T-54 T-55 Description pictures gallery main battle tank T-54 T-55 Russian Army Russia.

a
 
 
 T-55 Char de combat principal
 

 


Description

Identification

Détails à observer

Galerie Photos

 
 
a
Description
Le T-54 soviétique est un dérivé du char moyen T-44qui, en raison de ses nombreux défauts, ne fut livré qu'en petites quantités entre 1945 et 1949. Les premiers prototypes datent de 1946, mais la fabrication en série ne commença que plusieurs années plus tard. En 1980, lorsque les chaînes furent reconverties au montage du modèle amélioré T-55, plus de 50 000 T-54 avaient été assemblés, une production record pour l'ex U.R.S.S. de l'après guerre. Des modèles polonais et tchécoslovaques, destinés aux marchés intérieurs et extérieurs, avaient également vu le jour, ainsi q'une adaptation chinoise, le Type 59. Le T-54 et le T-55, devaient par la suite servir de base de développement du T-62. La coque du T-54, entièrement corroyée, était divisée en trois caissons : la cabine de pilotage à l'avant, le poste de combat au centre, et le compartiment moteur à l'arrière. Une caractéristique originale du T-54 était sa mitrailleuse de 7,62 mm montée au milieu du glacis avant et commandée par un bouton placé à la droite du pilote. Le chef de char et le canonnier étaient placés à gauche de la tourelle, et le pourvoyeur à droite. La tourelle était en métal moulé, avec un toit soudé. Les principaux points faibles du T-54 étaient son moteur et sa transmission, qui s'avérèrent très peu fiables. L'armement principal se composait d'un canon de 100 mm, dérivé d'une pièce de marine du même calibre, dont une version légèrement modifiée équipait aussi le le chasseur de chars SU-100 de la Seconde Guerre mondiale. Un équipage bien entraîné pouvait tirer environ quatre coups à la minute. Les projectiles disponibles étaient divers : AP-T, APC-T, HE, HE à fragmentation, HEAT-FS et HV APDS-T. Ce dernier type, mis en service peu de temps après le début de la fabrication du T-54, pouvait perforer plus de 200 mm de blindage à une distance de 1 000 m. La dotation en munitions était de trente-quatre coups, ce qui était peu peu rapport aux chars occidentaux de la même époque. Autre inconvénient majeur du T-54 : sa bouche à feu ne pouvait pointer en site au-delà de - 4°, ce qui interdisait le tir sur un terrain en pente (par exemple le flanc d'une colline). Le T-54 était doté de deux mitrailleuses de 7,62 mm (l'une placée en proue, l'autre coaxiale de la pièce principale) et d'une mitrailleuse DShKM de 12,7 mm montée sur l'écoutille du pourvoyeur. Le char n'était pas équipé de tubes à fumigènes, et il produisait un rideau de fumée en injectant du fuel dans le pot d'échappement gauche, juste au-dessus de la chenille. Le T-54 fit l'objet d'amélioration constantes. Ce furent successivement le T-54A, dont le canon de 100 mm était stabilisé dans le plan vertical ; le T-54B, premier char de série à être doté d'un système de vision nocturne à infrarouges ( qui fut par la suite monté sur des engins plus anciens) et dont la pièce était stabilisée dans les plans vertical et horizontal; le T-54C, dont les premiers modèles étaient dépourvus de mitrailleuse antiaérienne. Le T-55, qui fint par remplacer le T-54 à la fin des années cinquante, marquait un progrès encore plus sensible, avec ses nouvelles mitrailleuses de 7,62 mm, sa dotation en munitions accrue et son équipement NBC. La famille du T-54 a donné naissance à un très grand nombre d'engins : chars lance-flamme; blindés d'échelon; poseurs de pont; blindés de dépannage équipés de grues hydrauliques et de pelles avant; véhicules de déminage à rouleaux, à bêches et à systèmes assistés par fusée, etc. Les T-54 et les T-55 ont toujours été améliorés et sont maintenant équipés de système de contrôle de tir, dont un un télémètre laser. Les T-54 et les T-55 ont été fréquemment utilisés en opérations au Moyent-Orient, en Afrique du Nord, en Angola et en Asie.
Variantes principales :
T-54A, avec canon stabilisé et extracteur de fumée
T-54AK : véhicule de commandement
T-54B :  avec système de vision nocturne IR
T-54M : nouveau moteur de 580 ch, pas de coupole chargeur, canon stabilisé
T-54C  sans mitrailleuse AA
T-55 :  nouvelle tourelle, avec nouvelles mitrailleuses 7.62 mm et équipement N.B.C.
T-55A : protection anti-radiation, et une mitrailleuse antiaérienne de 12,7 mm
T-55K : véhicule de commandement ( T-55K1 et T-55K2)
T-55M : possède un upgrade permettant le tir de missile antichar AT-10 Stabber, plus d'autres équipements
T-55M-1 : blindage passif en plus
T-55AM2B : blindage réactif , système de contrôle de tir laser et autres nouveaux équipements.
T-55MV : avec blindage réactif explosif
T-55AM-1 : upgrade pour tirer les missiles AT-10 Stabber, plus blindage passif
T-55AD : avec contre mesure électronique
T-55AD-1 : même modification que pour les modèles précédents, mais avec un nouveau moteur
TO-55 : version lance flamme
T-55 :  avec système anti-mine
T-54 ARV : véhicule de maintenance et de réparation
T-54 AVLB : poseur de pont ( BLG-60)
IMR : véhicule blindé de combat du génie
 
