies car elle a prouvé son efficacité depuis de nombreuses années dans le domaine militaire. Elle permet notamment de faire la surveillance continue d’une zone en restituant une image de qualité strictement identique le jour ou la nuit, et très peu dégradée par les perturbations météorologiques (pluie, brouillard…) contrairement aux systèmes dans le spectre visible.
France Industrie de défense française Vigiscan HGH caméra infrarouge panoramique longue distance
F iche technique
Photos - Vidéo
   
 

Israël (Elbit Systems) Retour Menu
Elbit Systems gagne un contrat d'une valeur approximative de 56$ millions pour la mise à niveau d'un char de combat d'un pays d'Asie.

Elbit Systems annoncé ce 03 octobre 2010, avoir gagné un contrat d’une valeur approximative de $56 millions pour la mise à niveau d’un char de combat pour un client en Asie. Dans le cadre de ce contrat, le projet de mise à niveau de ce char inclut l’installation d’un système de gestion avancé de combat, et des systèmes de surveillance et d’observation. Le projet devrait se déroulé sur une période de deux ans. Joseph Ackerman, Président Directeur Général d’Elbit Systems a indiqué, "Le choix de ce pays d’Asie, pour la mise à niveau de son char de combat, a été renforcé par des projets antérieurs du même type réalisés avec succès, attesté par le haut niveau de satisfaction d’autres clients, et par la fiabilité et les performances de nos systèmes.". Ackerman a ajouté, que d’autres divisions de Elbit Systems seraient partenaires dans l’exécution de ce nouveau contrat, et que la synergie des différents unités du groupe Elbit Systems serait utilisé pour répondre aux besoins du client, dans la réalisation d’un projet commun du début jusqu’à la fin.
03 Octobre 2010
Elbit Systems annoncé ce 03 octobre 2010, avoir gagné un contrat d’une valeur approximative de $56 millions pour la mise à niveau d’un char de combat pour un client en Asie. Dans le cadre de ce contrat, le projet de mise à niveau de ce char inclut l’installation d’un système de gestion avancé de combat, et des systèmes de surveillance et d’observation. Le projet devrait se déroulé sur une période de deux ans. Joseph Ackerman, Président Directeur Général d’Elbit Systems a indiqué, "Le choix de ce pays d’Asie, pour la mise à niveau de son char de combat, a été renforcé par des projets antérieurs du même type réalisés avec succès, attesté par le haut niveau de satisfaction d’autres clients, et par la fiabilité et les performances de nos systèmes.". Ackerman a ajouté, que d’autres divisions de Elbit Systems seraient partenaires dans l’exécution de ce nouveau contrat, et que la synergie des différents unités du groupe Elbit Systems serait utilisé pour répondre aux besoins du client, dans la réalisation d’un projet commun du début jusqu’à la fin.
Elbit Systems Israel Israeli Defense Industry
   
 

Afghanistan Retour Menu
Les effectifs de l'armée afghane pourrait atteindre 240.000 hommes dans les prochaines années.

Actuellement, les effectifs de l'armée afghane sont portés à 140.000 personnes, a annoncé dimanche le porte-parole du ministère afghan de la Défense, le général Zahir Azimi lors d'une conférence de presse à Kaboul. Selon lui, vers juin 2011, l'armée afghane comptera 171.600 militaires pour porter ultérieurement ses effectifs à 240.000 personnes. Quant à la police, le nombre de policiers sera augmenté de 109.000 actuels à 240.000. De cette façon, les forces de la sécurité nationale compteront 400.000, a précisé le général. En évoquant la situation dans la province de Kunduz (nord de l'Afghanistan), le général a déclaré que "nous ne permettrons de transformer la province nord de Kunduz en un centre d'activité terroriste en Afghanistan". Selon le gouverneur de Kunduz, la province autrefois très calme, est en train de se transformer en un centre d'activité des talibans et des terroristes en provenance de la Tchétchénie, de l'Ouzbékistan et du Pakistan, plus de 40% du territoire de la province étant contrôlé par les talibans. Le porte-parole de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) en Afghanistan Josef Blotz, présent à la conférence de presse, a indiqué qu'il y avait 45.000 militaires étrangers faisant leur service au nord de l'Afghanistan.
03 Octobre 2010
Actuellement, les effectifs de l'armée afghane sont portés à 140.000 personnes, a annoncé dimanche le porte-parole du ministère afghan de la Défense, le général Zahir Azimi lors d'une conférence de presse à Kaboul. Selon lui, vers juin 2011, l'armée afghane comptera 171.600 militaires pour porter ultérieurement ses effectifs à 240.000 personnes. Quant à la police, le nombre de policiers sera augmenté de 109.000 actuels à 240.000. De cette façon, les forces de la sécurité nationale compteront 400.000, a précisé le général. En évoquant la situation dans la province de Kunduz (nord de l'Afghanistan), le général a déclaré que "nous ne permettrons de transformer la province nord de Kunduz en un centre d'activité terroriste en Afghanistan". Selon le gouverneur de Kunduz, la province autrefois très calme, est en train de se transformer en un centre d'activité des talibans et des terroristes en provenance de la Tchétchénie, de l'Ouzbékistan et du Pakistan, plus de 40% du territoire de la province étant contrôlé par les talibans. Le porte-parole de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) en Afghanistan Josef Blotz, présent à la conférence de presse, a indiqué qu'il y avait 45.000 militaires étrangers faisant leur service au nord de l'Afghanistan.
Afghanistan armée afghane puissance militaire équipements et véhicules
   
