Aout 2009 Informations actualites armees militaires industries salons defense vehicules blindes équi


 
 
Août 2009
English
 

Russie Retour Menu
La Russie se limitera à quelques exemplaires du système d'arme de fantassin du futur Félin.

Le ministère russe de la Défense n'achètera à la France que quelques exemplaires du système d'arme modulaire fantassin Félin pour le comparer à l'équipement russe, a annoncé mercredi aux journalistes le chef de l'Etat-major général des Forces armées russes Nikolaï Makarov. "Nous voulons acheter une quantité minimale, il s'agira de 8 systèmes pour les comparer au matériel russe", a indiqué le général en commentaire aux informations publiées sur l'éventuel achat de cet équipement français. Le système d'arme modulaire fantassin Félin (FELIN, Fantassin à Equipement et Liaisons Intégrées) a été exposé lors du salon aérospatial MAKS-2009. Le système comporte des moyens de navigation, une radio individuelle, un ordinateur antichoc permettant de visionner des informations sur l'adversaire et la position des soldats de la section ainsi qu'un équipement optronique. L'électronique est alimentée par des batteries d'une autonomie de 24 heures. Le système analogue russe Strelets a été testé en 2008.
28 Août 2009

France Félin Sagem français système d'arme pour fantassin du futur au salon aérien de Moscou MAKS 2009 photo

 

 

France (Renault Trucks Defense) Retour Menu
La société américaine Globecomm Systems Inc. retient le Sherpa Carrier de Renault Trucks Defense.

Renault Trucks Defense vient de signer un contrat portant sur la commande ferme de 17 véhicules de type Sherpa Carrier par la société américaine Globecomm Systems Inc. (GSI). Ces Sherpa Carrier ont été retenus par GSI comme porteurs de stations de communications tactiques et seront qualifiés par l'US Army puis livrés à l'OTAN pour l'équipement des Signal Battalions. Les 17 Sherpa Carrier seront assemblés sur le centre de production des véhicules militaires (CPVM) de Renault Trucks Defense à Limoges au cours du premier trimestre 2010. Après la sélection des Sherpa Carrier par la NAMSA en 2007 puis 2008, par Thales Alenia Space en 2009 dans le cadre du programme Syracuse III, et par l'OTAN en version de patrouille blindée en juin 2009 (programme PVRT), la famille Sherpa signe là son premier succès outre-Atlantique.
27 Août 2009

Renault Trucks Defense vient de signer un contrat portant sur la commande ferme de 17 véhicules de type Sherpa Carrier par la société américaine Globecomm Systems Inc. (GSI). Ces Sherpa Carrier ont été retenus par GSI comme porteurs de stations de communications tactiques et seront qualifiés par l'US Army puis livrés à l'OTAN pour l'équipement des Signal Battalions. Les 17 Sherpa Carrier seront assemblés sur le centre de production des véhicules militaires (CPVM) de Renault Trucks Defense à Limoges au cours du premier trimestre 2010. Après la sélection des Sherpa Carrier par la NAMSA en 2007 puis 2008, par Thales Alenia Space en 2009 dans le cadre du programme Syracuse III, et par l'OTAN en version de patrouille blindée en juin 2009 (programme PVRT), la famille Sherpa signe là son premier succès outre-Atlantique.
France Sherpa 3 français Renault Trucks Defense véhicule blindé à roues transport de troupe photo
Sherpa 3 Fiche Technique

 

 

Russie Retour Menu
La Russie déploie des S-400 en Extrême-Orient.

La Russie a déployé des missiles de DCA S-400 en Extrême-Orient et envisage de les utiliser pour garantir sa sécurité en raison des tirs de missiles effectués par la Corée du Nord, a déclaré mercredi devant les journalistes le chef de l'Etat-major général des Forces armées russes Nikolaï Makarov. "Nous avons d'ores et déjà déployé en Extrême-Orient une division de missiles S-400. Ces mesures sont préventives et sont destinées à assurer notre sécurité en cas de tirs ratés de missiles nord-coréens et à éviter la retombée de fragments sur le territoire de la Russie", a expliqué le général Makarov. Selon le militaire, la partie russe est préoccupée par le fait que le polygone nord-coréen sur lequel sont effectués les essais se trouve à proximité immédiate des frontières de la Russie. "Nous prenons et nous prendrons des mesures adéquates pour nous prémunir contre d'éventuels tirs ratés, notamment de missiles", a précisé Nikolaï Makarov. Interrogé sur la réalité du déclenchement des tirs de S-400 à cette fin, le général a répondu par l'affirmative. La première division de S-400 a été placée en disponibilité permanente le 6 août 2007. Chaque année, les forces de DCA recevront en dotation un à deux régiments équipés de ce type de systèmes. A l'heure actuelle les performances des systèmes de DCA S-400 "Triumph" sont deux fois supérieures à celles des systèmes de la génération précédente. Chaque système de DCA peut frapper 10 cibles avec 20 missiles. Les systèmes S-400 "Triumph" permettent d'organiser la défense échelonnée des sites contre une attaque aérienne massive. La vitesse des missiles atteints 4.800 mètres seconde et leur rayon d'action est de 400 km à une altitude de 30 km. En outre la portée minimum est de 2 km à une altitude de 100 m. Ils peuvent être mis en position de combat en l'espace de 5-10 mn. Toutes les procédures sont automatisées - découverte, accompagnement du tir, répartition des cibles entre les installations de DCA, interception, choix du type de missile, évaluation des résultats du tir, etc. Une division de S-400 peut comprendre six installations de tir. Le prix d'une division est d'environ 200 millions de dollars.
26 Août 2009