Armement
Mitrailleuse de 12,7mm, mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm et canon de 100 mm.
Pays utilisateurs
Russie, Afghanistan, Algérie, Angola, Bangladesh, Bulgarie, Chine, Chypre, Corée du Nord, Cuba, Égypte, Finlande, Hongrie, Inde, Irak, Israël, Libye, Maroc, Mongolie, OLP, Ouganda, Pakistan, Pérou, Pologne, Roumanie, Somalie, Soudan, Syrie, Tchécoslovaquie, Vietnam,Yémen du Nord et Sud, et Yougoslavie
Equipage
4 hommes
Equipements
Générateur de fumée par injection de fuel dans le pot d'échappement.
Schnorkel pour le T-55
Blindage
170 mm maximum
a
Poids

36.000 kg
a
a
a
a
a
a

Vitesse
48 km/h
Autonomie
500 km
a
a
 
 
Identification

 Retour Menu

Armement
Évacuateur de fumée au bout du canon ou pas d'évacuateur de fumée.
Tourelle
en forme de poêle renversée. Barres de maintien droites à l'avant et arrondies à l'arrière. Système de visée ovale à gauche du canon. Un gros phare IR est placé à droite du canon, légèrement décalé vers le haut. L'écoutille de droite est légèrement bombée. Un petit phare à lumière blanche est placée devant l'écoutille de gauche.
Châssis
est de forme rectangulaire, avec sur les flancs des boîtes de transport, a l'arrière gauche se trouve le système d'échappement. A l'avant gauche et droit , on trouve des gardes boues , sur lesquels sont dessinés trois griffes. Comme la plupart des véhicules blindés lourds, un rondin de bois peut être placé à l'arrière de la coque.
Train de roulement
5 roues de route , avec un écart plus grand entre la 1° et 2° roue de route.
Accessoires
des réservoirs de carburant supplémentaires peuvent être placés à l'arrière de la coque.
 
 
Détails à observer
 

  Retour Menu

1. Evacuateur de fumée au bout du canon
2. Petite écoutille de droite légèrement bombée
3. Garde main sur le flancs de la tourelle de forme rectangulaire
4. 
5. Coffre de rangement sur tout le flanc gauche de la coque
6. Cinq roues de route sans galets supports
7. Écart plus grand entre la 1° et 2° roue de route
8. Petite phare IR devant l'écoutille de gauche
a

9. Petite ouverture à droite du canon de forme allongée.
10. Petit plaque pare vague à l'avant du véhicule.
11. Trois griffes dessinées dans les gardes boue à l'avant gauche et droit.
12. Réservoirs supplémentaires à l'arrière de la coque
13. Tronc de bois placé en-dessous des réservoirs.
14. Gros phare IR à droite du canon, légèrement décallé vers le haut.
15. Emplacement du chauffeur à l'avant gauche.

 


 
 
Galerie photos
 

  Retour Menu

 
 
     
 

 

Cookies settings

×

Functional Cookies

This site uses cookies to ensure its proper functioning and cannot be deactivated from our systems. We don't use them not for advertising purposes. If these cookies are blocked, some parts of the site will not work.

Session

Please login to see yours activities!

Other cookies

This website uses a number of cookies to manage, for example: user sessions.