Leopard 2A4 main battle tank Description identification pictures gallery German Army Germany

Leopard 2A4 Char de combat principal
 
 

 


Description

Identification

Détails à observer

Galerie Photos

 
 
 
Description
A la fin des années soixante, la république fédérale d'Allemagne et les États-Unis menèrent conjointement les études concernant un nouveau char de combat principal: le MBT-70. en 1970, le projet fut abandonné en raison de la montée excessive des coûts, aussi l'Allemagne fédérale entreprit-elle de mettre au point un nouveau MBT, le Leopard 2. celui-ci reprenait le moteur, la transmission  et certains autres éléments du MBT-70. un total de 16 caisses et 17 tourelles furent construites pour tester divers types de suspension , de systèmes d'armes (un canon de 105 ou 120 mm à âme lisse) et de  contrôle de tir. Une version spéciale , le Leopard 2 ( austère version) armé d'un tube L7 de de 105 mm, fut ultérieurement élaborée pour satisfaire aux éventuelles demandes des États-Unis. Après avoir effectué des essais en Allemagne fédérale et outre-Atlantique, le Leopard 2 fut adopté par la Bundeswehr, et en 1977, mille huit cents d'entre eux furent commandés (810 à Krupp et 990 à Krausss-Maffel de Munich) . La livraison s'est achevé en 1986. En 1979, les Pays-Bas choisirent le Leopard 2 pour renouveler leur parc de blindés. Quatre cent quarante-cinq exemplaires ont été livrés pour 1986. Selon les termes du contrat de nombreux éléments seront fournis par l'industrie néerlandaise. L'armée suisse a également adopté le Leopard 2 pour remplacer ses centurions et ses Pz 61. Le Leopard 2 est armé d'un canon Rheinmetall à âme lisse de 120 mm qui utilise principalement deux types de munitions : le HEAT-MP-T et le APFSDS-T. Le premier s'emploie contre toutes les cibles  d'un champ de bataille ( y compris les fortifications et les véhicules à blindage léger), tandis que le second perce le blindage frontal de tous les chars d'assaut connus, y compris le T-64 et le T-72 soviétique. La munition, fabriquée également par Rheinmetall, est originale en ce qu'elle a une douille semi-combustible dont ne subsiste, une fois le coup parti, que le culot, lequel est éjecté dans un sac placé sous la culasse du canon.. La capacité d'emport atteint 42 obus de 120 mm, ce qui semble faible par rapport aux 60 munitions de 105 mm emportées par le Leopard 1 de la première génération. Il ne s'agit pourtant pas d'un désavantage important, dans la mesure ou l'obus de 120 mm possède un pouvoir de pénétration plus important et son système de visée une précision de tir plus grande. Une mitrailleuse de 7,62 mm est montée dans l'axe de l'armement principal, et une arme semblable se trouve sur le dessus de la tourelle, pour la défense antiaérienne. De chaque côté de la tourelle sont placés huit lance-pots fumigènes qui tirent vers l'avant. Le chef de char du Leopard 2, installé à droite de la tourelle, dispose d'un périscope qui peut aussi être utilisé pour pointer l'armement principal. Le canonnier, qui prend la place à l'avant, sous le chef de char, dispose d'un système de contrôle de tir stabilisé, comprenant un télémètre laser et un équipement de vision nocturne à images thermiques. L'armement principal est entièrement stabilisé. l'équipement standard comprend un système de protection NBC, un équipement automatique de lutte anti-incendie, et un schnorkel pour des passages à gué pouvant atteindre 4 m. La caisse et la tourelle du Leopard 2 sont dotés d'un blindage élaboré, particulièrement efficace face aux armes antichars ayant des têtes HEAT. Le Leopard 2 est propulsé par un moteur poly carburant développant 1500 ch qui donne au char un rapport poids/puissance de 27 ch/t ( chiffre à  comparer à celui de 20 ch/t des derniers modèles  du Leopard 1), ce qui lui confère une grande capacité d'accélération et une mobilité tout-terrain importante, éléments essentiels pour assurer la survie du blindé.
Variantes :
Leopard 2A4 : version de base
Leopard 2A5 : nouveau blindage sur les flancs et à l'avant de la tourelle, nouveau canon de 120 mm, système de vision thermique intégré dans le système de vision du chef de véhicule.
Leopard 2A6 : nouveau canon de 120 mm
Büffel : véhicule de dépannage et de maintenance, sans tourelle et une grue est installé sur le côté droit de la coque.
Kodiak : véhicule blindé de génie
 