La Russie a déployé des missiles de DCA S-400 en Extrême-Orient et envisage de les utiliser pour garantir sa sécurité en raison des tirs de missiles effectués par la Corée du Nord, a déclaré mercredi devant les journalistes le chef de l'Etat-major général des Forces armées russes Nikolaï Makarov. "Nous avons d'ores et déjà déployé en Extrême-Orient une division de missiles S-400. Ces mesures sont préventives et sont destinées à assurer notre sécurité en cas de tirs ratés de missiles nord-coréens et à éviter la retombée de fragments sur le territoire de la Russie", a expliqué le général Makarov. Selon le militaire, la partie russe est préoccupée par le fait que le polygone nord-coréen sur lequel sont effectués les essais se trouve à proximité immédiate des frontières de la Russie. "Nous prenons et nous prendrons des mesures adéquates pour nous prémunir contre d'éventuels tirs ratés, notamment de missiles", a précisé Nikolaï Makarov. Interrogé sur la réalité du déclenchement des tirs de S-400 à cette fin, le général a répondu par l'affirmative. La première division de S-400 a été placée en disponibilité permanente le 6 août 2007. Chaque année, les forces de DCA recevront en dotation un à deux régiments équipés de ce type de systèmes. A l'heure actuelle les performances des systèmes de DCA S-400 "Triumph" sont deux fois supérieures à celles des systèmes de la génération précédente. Chaque système de DCA peut frapper 10 cibles avec 20 missiles. Les systèmes S-400 "Triumph" permettent d'organiser la défense échelonnée des sites contre une attaque aérienne massive. La vitesse des missiles atteints 4.800 mètres seconde et leur rayon d'action est de 400 km à une altitude de 30 km. En outre la portée minimum est de 2 km à une altitude de 100 m. Ils peuvent être mis en position de combat en l'espace de 5-10 mn. Toutes les procédures sont automatisées - découverte, accompagnement du tir, répartition des cibles entre les installations de DCA, interception, choix du type de missile, évaluation des résultats du tir, etc. Une division de S-400 peut comprendre six installations de tir. Le prix d'une division est d'environ 200 millions de dollars.
Russie armée russe S-400 Triumf système de missile défense antiaérienne photo

 

 

Russie Retour Menu
La Russie s'intéresse au fantassin du futur Félin français de Sagem Défense Sécurité.

Les militaires russes s'intéressent à l'équipement du fantassin du futur Félin, mis au point pour l'armée française, annonce une source au ministère russe de la Défense, citée mardi par le quotidien Vedomosti. Le système d'arme modulaire fantassin Félin (FELIN, Fantassin à Equipement et Liaisons INtégrées) a été exposé lors du salon aérospatial MAKS-2009. Actuellement, les experts russes négocient avec le groupe français Sagem, développeur de ce système, la possibilité de l'acquérir pour l'armée russe. Toutefois, les représentants du ministère russe de la Défense et du groupe Sagem se sont abstenus de tout commentaire. Le système d'équipement fantassin Félin comporte des moyens de navigation, une radio individuelle, un ordinateur antichoc permettant de visionner des informations sur l'adversaire et la position des soldats de la section ainsi qu'un équipement optronique. L'électronique est alimentée par des batteries d'une durée de 24 heures. Selon un spécialiste russe, les gilets pare-balles français sont moins performants que les gilets américains ou allemands, par contre les composantes électroniques du système Félin présentent un grand intérêt pour les militaires russes.
25 Août 2009

Les militaires russes s'intéressent à l'équipement du fantassin du futur Félin, mis au point pour l'armée française, annonce une source au ministère russe de la Défense, citée mardi par le quotidien Vedomosti. Le système d'arme modulaire fantassin Félin (FELIN, Fantassin à Equipement et Liaisons INtégrées) a été exposé lors du salon aérospatial MAKS-2009. Actuellement, les experts russes négocient avec le groupe français Sagem, développeur de ce système, la possibilité de l'acquérir pour l'armée russe. Toutefois, les représentants du ministère russe de la Défense et du groupe Sagem se sont abstenus de tout commentaire. Le système d'équipement fantassin Félin comporte des moyens de navigation, une radio individuelle, un ordinateur antichoc permettant de visionner des informations sur l'adversaire et la position des soldats de la section ainsi qu'un équipement optronique. L'électronique est alimentée par des batteries d'une durée de 24 heures. Selon un spécialiste russe, les gilets pare-balles français sont moins performants que les gilets américains ou allemands, par contre les composantes électroniques du système Félin présentent un grand intérêt pour les militaires russes.
France Félin français système soldat fantassin du futur Sagem au salon aérien MAKS 2009

 

 

Canada Retour Menu
Une nouvelle variante du véhicule blindé à roues, LAV RWS pour l'armée canadienne en Afghanistan.

Les soldats du 2ème bataillon d’infanterie légère du Canada (Princess Patricia’s Canadian Light Infantry 2 PPCLI) furent les premiers à essayer une nouvelle variante du véhicule blindé à roues LAV, qui assure une meilleure protection contre les dispositifs explosifs improvisés (IED). Lorsque l’entraînement des soldats sera terminé sur le LAV RWS (Remote Weapon Station), les premiers LAV RWS seront envoyés en Afghanistan, pour les équipes PRT (Provincial Reconstruction Team). Le LAV RWS remplacera le BISON actuellement utilisé en Afghanistan, et permettra de fournir à l’équipage une meilleure protection contre les engins explosifs improvisés, grâce à un blindage additionnel et un kit de protection. La RWS permet de faire feu depuis l’intérieur du véhicule, permettant de ne pas exposer le tireur aux tirs de l’ennemi. La RWS peut être armée avec une mitrailleuse lourde de calibre .50, ou d’une mitrailleuse légère C6. Le contrôle de tir se fait depuis l’intérieur du véhicule, grâce à un joystick et un écran de contrôle. Il y a également quatre moniteurs de contrôle, un pour le canonnier, un pour le chef de véhicule, un pour le chauffeur et un autre pour l’équipage à l’arrière du véhicule, permettant une observation à l’extérieur du véhicule. Huit lance-grenades fumigènes sont également montés sur la tourelle RWS. Il y a également d’autre amélioration à l’intérieur de cette nouvelle version du LAV, dont des nouveaux sièges et des espaces de stockage. Il ya également une caméra à l’avant et à l’arrière pour le chauffeur, un nouveau support pivotant et un nouveau coupe-file.
25 Août 2009