 

Iran Retour Menu
L'Iran dévoile plusieurs nouveaux systèmes électroniques, radars et optiques.

Le Ministère iranien de la défense a dévoilé ce dimanche 03 septembre 2010, plusieurs dizaines de systèmes électroniques, optiques et radars à l’occasion de la semaine de la défense, qui commémore les sacrifices iraniens lors des huit ans de guerre avec l’Irak. Lors de cette cérémonie, qui était présidée par le Ministre Iranien de la défense, le Général de Brigade Ahmad Vahidi, la société Shiraz Electronic Industries, une division de la société Iranienne d’électronique du Ministère de la défense, a dévoilé 20 projets de systèmes électroniques, optiques et radars. "Grâce aux efforts de nos experts et l’expertise de notre industrie de l’électronique, nous sommes parvenu à remettre 10 systèmes électroniques aux forces armées, inaugurer 7 lignes de production, et dévoiler 3 nouveaux systèmes électroniques de radar. ", a indiqué Vahidi lors de cette cérémonie. Le Ministre de la défense a ajouté, que les ces différents systèmes ont été développés pour différents utilisations, comprenant la guerre électronique, les technologies de détection radar, le guidage et la navigation de bombe et les technologies d’armement. Ces projets incluent également une utilisation dans le cadre de guerre électronique pour les navires de guerre, des radars pour la protection des aéroports, la défense antiaérienne, la détection infrarouge, des dispositifs de surveillance et d’écoute clandestine.
03 Octobre 2010
Le Ministère iranien de la défense a dévoilé ce dimanche 03 septembre 2010, plusieurs dizaines de systèmes électroniques, optiques et radars à l’occasion de la semaine de la défense, qui commémore les sacrifices iraniens lors des huit ans de guerre avec l’Irak. Lors de cette cérémonie, qui était présidée par le Ministre Iranien de la défense, le Général de Brigade Ahmad Vahidi, la société Shiraz Electronic Industries, une division de la société Iranienne d’électronique du Ministère de la défense, a dévoilé 20 projets de systèmes électroniques, optiques et radars. "Grâce aux efforts de nos experts et l’expertise de notre industrie de l’électronique, nous sommes parvenu à remettre 10 systèmes électroniques aux forces armées, inaugurer 7 lignes de production, et dévoiler 3 nouveaux systèmes électroniques de radar. ", a indiqué Vahidi lors de cette cérémonie. Le Ministre de la défense a ajouté, que les ces différents systèmes ont été développés pour différents utilisations, comprenant la guerre électronique, les technologies de détection radar, le guidage et la navigation de bombe et les technologies d’armement. Ces projets incluent également une utilisation dans le cadre de guerre électronique pour les navires de guerre, des radars pour la protection des aéroports, la défense antiaérienne, la détection infrarouge, des dispositifs de surveillance et d’écoute clandestine.
L'Iran dévoile plusieurs nouveaux systèmes éléctroniques, radars et optiques pour l'armée iranienne
   
 

France (Thales) Retour Menu
Thales dévoile le PROJET CYTOON – une nouvelle étape décisive dans sa collaboration avec la Force de Défense Nationale d’Afrique du Sud.