Armement
Canon de 120 mm et 2 mitrailleuses de 7,62 mm.
Pays utilisateurs
Allemagne, Autriche, Suisse, Danemark, Suède, Espagne, Pays-Bas, Finlande, Pologne, Singapour, Chilie.
Equipage
4 hommes
Accessoires
8 lance-grenades fumigènes de chaque côté de la tourelle, système de vision nocturne thermique, télémètre laser et système de stabilisation de l'armement, système automatique de lutte anti-incendie.
Blindage
?
Poids
55.150 kg
a
a
Vitesse
65 km/h
Autonomie
550 km
a
a
a
a

 
 
Identification
 Retour Menu
Armement
Le canon es équipé d'un evacuateur de fumée, placé à hauteur de l'avant du véhicule, quand le canon est en position avant. Le canon est intégré dans un gros bloc rectangulaire, lui même encastré dans la tourelle.
Compartiment équipage
La tourelle est de forme rectangulaire, très imposante, et couvrant une grande partie de la coque, à droite du canon on trouve une trappe rectangulaire protégeant le système de contrôle de tir. A l'arrière gauche, on trouve une bobine de câble. Sur l'écoutille de gauche de la tourelle, se trouve le support pour une mitrailleuse de 7,62 mm. Les flancs de la tourelle sont lisses.
Coque
De forme rectangulaire , avec l'avant légèrement incliné et l'arrière légèrement surélevé . Le chauffeur est placé à l'avant droit et à la base de la tourelle. Sur la partie supérieur et à l'arrière de la coque , on trouve deux grilles de ventilations aux formes arrondies. Tout l'arrière de la coque est couverte par une grille d'échappement.
Train de roulement
Est composée de 7 roues de route et 4 galets supports protégés par des plaques de blindage en forme de dents de scie. Les chenilles sont composées de patins doubles de forme rectangulaire.
Accessoires
Huit lance-grenades fumigènes sont placés à gauche et à droite de la tourelle. Des câbles de tractions sont placés en croix à l'arrière de la coque.
 
 
Détails à observer
  Retour Menu
1. Gros évacuateur de fumée de forme cylindrqique au centre du canon.
2. Groupe de deux phares à l'avant gauche et droit de la coque.
3. Double patins en caoutchouc de forme rectangulaire sur les chenilles.
4. Emplacement du chauffeur à l'avant droit de la coque à la base de la tourelle.
5. Base du canon de forme rectangulaire.
6. Système optique de forme rectangulaire intégré dans la partie droite de l'avant de la tourelle.
7. Bloc optique de forme cylindrique devant l'écoutille de droite du toit de la tourelle.
8. Deux câbles de remorquage croisés, placés à l'arrière de la coque du véhicule.
9. Grande grille d'échappement, striée horizontalement, qui couvre la largeur de l'arrière de la coque.
10. Bobine de fil à l'arrière gauche de la'rrière de la tourelle.
11. Les flancs de la tourelle sont droits.
12. Série de six lance-grenades fumigènes sur les flancs arrière gauche et droit de la tourelle.
13. Jupes de protection en forme de dent de scie sur la partie haute du train de roulement.
14. Sept roues de route avec galets supports.
 


 
Galerie photos
 
 Retour Menu
 
 
     
 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.