Les soldats du 2ème bataillon d’infanterie légère du Canada (Princess Patricia’s Canadian Light Infantry 2 PPCLI) furent les premiers à essayer une nouvelle variante du véhicule blindé à roues LAV, qui assure une meilleure protection contre les dispositifs explosifs improvisés (IED). Lorsque l’entraînement des soldats sera terminé sur le LAV RWS (Remote Weapon Station), les premiers LAV RWS seront envoyés en Afghanistan, pour les équipes PRT (Provincial Reconstruction Team). Le LAV RWS remplacera le BISON actuellement utilisé en Afghanistan, et permettra de fournir à l’équipage une meilleure protection contre les engins explosifs improvisés, grâce à un blindage additionnel et un kit de protection. La RWS permet de faire feu depuis l’intérieur du véhicule, permettant de ne pas exposer le tireur aux tirs de l’ennemi. La RWS peut être armée avec une mitrailleuse lourde de calibre .50, ou d’une mitrailleuse légère C6. Le contrôle de tir se fait depuis l’intérieur du véhicule, grâce à un joystick et un écran de contrôle. Il y a également quatre moniteurs de contrôle, un pour le canonnier, un pour le chef de véhicule, un pour le chauffeur et un autre pour l’équipage à l’arrière du véhicule, permettant une observation à l’extérieur du véhicule. Huit lance-grenades fumigènes sont également montés sur la tourelle RWS. Il y a également d’autre amélioration à l’intérieur de cette nouvelle version du LAV, dont des nouveaux sièges et des espaces de stockage. Il ya également une caméra à l’avant et à l’arrière pour le chauffeur, un nouveau support pivotant et un nouveau coupe-file.
Canada armée canadienne
LAV RWS véhicule blindé à roues transport de troupe photo

 

 

Arabie Saoudite Retour Menu
Riyad entend acheter 30 hélicoptères russes.

Les négociations entre la Russie et l'Arabie saoudite sur l'achat de 30 hélicoptères Mi-171V par ce pays arabe se sont engagées dans la phase finale, a confié à RIA Novosti une source proche des négociations. "Les négociations sur l'achat de 30 hélicoptères touchent à leur fin. Nous espérons pouvoir signer un accord en septembre", a déclaré l'interlocuteur de l'agence. S'agissant des achats de matériel militaire et civil, l'Arabie saoudite a toujours privilégié les pays occidentaux, en premier lieu les Etats-Unis. Cependant, en juillet dernier, les médias ont publié des informations qui faisaient état de négociations entre Riyad et Moscou sur l'achat de systèmes antiaériens S-400 par les forces armées saoudiennes.
25 Août 2009

Les négociations entre la Russie et l'Arabie saoudite sur l'achat de 30 hélicoptères Mi-171V par ce pays arabe se sont engagées dans la phase finale, a confié à RIA Novosti une source proche des négociations. "Les négociations sur l'achat de 30 hélicoptères touchent à leur fin. Nous espérons pouvoir signer un accord en septembre", a déclaré l'interlocuteur de l'agence. S'agissant des achats de matériel militaire et civil, l'Arabie saoudite a toujours privilégié les pays occidentaux, en premier lieu les Etats-Unis. Cependant, en juillet dernier, les médias ont publié des informations qui faisaient état de négociations entre Riyad et Moscou sur l'achat de systèmes antiaériens S-400 par les forces armées saoudiennes.
Russie russe
Mi-171 hélicoptère de transport photo

 

 

Inde Retour Menu
L'armée indienne reçoit les premiers chars de combat T-90 fabriqués sous license russe.

L'industrie de défense de l'Inde a remis à l'armée indienne, les dix premiers T-90 Bhishma, des chars de combat qui ont été fabriqués sous licence russe dans des installations locales, d’après un journal indien. L’armée indienne a été le premier client pour le marché de l’exportation des chars T-90 russes, qui sont en service dans l’armée russe depuis le milieu des années 90. L’Inde a commandé un total de 310 chars T-90 en 2001, suite au retard dans la fabrication du char de construction local l’Arjun, et à la suite de l’achat par le Pakistan de char de combat ukrainien T-80U. Un accord a également été signé pour la production sous licence de 1000 chars T-90. La production a été un peu retardée suite à l’hésitation de la Russie a transféré la technologie, incitant l’Inde à acheter 300 chars supplémentaires. La production sous licence avait été retardé en raison d’un désaccord entre avec la Russie dans le transfert de technologie, qui a été résolu fin de l’année 2008. L’Usine de construction pour véhicules lourds de Avadi, près de Chennai, prévoit de produire 100 chars par an.
24 Août 2009

L'industrie de défense de l'Inde a remis à l'armée indienne, les dix premiers T-90 Bhishma, des chars de combat qui ont été fabriqués sous licence russe dans des installations locales, d’après un journal indien. L’armée indienne a été le premier client pour le marché de l’exportation des chars T-90 russes, qui sont en service dans l’armée russe depuis le milieu des années 90. L’Inde a commandé un total de 310 chars T-90 en 2001, suite au retard dans la fabrication du char de construction local l’Arjun, et à la suite de l’achat par le Pakistan de char de combat ukrainien T-80U. Un accord a également été signé pour la production sous licence de 1000 chars T-90. La production a été un peu retardée suite à l’hésitation de la Russie a transféré la technologie, incitant l’Inde à acheter 300 chars supplémentaires. La production sous licence avait été retardé en raison d’un désaccord entre avec la Russie dans le transfert de technologie, qui a été résolu fin de l’année 2008. L’Usine de construction pour véhicules lourds de Avadi, près de Chennai, prévoit de produire 100 chars par an.
Inde armée indienne T-90 char de combat principal photo
Fiche technique T-90

 

 

Ukraine Retour Menu
L'OTAN et l'Ukraine renforcent leurs relations pour une adoption au sein de l'alliance.