Thales Defence Systems, l’intégrateur des systèmes Thales en Afrique du Sud, a livré à la Force de défense nationale d’Afrique du Sud (South Africa National Defence Force – SANDF) un système intégré d’intelligence tactique appelé PROJET CYTOON. Ce système, conçu pour équiper une unité tactique de renseignement, surveillance, acquisition de cibles et reconnaissance (Intelligence, Surveillance, Target Acquisition and Reconnaissance - ISTAR), a été développé pour répondre à de nombreuses exigences telles que l’intelligence tactique, la sécurité intérieure et la surveillance des frontières. Thales fournit différents senseurs (radars, senseurs optiques, etc.) ainsi qu’un logiciel développé spécialement pour une utilisation multi-senseurs, pour des infrastructures déployables sur théâtre d’opérations et pour des communications tactiques dédiées. Thales s’est associé à de nombreux partenaires locaux et internationaux dont les produits ont également été intégrés. Le système ainsi conçu a répondu aux exigences spécifiques de la SANDF en matière de renseignements, et ce faisant, est devenu une référence sans équivalent mondial dans le domaine des systèmes de collecte de renseignements. Le PROJET CYTOON, référence essentielle du savoir-faire du système global de Thales Comm@nder Intel, est terminé et fin prêt pour sa validation par la SANDF. Des tests opérationnels sont en cours avant la livraison du système à la SANDF. Le système sera bientôt complété par la livraison d’un sous-système de formation qui répondra aux besoins spécifiques en entraînement de l’unité de renseignement de l’Armée Sud-Africaine.
03 Octobre 2010
Thales Defence Systems, l’intégrateur des systèmes Thales en Afrique du Sud, a livré à la Force de défense nationale d’Afrique du Sud (South Africa National Defence Force – SANDF) un système intégré d’intelligence tactique appelé PROJET CYTOON. Ce système, conçu pour équiper une unité tactique de renseignement, surveillance, acquisition de cibles et reconnaissance (Intelligence, Surveillance, Target Acquisition and Reconnaissance - ISTAR), a été développé pour répondre à de nombreuses exigences telles que l’intelligence tactique, la sécurité intérieure et la surveillance des frontières. Thales fournit différents senseurs (radars, senseurs optiques, etc.) ainsi qu’un logiciel développé spécialement pour une utilisation multi-senseurs, pour des infrastructures déployables sur théâtre d’opérations et pour des communications tactiques dédiées. Thales s’est associé à de nombreux partenaires locaux et internationaux dont les produits ont également été intégrés. Le système ainsi conçu a répondu aux exigences spécifiques de la SANDF en matière de renseignements, et ce faisant, est devenu une référence sans équivalent mondial dans le domaine des systèmes de collecte de renseignements. Le PROJET CYTOON, référence essentielle du savoir-faire du système global de Thales Comm@nder Intel, est terminé et fin prêt pour sa validation par la SANDF. Des tests opérationnels sont en cours avant la livraison du système à la SANDF. Le système sera bientôt complété par la livraison d’un sous-système de formation qui répondra aux besoins spécifiques en entraînement de l’unité de renseignement de l’Armée Sud-Africaine.
France French Defense Industry Thales
   
 

Biélorussie Retour Menu
La Biélorussie souhaite acquérir le système missile de défense antiaérien russe S-400.

La Biélorussie souhaite acquérir le nouveau système de missiles sol-air russes S-400 Triumph, a annoncé vendredi aux journalistes le vice-président du Comité d'Etat militaro-industriel biélorusse Alexandre Soloninko. Minsk envisage d'acheter à Moscou des systèmes de défense antimissile, a indiqué le responsable avant d'ajouter que les missiles sol-air russes comptaient parmi les meilleurs au monde. Pourtant, l'exportation des S-400 n'est pas officiellement à l'ordre du jour pour la Russie. Le vice-ministre russe de l'Industrie et du Commerce Iouri Borissov avait auparavant indiqué que tant que les Forces armées russes ne seraient pas suffisamment équipées en missiles de type S-400, il serait prématuré d'envisager l'exportation de ces derniers. "Toutefois cela figure dans nos projets. Les départements (russes, ndlr) d'exportation d'armements reçoivent déjà des commandes", a-t-il ajouté. Fin février 2008, le ministre biélorusse de la Défense, Leonid Maltsev, a annoncé que dans le cadre du programme de modernisation de l'armée biélorusse, Minsk envisageait de se procurer des S-400. L'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport a déclaré en mai 2009 que l'achat de système S-400 relevait de compétence d'une commission intergouvernementale russo-biélorusse et que cette décision n'était pas encore prise.
01 Octobre 2010
La Biélorussie souhaite acquérir le nouveau système de missiles sol-air russes S-400 Triumph, a annoncé vendredi aux journalistes le vice-président du Comité d'Etat militaro-industriel biélorusse Alexandre Soloninko. Minsk envisage d'acheter à Moscou des systèmes de défense antimissile, a indiqué le responsable avant d'ajouter que les missiles sol-air russes comptaient parmi les meilleurs au monde. Pourtant, l'exportation des S-400 n'est pas officiellement à l'ordre du jour pour la Russie. Le vice-ministre russe de l'Industrie et du Commerce Iouri Borissov avait auparavant indiqué que tant que les Forces armées russes ne seraient pas suffisamment équipées en missiles de type S-400, il serait prématuré d'envisager l'exportation de ces derniers. "Toutefois cela figure dans nos projets. Les départements (russes, ndlr) d'exportation d'armements reçoivent déjà des commandes", a-t-il ajouté. Fin février 2008, le ministre biélorusse de la Défense, Leonid Maltsev, a annoncé que dans le cadre du programme de modernisation de l'armée biélorusse, Minsk envisageait de se procurer des S-400. L'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport a déclaré en mai 2009 que l'achat de système S-400 relevait de compétence d'une commission intergouvernementale russo-biélorusse et que cette décision n'était pas encore prise.
Russie armée russe
S-400 système de missile sol-air antiaérien
Fiche technique
Photos - Vidéo
   
