AMX-40 char de combat principal main batle tank france french prototype

 
 
AMX-40 Char de Combat Principal
 

 
 
 Description  Identification  Détails à observer Galerie Photos 
a
Description
Contrairement à l'Allemagne fédérale, le Royaume-Uni et les États-Unis, la France n'a pas développé une seconde génération de chars lourds, comparables au Leopard 2, au Challenger, ou au M1/M1A1. Le char standard de l'armée française demeure encore et toujours le vieil AMX-30, dont la conception remonte déjà à la fin des années cinquante. Ce char est actuellement modernisé. En 1983, GIAT dévoila son projet d'AMX-40, de conception entièrement neuve. Ce nouveau char présentait des innovations significatives par rapport à son prédécesseur l'AMX-30 surtout dans trois domaines clefs; le blindage, la mobilité et la puissance de feu. L'AMX-40 a été conçu essentiellement pour le marché de l'exportation et, au début de l'année 1986, quatre prototypes étaient achevés et l'on pense  que l'un deux a déjà été testé quelque part au Moyen-Orient. L'AMX-40 a également été suggéré à l'armée espagnole qui avait besoin d'un nouveau char lourd avec canon de 120 mm. le blindage recouvrant la partie frontale et laminé, ce qui fournit une protection contre les obus HEAT (hautement explosifs antichars) jusqu'à un calibre de plus de 100 mm. La disposition générale de l'AMX-40 est semblable à celle des autres chars français : le conducteur est assis à l'avant gauche, la tourelle est au centre de la caisse (avec le commandant et le canonnier à droite et le pourvoyeur à gauche); quand au moteur et au système de transmission, ils se trouvent à l'arrière. L'AMX-40 est mû par un moteur Diesel Poyaud qui fournit un rapport puissance/poids 25 ch (18,60 kW) par tonne, ce qui constitue une réelle amélioration par rapport aux autres chars français en service. le moteur est couplé à un système de transmission automatique  allemand ZF, qui est facile à manier et réduit les risques de fatigue chez le conducteur. L'armement principal comprend un canon à âme lisse de 120 mm, capable de tirer une munition à douille combustible. Les munitions emmagasinées dans les paniers de la tourelle sont séparées du compartiment réservées à l'équipage par de solides cloisons; ainsi, si un obus parvient à pénétrer dans ce dépôt interne, la puissance de l'explosion qui s'ensuivra sera déviée vers le haut plutôt que vers le compartiment destiné à l'équipage. Un canon de 20 mm est monté coaxialement par rapport à l'armement principal, de façon à pouvoir lutter contre des cibles à blindages légers. Sur la coupole du commandant se trouve une mitrailleuse de 7,62 mm qui peut être pointée et actionnée en toute sécurité depuis l'intérieur du char. Le système de contrôle de tir intégré comprend un télémètre laser ainsi que des télévisions pour temps à basse luminosité, avec des écrans face aux positions respectives du commandant et du canonnier. Le commandant dispose en plus d'un viseur SFIM stabilisé qui lui permet de pointer et d'actionner le canon de 120 mm.
Variantes :
Aucune
 
Armement
Canon de 120 mm, canon de 20 mm et mitrailleuse  de 7,62 mm
Pays utilisateurs
France uniquement prototype
Equipage
3 hommes
Equipements
Système de contrôle de tir, caméra thermique, climatisation.
Blindage
?
a
Poids
43.000 kg
Vitesse
70 km/h
Autonomie
600 km
a
 
Identification

 Retour Menu

Canon
Comme pour le AMX-30, le canon donne l'impression d'être composé de plusieurs parties.
Tourelle
de forme plus rectangulaire et plus massive que pour le AMX-30, à gauche de l'armement principal le canon de 20 mm, et à droite un bloc rectangulaire c'est le système de télévision. Sur le tourelleau de la tourelle à sa gauche on trouve un épiscope qui est plus haut et de forme rectangulaire. Sur les flancs gauche et droit de la tourelle , on trouvent des grilles porte-filet. A l'arrière de la tourelle dispose d'un coffre rectangulaire de transport et d'une grille de transport. Le véhicule dispose du même tourelleau que pour le AMX-30.
Coque
de forme rectangulaire, avec l'avant légèrement incliné, le chauffeur se trouvant à gauche. L'arrière gauche et droit de la coque contiennent des grilles d'échappement . L'arrière de la coque comprend des outils et des réservoirs de carburant supplémentaires ( type jerrycan).
Train de roulement
composé de 6 roues de route et protégées par des plaques de blindage, composée de plusieurs plaques rectangulaires.
Accessoires
6 lance-pots fumigènes sont placés à l'avant gauche et droit de la tourelle devant les grilles porte-filet. On retrouve , des antennes de communication comme pour le AMX-30.
 
Détails à observer
 

  Retour Menu

1. Avant incliné avec le chauffeur au centre.
2. Bloc optique avec trappe de protection à droite du canon.
3. Six lance-grenades fumigènes à l'avant gauche et droite de la tourelle, protégés par des barres.
4. Gros épiscope sur la gauche de la petite tourelle sur le toit de la tourelle principale.
5. Grande grille striée verticalement à l'arrière de la coque.
6. Canon de 20 mm à gauche de l'armement principal.
7. Six lance-grenades fumigènes à l'avant gauche et droite de la tourelle, protégés par des barres.
8. Grille porte filer sur les flancs gauche et droit de la tourelle.
9. Six roues de route au lieu de 5 comme l'AMX-30 et AMX-32.
10. Petite tourelle avec des épiscopes sur 360° sur le côté droit du toit de la tourelle.
a
A
a
 


 
Galerie photos
 

  Retour Menu

 
  
 
     
 

 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.