L’OTAN et l’Ukraine ont renforcé leur relation par la signature de la “Déclaration pour compléter la charte de collaboration entre l’OTAN et l’Ukraine“, au quartier général de l’OTAN, ce 21 août 2009. Le document a été signé par le sécrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen et par l’Ambassadeur Ukrainien à l'OTAN, Ihor Sagach, au nom du président ukrainien. La déclaration donne à la Commission de l'OTAN-Ukraine (NUC) un rôle central, pour être actif dans le processus lancé au sommet 2008 de Bucarest, quand les chefs alliés ont convenu qu'à l'avenir, qu’à l’avenir l’Ukraine pourrait devenir un membre de l’OTAN. Le NUC, serait le point central pour approfondir les efforts de dialogue et de coopération politique entre l’OTAN et l’Ukraine, et à soutenir les efforts de la réforme de l'Ukraine. Cette déclaration fait suite à un accord conclu par les ministères des affaires étrangères en décembre 2008, pour modifier la charte de l'OTAN-Ukraine, afin de refléter les décisions prises au sommet de l’OTAN en avril 2008 à Bucarest.
21 Août 2009

L’OTAN et l’Ukraine ont renforcé leur relation par la signature de la “Déclaration pour compléter la charte de collaboration entre l’OTAN et l’Ukraine“, au quartier général de l’OTAN, ce 21 août 2009. Le document a été signé par le sécrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen et par l’Ambassadeur Ukrainien à l'OTAN, Ihor Sagach, au nom du président ukrainien. La déclaration donne à la Commission de l'OTAN-Ukraine (NUC) un rôle central, pour être actif dans le processus lancé au sommet 2008 de Bucarest, quand les chefs alliés ont convenu qu'à l'avenir, qu’à l’avenir l’Ukraine pourrait devenir un membre de l’OTAN. Le NUC, serait le point central pour approfondir les efforts de dialogue et de coopération politique entre l’OTAN et l’Ukraine, et à soutenir les efforts de la réforme de l'Ukraine. Cette déclaration fait suite à un accord conclu par les ministères des affaires étrangères en décembre 2008, pour modifier la charte de l'OTAN-Ukraine, afin de refléter les décisions prises au sommet de l’OTAN en avril 2008 à Bucarest.
Ambassadeur ukrainien à l'OTAN Ihor Sagach photo

 

 

Finlande Retour Menu
Elbit Systems va fournir des systèmes de communication à l'armée finlandaise pour un montant de 17 millions d'Euro.

La société israélienne Elbit Systems Ltd a annoncé l’attribution d’un contrat de 17 millions d’Euro pour la fourniture de systèmes de communication radio et de transmission de données, pour le compte du Ministère de Défense finlandais, avec livraison durant les années 2010 et 2011. Le Directeur Général, Bezhalel (Butzi) Machlis de Elbit Systems Land et C4I –Tadiran, a fait savoir que la sélection des systèmes de communication de sa société par le Ministère de la défense finlandaise, atteste de la qualité des produits, et montre la satisfaction du client par rapport aux autres produits déjà acquis. Monsieur Machlis a ajouté, " Nous espérons que ce contrat sera suivi de commandes additionnelles de la part de la Finlande, mais également d’autres pays de l’OTAN, cee qui renforcera notre position en tant que leader mondial dans la fourniture de systèmes communication innovant."
20 Août 2009

La société israélienne Elbit Systems Ltd a annoncé l’attribution d’un contrat de 17 millions d’Euro pour la fourniture de systèmes de communication radio et de transmission de données, pour le compte du Ministère de Défense finlandais, avec livraison durant les années 2010 et 2011. Le Directeur Général, Bezhalel (Butzi) Machlis de Elbit Systems Land et C4I –Tadiran, a fait savoir que la sélection des systèmes de communication de sa société par le Ministère de la défense finlandaise, atteste de la qualité des produits, et montre la satisfaction du client par rapport aux autres produits déjà acquis. Monsieur Machlis a ajouté, " Nous espérons que ce contrat sera suivi de commandes additionnelles de la part de la Finlande, mais également d’autres pays de l’OTAN, cee qui renforcera notre position en tant que leader mondial dans la fourniture de systèmes communication innovant."
Israël israélien Elbit Systems système radio et de communication militaire photo

 

 

Russie Retour Menu
Collision entre deux avions de combat SU-27 durant des répétitions au salon MAKS 2009.