 

Etats Unis (General Dynamics) Retour Menu
General Dynamics gagne un contrat pour la production de lance-grenade de 40 mm MK47.

Un contrat d’une valeur de $24.9 millions a été attribué à General Dynamics Armament and Technical Products de la part de l’armée américaine, pour la production du lance-grenade MK47 d’un calibre de 40 mm. Le contrat concerne une vente militaire vers l’étranger, qui inclut un total de 130 systèmes MK47, ainsi qu’un système vidéo de visée, des pièces détachées et du support technique. La livraison est prévue de commencer en janvier 2012, et d’être terminée en août 2012. Le MK47 est un lance-grenade automatique d’un calibre de 40 mm, qui est très fiable, adapté aux unités mobiles et tactiques de l’infanterie, avec des capacités de destruction de cibles légèrement protégés. Le MK47 a montré ses qualités de précision de tir au combat, avec comme résultat un coup tiré, un coup au but. Le MK47 est également connu sous l’appellation de STRIKER40, il est capable de tirer des munitions explosives. General Dynamics est en partenariat avec la société américaine Raytheon pour fabriquer le système léger vidéo de contrôle de tir, qui permet la détection, la reconnaissance et le tir sur les cibles.
01 Octobre 2010
Un contrat d’une valeur de $24.9 millions a été attribué à General Dynamics Armament and Technical Products de la part de l’armée américaine, pour la production du lance-grenade MK47 d’un calibre de 40 mm. Le contrat concerne une vente militaire vers l’étranger, qui inclut un total de 130 systèmes MK47, ainsi qu’un système vidéo de visée, des pièces détachées et du support technique. La livraison est prévue de commencer en janvier 2012, et d’être terminée en août 2012. Le MK47 est un lance-grenade automatique d’un calibre de 40 mm, qui est très fiable, adapté aux unités mobiles et tactiques de l’infanterie, avec des capacités de destruction de cibles légèrement protégés. Le MK47 a montré ses qualités de précision de tir au combat, avec comme résultat un coup tiré, un coup au but. Le MK47 est également connu sous l’appellation de STRIKER40, il est capable de tirer des munitions explosives. General Dynamics est en partenariat avec la société américaine Raytheon pour fabriquer le système léger vidéo de contrôle de tir, qui permet la détection, la reconnaissance et le tir sur les cibles.
Etats Unis MK47 ALGL lance-grenade automatique de 40 mm
Photo
   
 

Emirats Arabes Unis Retour Menu
Les Emirats Arabes Unis intéressés par l'acquisition du véhicule Oshkosh M-ATV MRAP.

Les ventes vers l’étranger sont d’une importance capitale pour la société américaine Oshkosh, le véhicule M-ATV pourrait être vendu aux Emirats Arabes Unis, d’après une information de la société. Les Emirats Arabes Unis ont montré de l’intérêt à acheter le véhicule M-ATV de la catégorie MRAP (véhicule à protection contre les mines), a indiqué John Bryant, vice président et directeur général du Programme Marine Corps chez Oshkosh. Le M-ATV a été développé dans le cadre d’un besoin urgent opérationnel pour les forces américaines déployées en Afghanistan. Il y a actuellement 8.108 véhicules sous contrat avec Oshkosh et l’armée américaine.
01 Octobre 2010
Les ventes vers l’étranger sont d’une importance capitale pour la société américaine Oshkosh, le véhicule M-ATV pourrait être vendu aux Emirats Arabes Unis, d’après une information de la société. Les Emirats Arabes Unis ont montré de l’intérêt à acheter le véhicule M-ATV de la catégorie MRAP (véhicule à protection contre les mines), a indiqué John Bryant, vice président et directeur général du Programme Marine Corps chez Oshkosh. Le M-ATV a été développé dans le cadre d’un besoin urgent opérationnel pour les forces américaines déployées en Afghanistan. Il y a actuellement 8.108 véhicules sous contrat avec Oshkosh et l’armée américaine.
Etats Unis Oshkosh
M-ATV MRAP américain véhicule blindé à roues avec protection contre les mines
Fiche technique
Photos - Vidéo
   