Collision ce dimanche 16 août 2009, entre deux avions de combat Su-27 Flanker près du terrain d’aviation de la base militaire de Zhukovsky, lors de répétitions pour le salon aérien de Moscou, MAKS 2009. Les trois pilotes ce sont éjectés, et deux d’entre eux ont été retrouvés au sol dans un état sérieux, mais satisfaisant. Ces pilotes faisaient partie de la patrouille acrobatique russe Russian Knights (Russkiye Vityazi). Un des pilotes est mort, c’est le Colonel Igor Tkachenko, 45 ans, commandant de la patrouille acrobatique. Selon l’enquête préliminaire, l’accident a probablement été provoqué par l’erreur d’un pilote pendant une manœuvre d’acrobatie aérienne. Les organisateurs du MAKS 2009 ont fait savoir que cette tragédie ne remettait pas en question le déroulement du MAKS 2009. Bien qu’il puisse y avoir des changements, toutes les équipes acrobatiques aériennes, comprenant trois russes et deux étrangères réaliseront leurs démonstrations comme prévu, a fait savoir Vladimir Borisov, directeur général de la société d'Aviasalon.
17 Août 2009

Collision ce dimanche 16 août 2009, entre deux avions de combat Su-27 Flanker près du terrain d’aviation de la base militaire de Zhukovsky, lors de répétitions pour le salon aérien de Moscou, MAKS 2009. Les trois pilotes ce sont éjectés, et deux d’entre eux ont été retrouvés au sol dans un état sérieux, mais satisfaisant. Ces pilotes faisaient partie de la patrouille acrobatique russe Russian Knights (Russkiye Vityazi). Un des pilotes est mort, c’est le Colonel Igor Tkachenko, 45 ans, commandant de la patrouille acrobatique. Selon l’enquête préliminaire, l’accident a probablement été provoqué par l’erreur d’un pilote pendant une manœuvre d’acrobatie aérienne. Les organisateurs du MAKS 2009 ont fait savoir que cette tragédie ne remettait pas en question le déroulement du MAKS 2009. Bien qu’il puisse y avoir des changements, toutes les équipes acrobatiques aériennes, comprenant trois russes et deux étrangères réaliseront leurs démonstrations comme prévu, a fait savoir Vladimir Borisov, directeur général de la société d'Aviasalon.
Russie force aérienne russe Su-27 Flanker avion de combat photo

 

 

Libye Retour Menu
La Russie va moderniser des chars T-72 de l'armée Lybienne.

La Russie et la Libye ont signé un contrat pour la mise à niveau d’environ 145 chars de combat T-72 d’origine ruse, en service dans l'armée libyenne, déclaration d’un porte-parole russe. Moscou et Tripoli ont été impliqués dans des discussions sur la modernisation des chars de combat T-72 depuis 2006, en tant que nouveau mouvement pour rétablir une coopération militaire bilatérale.
17 Août 2009

La Russie et la Libye ont signé un contrat pour la mise à niveau d’environ 145 chars de combat T-72 d’origine ruse, en service dans l'armée libyenne, déclaration d’un porte-parole russe. Moscou et Tripoli ont été impliqués dans des discussions sur la modernisation des chars de combat T-72 depuis 2006, en tant que nouveau mouvement pour rétablir une coopération militaire bilatérale.
Lybie armée Libyenne T-72 char de combat principal photo
Fiche technique T-72

 

 

Russie Retour Menu
Abkhazie-Ossétie du Sud: Moscou augmentera sa présence militaire.

D'ici la fin de l'année, le nombre de militaires russes déployés en Abkhazie et en Ossétie du Sud atteindra 1.500 personnes dans chacune des deux républiques, a annoncé le vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine. "Les effectifs russes s'élèvent actuellement à près de 1.000 hommes en Abkhazie et à 800 en Ossétie du Sud. D'ici la fin de l'année, ils seront portés à environ 1.500 dans chacune de ces républiques, soit bien au-dessous du chiffre de 3.700 soldats annoncé initialement", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse à Moscou. Le diplomate russe a souligné que les contingents russes protégeaient la sécurité des deux républiques et de leurs frontières avec la Géorgie conformément aux accords bilatéraux en vigueur.
05 Août 2009

Russie armée russe soldats déployés frontière Ossétie du Sud photo Russie armée russe soldats déployés frontière Ossétie du Sud photo Russie armée russe soldats déployés frontière Ossétie du Sud photo

 

 

Russie Retour Menu
Moscou prêt à user de la force pour défendre Tskhinval.

Le ministère russe de la Défense s'est déclaré samedi 01 août 2009, prêt à user de la force pour défendre l'Ossétie du Sud contre les provocations géorgiennes, à la suite de tirs aux lance roquettes menés du côté de la Géorgie contre la capitale Tskhinval et plusieurs localités sud-ossètes. Les tirs "suscitent une profonde préoccupation du ministère russe de la Défense. En cas de poursuite des provocations qui menacent la population de la république et le contingent de paix russe déployé en Ossétie du Sud, le ministère se réserve le droit de faire appel à tous les moyens à sa disposition pour protéger les citoyens d'Ossétie du Sud et les militaires russes", souligne le ministère dans un communiqué.
02 Août 2009

Le ministère russe de la Défense s'est déclaré samedi prêt à user de la force pour défendre l'Ossétie du Sud contre les provocations géorgiennes, à la suite de tirs aux lance roquettes menés du côté de la Géorgie contre la capitale Tskhinval et plusieurs localités sud-ossètes. Les tirs "suscitent une profonde préoccupation du ministère russe de la Défense. En cas de poursuite des provocations qui menacent la population de la république et le contingent de paix russe déployé en Ossétie du Sud, le ministère se réserve le droit de faire appel à tous les moyens à sa disposition pour protéger les citoyens d'Ossétie du Sud et les militaires russes", souligne le ministère dans un communiqué.
Ministre Russe de la défense Anatoliy Eduardovich SERDYUKOV photo

 

 

Etats Unis (Oshkosh) Retour Menu
L'armée américaine fait une commande additionnelle de 1.700 véhicules M-ATV Oshkosh pour l'Afghanistan.

Oshkosh Corporation a annoncé avoir reçu a reçu une commande additionnelle d’un montant $1.06 milliards pour le compte de l'armée américaine de la part du TACOM (Agence de gestion de l’armement et du parc automobile de l’armée américaine). La société américaine Oshkosh Defense livrera 1.700 MRAP MT-AV additionnels aux forces armées américaines pour février 2010. Le contrat inclut également un ensemble de pièces détachées et des accessoires qui seront fournis pour avril 2010, ainsi qu’un support sur les zones de combat. Cette commande additionnelle suit une première commande reçue par Oshkosh Defense d’un montant $1.05 milliards pour la livraison de 2.244 M-ATVs du 30 juin 2009. Oshkosh Defense en partenariat avec Plasan Amérique du Nord fournira une solution de blindage modernisée pour le M-ATV. Plasan a également développé le système de blindage utilisé sur plus de 5.000 véhicules de type MRAP, ainsi que des milliers de cabine blindée pour le véhicule MTVR d'Oshkosh, déjà utilisé sur les zones d’opérations.
02 Août 2009

Oshkosh Corporation a annoncé avoir reçu a reçu une commande additionnelle d’un montant $1.06 milliards pour le compte de l'armée américaine de la part du TACOM (Agence de gestion de l’armement et du parc automobile de l’armée américaine). La société américaine Oshkosh Defense livrera 1.700 MRAP MT-AV additionnels aux forces armées américaines pour février 2010. Le contrat inclut également un ensemble de pièces détachées et des accessoires qui seront fournis pour avril 2010, ainsi qu’un support sur les zones de combat. Cette commande additionnelle suit une première commande reçue par Oshkosh Defense d’un montant $1.05 milliards pour la livraison de 2.244 M-ATVs du 30 juin 2009. Oshkosh Defense en partenariat avec Plasan Amérique du Nord fournira une solution de blindage modernisée pour le M-ATV. Plasan a également développé le système de blindage utilisé sur plus de 5.000 véhicules de type MRAP, ainsi que des milliers de cabine blindée pour le véhicule MTVR d'Oshkosh, déjà utilisé sur les zones d’opérations.
Etats Unis armée américaine
M-ATV Oshkosh MRAP véhicule blindé à roues photo
M-ATV Oshkosh Technicala Data Sheet

 

 

Kyrgyzstan Retour Menu
Kyrgyzstan accepte d'accueillir une seconde base militaire russe.

Le déploiement d'une base militaire russe au Kirghizstan méridional a été coordonné avec les autorités kirghiz, une aide au président russe. Le bloc de sécurité Post-Soviétique CSTO comporte l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kyrgyzstan, la Russie, l'Uzbekistan et le Tadjikistan. La stratégie de sécurité de la Russie jusqu'en 2020, récemment approuvé par le Président Dmitry Medvedev, envisage le CSTO comme « mécanisme principal pour parer les attaques et leses menaces militaires régionaux. » Les chefs du bloc de sécurité Post-Soviétique ont signé le 14 juin un accord pour créer une force de réaction rapide commune, qui comportera des unités militaires importantes des cinq pays - Kazakhstan, Kirghizstan, Russie, Uzbekistan et Tadjikistan. La Russie utilise déjà une base aérienne dans la ville de Kant, environ 20 kilomètres (12 milles) en dehors de la capital kirghiz, Bishkek. Environ 250 officiers russes et 150 militaires provenant de la 5ème armée de l'air de Russie sont déployés sur la base, aussi que des avions de combat à capacité nucléaire Su-25 Frogfoot et des hélicoptères du transport Mi-8.
02 Août 2009

Le déploiement d'une base militaire russe au Kirghizstan méridional a été coordonné avec les autorités kirghiz, une aide au président russe. Le bloc de sécurité Post-Soviétique CSTO comporte l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kyrgyzstan, la Russie, l'Uzbekistan et le Tadjikistan. La stratégie de sécurité de la Russie jusqu'en 2020, récemment approuvé par le Président Dmitry Medvedev, envisage le CSTO comme « mécanisme principal pour parer les attaques et leses menaces militaires régionaux. » Les chefs du bloc de sécurité Post-Soviétique ont signé le 14 juin un accord pour créer une force de réaction rapide commune, qui comportera des unités militaires importantes des cinq pays - Kazakhstan, Kirghizstan, Russie, Uzbekistan et Tadjikistan. La Russie utilise déjà une base aérienne dans la ville de Kant, environ 20 kilomètres (12 milles) en dehors de la capital kirghiz, Bishkek. Environ 250 officiers russes et 150 militaires provenant de la 5ème armée de l'air de Russie sont déployés sur la base, aussi que des avions de combat à capacité nucléaire Su-25 Frogfoot et des hélicoptères du transport Mi-8.
Carte géographioque Kyrgyzstan photo

 

 

Azerbadjan Retour Menu
Le ministre de la Défense Russe Serdioukov reçu par le président Aliev en Azerbadjan.

Le ministre russe de la Défense Anatoli Serdioukov, en visite de travail en Azerbaïdjan, a examiné samedi avec le président Ilham Aliev plusieurs questions d'actualité relatives à la coopération des deux pays dans la sphère militaire, a annoncé une porte-parole du ministre. "La promotion de cette coopération constituera un facteur de poids pour la garantie de la paix et de la stabilité dans la région", a estimé M.Serdioukov cité par la porte-parole. Dans le cadre de sa visite, le ministre russe s'est également rendu au radar de Gabala, a-t-elle annoncé. Le radar de Gabala est une des stations de pré-alerte créées à l'époque de l'URSS en vue de détecter (celui-ci sur l'axe sud) les lancements de missiles balistiques basés au sol et en mer, en mesure de porter des ogives nucléaires, ainsi que pour mener un contrôle ininterrompu de l'Espace. Opérationnel depuis 1985, le radar de Gabala peut contrôler la situation dans un rayon de 6.000 km. Sa durée de vie s'achève en 2012. Depuis la fin de l'URSS en 1991, Moscou loue le radar à Bakou.
01 Août 2009