 

Etats Unis (Force Protection) Retour Menu
Force Protection se prépare à lancer son véhicule Ocelot sur le marché américain.

Après avoir récemment gagné un appel d’offre britannique avec son véhicule Ocelot, la société américaine Force protection se prépare à aller vers le marché américain. Force Protection a déjà présenté le véhicule Ocelot à l’armée américaine et au Corps des Marines, mais la société cherche à sécuriser sa réussite avec le programme britannique de véhicule léger protégé de patrouille, avnat de se lancer officiellement sur le marché américain, a indiqué Randy Hutcherson, chef officier opérationnel chez Force protection. L’Ocelot qui a un poids de seulement 7.500 kg, peut être équipé de différents niveau de protection, permettant une adaptation rapide pour différents rôles et missions. Force Protection Europe et la société britannique Ricardo ont développé conjointement le véhicule en fonction des besoins et demandes de l’armée britannique. D’après des sources industriels, le Corps des Marines américain pourrait évaluer l’Ocelot comme solution alternative de véhicule léger et moins couteux, par rapport au JLTV (Joint Light Tactical Vehicle), le remplaçant du Humvee pour l’armée américaine. D’après monsieur Randy Hutcherson, l’Ocelot devrait subir quelques modifications avant d’être prêt à être vendu au Corps des Marines US. Par exemple, il a été conçu pour une conduite à droite. Son poids deevrait subir quelque ajustement pour correspondre aux besoins des contraintes du Corps des marines US pour le transport amphibie. Le véhicule Ocelot est également un candidat pour le programme JLTV australien, ou le gouvernement poursuit un développement parallèle pour 1.300 nouveaux véhicules protégés à haute mobilité. Tout en participant au programme américain JLTV, le gouvernement australien évalue l’option de développé et produire un véhicule localement, qui inclut la participation des sociétés Thales avec le Hawkei, General Dynamics avec le Eagle IV, et Force Protection avec l’Ocelot.
01 Octobre 2010
Après avoir récemment gagné un appel d’offre britannique avec son véhicule Ocelot, la société américaine Force protection se prépare à aller vers le marché américain. Force Protection a déjà présenté le véhicule Ocelot à l’armée américaine et au Corps des Marines, mais la société cherche à sécuriser sa réussite avec le programme britannique de véhicule léger protégé de patrouille, avnat de se lancer officiellement sur le marché américain, a indiqué Randy Hutcherson, chef officier opérationnel chez Force protection. L’Ocelot qui a un poids de seulement 7.500 kg, peut être équipé de différents niveau de protection, permettant une adaptation rapide pour différents rôles et missions. Force Protection Europe et la société britannique Ricardo ont développé conjointement le véhicule en fonction des besoins et demandes de l’armée britannique. D’après des sources industriels, le Corps des Marines américain pourrait évaluer l’Ocelot comme solution alternative de véhicule léger et moins couteux, par rapport au JLTV (Joint Light Tactical Vehicle), le remplaçant du Humvee pour l’armée américaine. D’après monsieur Randy Hutcherson, l’Ocelot devrait subir quelques modifications avant d’être prêt à être vendu au Corps des Marines US. Par exemple, il a été conçu pour une conduite à droite. Son poids deevrait subir quelque ajustement pour correspondre aux besoins des contraintes du Corps des marines US pour le transport amphibie. Le véhicule Ocelot est également un candidat pour le programme JLTV australien, ou le gouvernement poursuit un développement parallèle pour 1.300 nouveaux véhicules protégés à haute mobilité. Tout en participant au programme américain JLTV, le gouvernement australien évalue l’option de développé et produire un véhicule localement, qui inclut la participation des sociétés Thales avec le Hawkei, General Dynamics avec le Eagle IV, et Force Protection avec l’Ocelot.
Etats Unis Force protection Ocelot LPPV véhicule léger protégé de patrouille
Fiche technique
Photos - Vidéo
   

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.