Le ministre russe de la Défense Anatoli Serdioukov, en visite de travail en Azerbaïdjan, a examiné samedi avec le président Ilham Aliev plusieurs questions d'actualité relatives à la coopération des deux pays dans la sphère militaire, a annoncé une porte-parole du ministre. "La promotion de cette coopération constituera un facteur de poids pour la garantie de la paix et de la stabilité dans la région", a estimé M.Serdioukov cité par la porte-parole. Dans le cadre de sa visite, le ministre russe s'est également rendu au radar de Gabala, a-t-elle annoncé. Le radar de Gabala est une des stations de pré-alerte créées à l'époque de l'URSS en vue de détecter (celui-ci sur l'axe sud) les lancements de missiles balistiques basés au sol et en mer, en mesure de porter des ogives nucléaires, ainsi que pour mener un contrôle ininterrompu de l'Espace. Opérationnel depuis 1985, le radar de Gabala peut contrôler la situation dans un rayon de 6.000 km. Sa durée de vie s'achève en 2012. Depuis la fin de l'URSS en 1991, Moscou loue le radar à Bakou.
Azebadjan Gabala Radar pour détection des missiles balistiques photo

 

 

France Retour Menu
Décès d’un militaire français du 3e Régiment d’infanterie de marine de Vannes en Afghanistan.

Lors d’un accrochage dans la vallée de GHAYNE, dans l’Est de l'Afghanistan, un militaire du rang français du 3e Régiment d’infanterie de marine de Vannes est décédé à la suite d’un échange de tir avec les insurgés. Deux autres militaires français ont également été blessés, le pronostic vital n’est pas engagé et leur état de santé est stable. Hervé Morin, ministre de la Défense, exprime sa plus vive émotion, sa peine et sa reconnaissance à l’égard du militaire du rang du 3e Régiment d’infanterie de marine de Vannes (Morbihan) qui a donné sa vie pour la paix en Afghanistan ainsi qu’à ses deux camarades blessés au cours d’une mission en soutien de l’armée nationale afghane. Le ministre de la Défense s’associe étroitement à la douleur de sa famille et rend hommage au courage et au professionnalisme avec lequel ce militaire du rang accomplissait sa mission. Ses pensées vont également à ses compagnons d’armes du 3e Régiment d’infanterie de marine. Le ministre de la Défense renouvelle toute sa confiance et son soutien aux forces militaires françaises actuellement engagées sur le théâtre afghan.
01 Août 2009

Lors d’un accrochage dans la vallée de GHAYNE, dans l’Est de l'Afghanistan, un militaire du rang français du 3e Régiment d’infanterie de marine de Vannes est décédé à la suite d’un échange de tir avec les insurgés. Deux autres militaires français ont également été blessés, le pronostic vital n’est pas engagé et leur état de santé est stable. Hervé Morin, ministre de la Défense, exprime sa plus vive émotion, sa peine et sa reconnaissance à l’égard du militaire du rang du 3e Régiment d’infanterie de marine de Vannes (Morbihan) qui a donné sa vie pour la paix en Afghanistan ainsi qu’à ses deux camarades blessés au cours d’une mission en soutien de l’armée nationale afghane. Le ministre de la Défense s’associe étroitement à la douleur de sa famille et rend hommage au courage et au professionnalisme avec lequel ce militaire du rang accomplissait sa mission. Ses pensées vont également à ses compagnons d’armes du 3e Régiment d’infanterie de marine. Le ministre de la Défense renouvelle toute sa confiance et son soutien aux forces militaires françaises actuellement engagées sur le théâtre afghan.
France armée française soldats en Afghanistan photo

 

 

Russie Retour Menu
Les troupes aéroportées russes seront équipés en 2009, avec des nouveaux équipements militaires modernes.

Les troupes aéroportés russes recevront en 2009 de nouveaux armements et des équipements modernes, pour augmenter leur efficacité à la lumière du conflit récent avec la Géorgie, a fait savoir le commandant de troupes aéroportées. « Fin du mois d’août nous recevrons un bataillon de 10 obusiers automoteur Nona et deux véhicules de contrôle de tir, » a fait savoir le Lieutenant General Vladimir Shamanov. «Nous augmenterons également le nombre de véhicules blindés à roues en service dans les troupes aéroportées, ainsi que les véhicules blindés de combat d’infanterie comprenant, le nouveau véhicule pour troupe aéroporté, BMD-4, qui a démontré toutes ses possibilités de mobilité et de combat, dans la guerre de cinq jours avec la Géorgie. Le général a indiqué qu'un véhicule blindé à roues peut subir des dommages substantiels à son châssis et encore continuer à accomplir des tâches de combat, alors qu’un véhicule à chenille perd toute sa mobilité si ses chenilles sont endommagées. « Nous prévoyons de moderniser et d’acquérir le véhicule blindé à roues TIGR pour nos unités de reconnaissance, » a fait savoir Shamanov. Le commandant a également fait savoir que dans le cadre de ces réformes, les troupes aéroportées disposeront de nouveaux bataillons de reconnaissance équipés avec des drones espion, et adopteront bientôt un système tactique de communications par radio avec une portée de 10 kilomètres (6.2 milles). Les troupes aéroportées sont considérées comme les forces d'assaut mobiles les plus opérationnelles en Russie. Les chiffres actuels font une estimation d’une force de 48.000 hommes déployés dans quatre divisions et une brigade. Selon les prévisions de la dernière réforme militaire en Russie, les troupes aéroportées seront entièrement constituées de soldats professionnels d'ici 2011.
01 Août 2009

Les troupes aéroportés russes recevront en 2009 de nouveaux armements et des équipements modernes, pour augmenter leur efficacité à la lumière du conflit récent avec la Géorgie, a fait savoir le commandant de troupes aéroportées. « Fin du mois d’août nous recevrons un bataillon de 10 obusiers automoteur Nona et deux véhicules de contrôle de tir, » a fait savoir le Lieutenant General Vladimir Shamanov. «Nous augmenterons également le nombre de véhicules blindés à roues en service dans les troupes aéroportées, ainsi que les véhicules blindés de combat d’infanterie comprenant, le nouveau véhicule pour troupe aéroporté, BMD-4, qui a démontré toutes ses possibilités de mobilité et de combat, dans la guerre de cinq jours avec la Géorgie. Le général a indiqué qu'un véhicule blindé à roues peut subir des dommages substantiels à son châssis et encore continuer à accomplir des tâches de combat, alors qu’un véhicule à chenille perd toute sa mobilité si ses chenilles sont endommagées. « Nous prévoyons de moderniser et d’acquérir le véhicule blindé à roues TIGR pour nos unités de reconnaissance, » a fait savoir Shamanov. Le commandant a également fait savoir que dans le cadre de ces réformes, les troupes aéroportées disposeront de nouveaux bataillons de reconnaissance équipés avec des drones espion, et adopteront bientôt un système tactique de communications par radio avec une portée de 10 kilomètres (6.2 milles). Les troupes aéroportées sont considérées comme les forces d'assaut mobiles les plus opérationnelles en Russie. Les chiffres actuels font une estimation d’une force de 48.000 hommes déployés dans quatre divisions et une brigade. Selon les prévisions de la dernière réforme militaire en Russie, les troupes aéroportées seront entièrement constituées de soldats professionnels d'ici 2011.
Russie armée russe BMD-4 véhicule bliné de combat d'infanterie troupe aéroporté photo

 

 

Bahrayn Retour Menu
Vente possible de matériel militaire étranger au Bahrain, se composant de 25 missiles Air-Air AIM-120C-7.

L'agence de coopération de sécurité de la défense américain a informé le Congrès américain d'une vente possible de matériel militaire à l'étranger, plus précisément au gouvernement du Bahrayn, se composant de 25 missiles air-air de moyenne portée, AIM-120C-7, ainsi que des équipements, pièces et services associés, pour un coût estimé de $74 millions. Le gouvernement du Bahrayn a fait une demande pour l’achat de 25 missiles AIM-120C-7 AMRAAMs, ainsi que des pièces de rechange et de réparation, des équipement de soutien et d'essai, des publications et documentation, de la formation du personnel et équipement de formation, des services technique et de soutien logistique, ainsi que de l'appui logistique et un programme d’entraînement. Le contrat porte sur un montant de $74 millions. Cette vente contribuera à améliorer la politique extérieure et la sécurité nationale des Etats-Unis par de l'aide, permettant d’améliorer la sécurité d'un allié extérieur à la zone de l'OTAN, qui contribue à maintenir la stabilité politique et le progrès économique dans le Moyen-Orient. Cette proposition de vente d’armes améliorera les possibilités du Bahrayn contre des menaces actuelles et futures des armes air-air ennemies. Le Bahrayn sera en mesure d’augmenter ses possibilités de dissuasion dans la région et au niveau de son territoire. Cette proposition de vente d’armes ne changera pas l'équilibre militaire de base dans la région. Le principal fournisseur sera Raytheon Missile Systems Corporation, Tucson, Arizona. Il n’y a pas encore d’accord signé pour cette possibilité de vente d’armes.
01 Août 2009

L'agence de coopération de sécurité de la défense américain a informé le Congrès américain d'une vente possible de matériel militaire à l'étranger, plus précisément au gouvernement du Bahrayn, se composant de 25 missiles air-air de moyenne portée, AIM-120C-7, ainsi que des équipements, pièces et services associés, pour un coût estimé de $74 millions. Le gouvernement du Bahrayn a fait une demande pour l’achat de 25 missiles AIM-120C-7 AMRAAMs, ainsi que des pièces de rechange et de réparation, des équipement de soutien et d'essai, des publications et documentation, de la formation du personnel et équipement de formation, des services technique et de soutien logistique, ainsi que de l'appui logistique et un programme d’entraînement. Le contrat porte sur un montant de $74 millions. Cette vente contribuera à améliorer la politique extérieure et la sécurité nationale des Etats-Unis par de l'aide, permettant d’améliorer la sécurité d'un allié extérieur à la zone de l'OTAN, qui contribue à maintenir la stabilité politique et le progrès économique dans le Moyen-Orient. Cette proposition de vente d’armes améliorera les possibilités du Bahrayn contre des menaces actuelles et futures des armes air-air ennemies. Le Bahrayn sera en mesure d’augmenter ses possibilités de dissuasion dans la région et au niveau de son territoire. Cette proposition de vente d’armes ne changera pas l'équilibre militaire de base dans la région. Le principal fournisseur sera Raytheon Missile Systems Corporation, Tucson, Arizona. Il n’y a pas encore d’accord signé pour cette possibilité de vente d’armes.
AIM-120C-7 missile moyenne portée air-air (AMRAAM) photo

 

 

Etats Unis (FN) Retour Menu
FN Manufacturing gagne un contrat pour la livraison de mitrailleuse légère M249.

FN Manufacturing, LLC, Columbia, S.C., gagne un contrat pour la livraison de mitrailleuse légère M249. La production sera réalisé dans les installations de Columbia, avec une fin de production, estimée pour le 24 juillet 2014.
01 Août 2009

FN Manufacturing, LLC, Columbia, S.C., gagne un contrat pour la livraison de mitrailleuse légère M249. La production sera réalisé dans les installations de Columbia, avec une fin de production, estimée pour le 24 juillet 2014.
FN Manufacturing Etats Unis armée américaine M249 Squad Automatic Weapons mitrailleuse légère photo

 

 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.